Mise en forme

La Route verte : plus de 5000 kilomètres à vélo

Le plus grand itinéraire cyclable en Amérique du Nord recouvre toutes les régions du Québec. Un bon moyen de se mettre en forme en découvrant du pays!

 

Le cyclotourisme ne cesse de gagner en popularité au Québec ces dernières années et ce n'est pas le choix des parcours qui manque. Le Québec compte en effet plusieurs milliers de kilomètres de pistes cyclables, d'accotements routiers et de routes conviviales pour les cyclistes, dont la fameuse Route verte...

Et si cela ne suffit pas à convaincre celui ou celle qui hésite encore, peut-être changera-t-on d’idée à la vue des magnifiques vélos tout carbone au profil aérodynamique qui nous donnent envie de sauter en selle et de partir en randonnée dans la nature. D'ailleurs, les prix sont plutôt raisonnables depuis quelques années. On peut aujourd’hui se procurer une bicyclette de très bonne qualité, c'est-à-dire confortable, légère, bien équipée et performante, pour moins de 1000$.

Quant aux itinéraires il,  y en a pour tous les goûts, de quoi plaire au randonneur peu pressé qui prend tout son temps pour admirer le paysage jusqu’au coureur enragé qui s’esquinte les mollets à grimper les côtes les plus à pic ou qui les dévale à une vitesse d’enfer.

La « reine » de toutes les routes cyclables au Québec, la Route verte  est en soi un circuit de plus de 5000 kilomètres qui relie toutes les régions de la province d’ouest en est et du nord au sud.

Le projet mis de l’avant par Vélo Québec  dès la fin des années 1980 a commencé à voir le jour en 1995 avec la participation du  gouvernement du Québec et de partenaires régionaux. Depuis, la Route verte ne cesse de prendre de l’ampleur et figure aujourd’hui parmi les 10 plus belles véloroutes du monde dans le guide Journeys of a Lifetime de la National Geographic Society. « Le projet s'inscrit dans la tradition des grands itinéraires cyclables mondiaux », explique-t-on sur le site Web de Vélo Québec. On pense entre autres aux routes cyclables du Danemark, au National Cycle Network de Grande-Bretagne et aux itinéraires du Danube et du Rhin, ainsi qu’aux sentiers et véloroutes aménagés par l’entremise de Rails-to-Trails Conservancy et Adventure Cycling aux États-Unis et dans le cadre de l’initiative Eurovelo en Europe.

Mais comment fait-on au juste pour parcourir la Route verte? Rien de plus simple : d’un seul trait ou en suivant son propre itinéraire, près de chez soi ou dans une autre région, en famille ou avec des amis, en groupe organisé ou seul... Nouveauté depuis 2014, on peut même calculer l’itinéraire en ligne sur le site même de la Route verte.

Dans la philosophie des concepteurs de la Route verte, la sécurité est un élément primordial. On cherche ainsi à remettre en service des emprises publiques abandonnées (telles que des voies ferrées), à améliorer la sécurité des routes existantes par l’asphaltage des accotements et à utiliser des routes à faible circulation automobile. 

Les partenaires régionaux et provinciaux ont uni leurs efforts pour établir la certification Bienvenue cyclistes!MD, afin d’identifier des lieux d’hébergement qui offrent des services adaptés aux besoins des cyclotouristes, notamment un endroit sécuritaire où ranger les vélos et de l’outillage et une pompe pour des réparations mineures. Ce réseau ne cesse de croître et regroupe aujourd’hui aussi bien de charmants gites du passant que de gros établissements hoteliers, dont plusieurs ont conçu des services connexes et des circuits régionaux en collaboration avec les intervenants touristiques et économiques locaux.

Il existe évidemment d’autres circuits attrayants un peu partout au Québec, dont certains sont rattachés en entier ou en partie à la Route verte. On peut mentionner en particulier la Véloroute des bleuets, 276 km au Saguenay–Lac St-Jean, le P’tit train du Nord, 232 km de Mont-Laurier dans les Laurentides jusqu’à Blainville, non loin de Montréal, et la Véloroute des baleines, un tracé de 230 km rattaché à la Route verte dans la région de Manicouagan.

Plusieurs voyagistes offrent des forfaits, comprenant hébergement, transport des bagages, repas, animation, aide mécanique et véhicule d’abandon. Le plus couru de ces forfaits est sans aucun doute Le Grand Tour Desjardins, l’une des principales activités annuelles organisées par Vélo Québec. Cette randonnée d’une semaine attire plus de 2000 cyclistes chaque année.

Nombre de municipalités rurales et urbaines organisent aussi pendant l’été des journées de randonnées à vélo, qui permettent aux familles de pratiquer une activité saine tout en découvrant leur coin de pays.

Si Vigneault a écrit «  mon pays, c’est l’hiver », on peut néanmoins affirmer qu’en ce qui concerne les trois autres saisons du Québec, « mon pays, c’est le vélo »!

Pour savoir davantage sur le cyclotourisme au Québec, consultez les liens suivants :

Sécurité à vélo

Pour planifier vos déplacements en vélo en toute sécurité

Guide de sécurité à vélo

Information sur le cyclotourisme

Voyages à vélo et information sur le vélo au Québec

Kéroul (tourisme et culture pour personnes à capacité physique restreinte)

Parcours et itinéraires

Vélo dans les Hautes-Laurentides

Vélopiste Jacques-Cartier (Portneuf)

Véloroute des bleuets (Lac Saint-Jean)

Véloroute des baleines  (Fleuve Saint-Laurent)

Chemin du terroir  (Laurentides)

Via Explora (planificateur d’itinéraire en ligne)