Témoignages

Virginie S

« J’ai l’impression que ma vie commence maintenant ! »

Virginie

 

J’ai longtemps fermé les yeux sur mon état physique et mon état de santé mais, à 169 kilos, j'en suis arrivée à un stade ou je ne pouvais plus marcher. Au bout de  cinq minutes, je m’essoufflais, j’avais mal au dos, mal au genoux. Je ne pouvais plus aller faire mes courses ou me balader toute seule et je devais demander à mon conjoint de le faire pour moi. Je n’avais plus envie de sortir, je ne m’acceptais plus. Je me suis dit : si tu ne tentes pas de faire quelque chose, tu vas finir par aller à l’hôpital et tu vas être contrainte de faire une sleeve ou un by pass.

C'est en regardant ce que je mangeais que j'ai eu le déclic et je me suis inscrite chez WW.  Ca avait extrêmement bien fonctionné pour mon père alors pourquoi pas pour moi ? En suivant le programme, j’ai réappris à manger des fruits et des légumes (qui avaient disparus de mon alimentation), à varier mes repas, à limiter le grignotage et surtout à apprécier me mettre aux fourneaux. Au bout de quelques mois, mon entourage a bien vu que je fondais. 

Dès le départ, je me suis mis en tête de planifier mes repas parce que les imprévus c’est vraiment quelque chose qui ne me plait pas. Avant je ne prenais pas de petit-déjeuner mais je grignotais toute la matinée des viennoiseries industrielles, sans vraiment y réfléchir. Aujourd'hui, je ne peux plus me passer de mon bowl cake le matin. Quand au déjeuner ou au dîner, je les prépare la veille. Ça me permet de savoir combien je vais utiliser d'unités SmartPoints au bureau et si j'ai envie de sucre, je mange un fruit. 

 

 

La cuisine est devenu une véritable passion et Connect est vraiment un petit trésor pour trouver des recettes. J’ai même un dossier de recettes « Connect » sur mon téléphone avec plein de captures d'écran. Grâce à ça, je ne suis jamais frustrée. Et puis, j’adore trouver des alternatives pour manger comme je veux et jouer avec les aliments. Cuisiner me permet de tester de nouvelles choses et d'apprécier vraiment ce que je mange. 

Parfois je vis le programme comme un jeu : j’ai 10 SmartPoints pour mon dîner, qu’est ce que je peux faire avec ce que j’ai dans mon frigo ? Et quand j’ai très envie d’un truc, je le mange parce que ce n’est grave de craquer de temps en temps ! Il ne faut pas se mettre martel en tête en se disant qu’on va reprendre tous les kilos perdus en une nuit. Je me remets sur les rails le lendemain. Souvent je fais attention du lundi au samedi et le dimanche je ne compte plus. Et tout ça ne m’empêche pas de perdre.  J'en suis à - 85 kilos ! 

En suivant le programme WW, j’ai appris à être bienveillant envers autrui. Que l'on ait cinq ou 30 kilos à perdre, le parcours peut-être aussi long. Il ne faut pas se comparer aux autres. Chacun est différent. La perte de poids n’est pas une course mais un changement de mode de vie et d’alimentation sur la durée. Dans mon cas, il était important que je me réconcilie avec la nourriture. 

Aujourd'hui, j’ai l’impression que ma vie commence maintenant. Il y a tellement de choses simples que je ne pouvais plus faire, comme réussir à m'asseoir dans l'herbe et me relever toute seule. Maintenant, j’ai envie de plein de choses, de bouger, de voyager. C’est comme un grand bol d’air ! J’ai l’impression que je vis enfin.