Témoignages

Mireille, -16kg : « Je me sens plus à l'aise avec ce nouveau programme »

Mireille, une femme pétillante et bienveillante, nous partage son parcours avec WW et nous fait part des plusieurs actions qu'elle mène à bien pour atteindre ses objectifs.

Tout a commencé quand je me suis regardée sur une photo que j'avais prise en vacances et que je ne me suis pas reconnue à travers ce que j’ai vu. Je suis d’un naturel pétillant, dynamique et j’avais l’impression au fur et à mesure de m’oublier. Et moi qui aime les vêtements, je constatais également que je m’habillais pour m’habiller.

J’avais déjà fait le programme WW, j’avais d’ailleurs bien perdu, 25 kilos exactement, mais le confinement est passé par là et j’ai repris du poids, mais je ne me suis pas avouée vaincue. Avec le nouveau programme PersoPoints, je me sens plus à l’aise, j’ai vraiment l’impression qu’il est fait pour moi. Puisque ma liste d’aliments à ZeroPoint me correspond parfaitement, j’ai accès à tout ce qui est banane plantain, patate douce, fruits de mer, poisson, etc. Pour moi qui suis originaire la Martinique c’est la base de mon alimentation ! Je me dis que le programme s’adapte à ma vie et non moi qui m’y adapte. Avec ce nouveau programme j’ai mis en place un petit cadrage notamment suite à mon déménagement en juillet dernier. Avec les contraintes de transports en région parisienne, qui font perdre beaucoup de temps, j’ai été obligé de m'adapter et donc de me réorganiser. J’ai commencé à faire du batch cooking. Dorénavant, je fais ma liste de menus pendant la semaine et c’est même devenu un jeu pour moi. En plus, en faisant ça en amont je n’ai pas de mauvaises surprises. Je peux anticiper et ne pas être prise au dépourvue. Il y a juste le petit déjeuner que je prépare la veille parce que je varie : tantôt sucré, tantôt salé. Et je prévois aussi une petite boîte, c’est mon garde fou, dans laquelle je mets par exemple une portion de banana bread qui est déjà calculée sans mes Points journaliers et j’y ajoute ensuite des pruneaux et des raisins etc. Habituellement, je ne prends pas de collation mais en cas de petit creux, je prévois cette boîte avec un fruit ou un aliment à ZeroPoint. Quand mes collègues voient ce que je mange, ils sont surpris quand je leur dis que c’est dans le cadre de mon rééquilibrage alimentaire. Ils se disent que ce n’est pas si compliqué que ça de bien manger au final.

Une meilleure forme

Je dors comme un bébé ! Depuis que j’ai déménagé et que je fais mon batch cooking, une fois mon sport terminé ou que j’ai vaqué à quelques occupations je me couche aux alentours de 22h 22H30 et je me réveille vers 5h20 à peu près et je ressens vraiment la sensation d’un sommeil récupérateur. J’ai moins de coups de barre et j’ai la pêche tout simplement ! J’ai retrouvé de l'énergie et la joie de vivre. Les membres sur Connect me disent qu’ils adorent mon sourire et que je suis positive. Je me dis que même si on a des coups de mou parce qu’on est quand même dans un contexte sanitaire assez anxiogène, il ne faut pas se laisser polluer dans le climat ambiant. L’an dernier je suis d’ailleurs allée prêter main forte dans un Ehpad. Je me suis dit qu’il y avait quelque chose de grave qui se passait et qu’il fallait passer à l’action. Et auprès de ces personnes âgées, j’ai pris conscience que la vie vaut la peine d’être vécue et que si on peut faire les choses sur le moment, il ne faut pas hésiter !

Un regain de vitalité

Avant WW je ne bougeais pas … Je squattais plus mon canapé qu’autre chose ! Quand j’ai commencé mon parcours, j'ai d’abord commencé à marcher puis j’y ai pris goût. J’ai un tapis de course à la maison et une kettlebell. J’ai tout pour faire de l’activité chez moi lorsque je ne peux pas le faire en extérieur. Ma devise c’est « Peu mais souvent ! » En 2019, j'ai même participé à la parisienne, une course à pied réservée aux femmes organisée à Paris en septembre chaque année depuis 1997. D’ailleurs je suis une membre très active sur Connect. J’ai mis en place depuis la semaine dernière un challenge qui s’appelle « BougerBouger » qui va du 24 novembre au 24 décembre. Chaque participant est incité à bouger et à s’adonner à une activité physique. En parallèle, il y a un autre challenge en lien avec celui de « BougerBouger » où les participants postent une photo d’un élément en rapport avec le sport sous un hashtag #persochristmaschallenge. J’ai également mis en place un jeu qui cartonne sur Connect qui s’appelle la « Fashion WetWet », c’est un peu le même principe que l'émission Les reines du shopping. Je lance une thématique le samedi, les membres postent leur tenue en fonction de la thématique jusqu’à vendredi. Ensuite par rapport aux nombres de likes obtenus je fais un classement et je dévoile le résultat sous forme de vidéos. Et c’est vraiment pour mettre en valeur la réappropriation de l’image parce que j’estime qu’on n’a pas besoin d’attendre la fin de son parcours ou d’atteindre son objectif pour prendre soin de soi. En ce qui me concerne, je me suis réconciliée avec mon image et j’en suis très heureuse. Mon dernier parcours se traduit par une perte de 16 kilos et je compte encore en perdre une dizaine. Mais j’y vais à mon rythme sans me mettre de pression.

Une motivation sans faille

On a rien à perdre et tout à gagner si on essaye ! On y va au jour le jour, le programme s’adapte parfaitement à la vie de chacun. Car comme il est personnalisé, chacun y trouve son compte. Ma stabilisation je la vois vraiment sur le programme PersoPoints, c’est l’objectif concret que je me suis fixé. Et je sais que je vais y arriver parce que je suis déterminée et que toutes les conditions y sont réunies. Je ne ressens pas de frustration, je peux vraiment relier mon rééquilibrage alimentaire à la notion de plaisir. Je mange de tout, et c’est bon. La nourriture n’a pas forcément besoin d’être de la grande cuisine en plus de ça, je réalise souvent des plats très simples. De plus, ce que j’aime faire c’est présenter mes plats comme si j’étais au restaurant, car je me dis que c’est mon moment à moi et que je le mérite !