Mise en forme

Apprenez à aimer le sport

Faire de l'exercice ne doit pas rimer avec corvée- bien au contraire

 

Il nous est arrivé à tous de croiser, de bon matin, une femme en train de faire de la course à pied. Elle galope, gracieuse, à travers le quartier, et nous nous demandons comment donc elle a pu trouver le courage de se lever si tôt un samedi matin pour enfiler ses baskets et se précipiter dehors. La réponse, bien sûr, c'est qu'elle a dépassé le stade où elle « doit » faire du sport pour entrer dans cette terre mystérieuse où elle « veut » faire du sport.

Nous possédons tous la capacité de rentrer dans ce monde. C'est un peu comme des pantoufles rouges de Dorothée. Le secret, vous l'avez deviné, réside dans notre capacité à jouer, ou encore ce que les professionnels du sport qualifient de «facteur de plaisir ». La théorie veut que si vous rendez le sport amusant et agréable, il ne sera plus une corvée, et vous aurez envie d'en faire toujours plus.

Puisez dans votre enthousiasme
Il y a deux façons d'augmenter le plaisir dans votre entraînement : minimiser la monotonie et la routine, maximiser la variété et plaisir. Autre conseil : inutile de contrôler votre rythme cardiaque dès que vous faites un mouvement, ou de vous prendre la tête avec des mouvements d'aérobic compliqués.

« Il s'agit plutôt de retrouver le plaisir de faire des choses que vous aimiez faire étant enfant, des choses qui étaient naturellement athlétiques », explique Ingrid Bacci, auteur de L'Art de vivre sans effort (Vision Works, 2000) et professionnelle de la remise en forme qui enseigne « le sport sans efforts » dans des clubs de la Côte Nord-Est. « Faites de la lutte, de la course à pied, du patin à roulettes ou encore des roulades dans la nature… L'important, c'est de sentir son corps et de rentrer en harmonie avec les éléments - eau, vent, terre. »

Les chercheurs disent même que se lancer dans des activités physique amusantes peut être un facteur de réduction du stress qui va au-delà de l'exercice ordinaire. Mais vous seul(e) pouvez savoir ce qui vous fait vraiment plaisir.

Si vous êtes un animal social(e), essayez des activités de groupe telles que la marche à pied, le volley-ball, la danse de salon, l'aviron ou encore le softball. Si vous êtes du genre sauvage, vous serez peut être tenté(e) par le vélo de montagne, les raquettes ou le ski de fond. Quant à ceux qui ont soif d'activités intenses, pourquoi ne pas songer à l'escalade en montagne ou alors au marathon? La clé est d'essayer un maximum d'activités, et de voir si elles vous plaisent.

Découvrez l'athlète qui est en vous
N'oubliez pas que même les athlètes peuvent avoir le blues. Ou du moins s'ennuyer. « J'ai toujours apprécié l'exercice, mais comme tout le monde, je peux me sentir découragée, surtout quand je ne progresse pas», explique Bacci. Pour elle, le découragement est arrivé quand elle a senti que son jeu au tennis était au point mort. «Alors j'ai fait quelque chose que beaucoup de gens pourraient trouver bizarre, dit-elle. Au lieu de se concentrer sur mon jeu, j'ai commencé en se concentrant sur mon corps pendant que je jouais.”

Bacci pensait à ses pieds quand elle était en train de courir sur le terrain, à la sensation de tenir une raquette dans la main, aux mouvements de ses épaules et aux expressions de son visage. Résultat : son jeu a fait un bond en avant. « J'étais tout simplement en phase avec moi-même, au lieu d'essayer d'atteindre un objectif. »

La morale de cette histoire : arrêtez de vouloir réussir à tout prix, concentrez-vous plutôt sur ce que vous ressentez pendant que vous jouez. Laissez-vous gagner par les sensations, et vous verrez : vous ferez ce que vous faites avec moins d'effort, moins de tension. Et plus de plaisir.