Mylène : la confiance retrouvée

Mon inscription à WW ? Au départ,  c'était surtout pour faire plaisir à ma maman ! À cette époque, je revenais tout juste d'un congé maternité et commençais un nouveau travail avant que mon service ne soit délocalisé à Aix-en-Provence... à 80 kilomètres de chez moi ! Au programme : 2 heures de transport tous les jours, de nouveaux collègues, de nouvelles routines... autant dire pas mal de bouleversements dans ma vie ! Tous ces changements et les kilos pris pendant ma grossesse ont fini par jouer sur mon moral... 
Ma mère était déjà inscrite à WW. Persuadée que suivre le programme à deux serait plus amusant, elle a fini par me convaincre de m'abonner aussi. En mai 2017, c'était chose faite ! Je pesais alors 87 kg pour 1,73 mètres. 


WW, LES PRÉMICES D'UNE NOUVELLE VIE 


À la maison, je me suis vite familiarisée avec ces nouvelles habitudes saines. Et pas besoin de passer encore plus de temps en cuisine à préparer des plats différents pour le reste de la famille. Avec mon mari, Benoît, nous mangions exactement les mêmes repas mais avec des proportions différentes. Résultat : en quelques mois, ces nouvelles habitudes lui ont fait perdre 8 kg ! 
Très vite, j'ai non seulement commencé à perdre mes premiers kilos, mais j'ai surtout ressenti des effets concrets sur mon quotidien. À commencer par mes cours de danse ! En grande passionnée, je danse 3 heures par semaine. Moi qui étais vite essoufflée et transpirais beaucoup pendant l'effort, j'ai vite gagné en souffle et en endurance. Au bout de deux mois, le premier bilan était très positif : moins 5 kg sur la balance et un moral au beau fixe ! 


WW, LE PLAISIR DANS L'ASSIETTE 


Perdre du poids tout en gardant cette notion de plaisir, c'est capital ! Ce sont des habitudes saines qui s'inscrivent dans la durée. Si on veut manger un fondant au chocolat un jour, on a le droit ! Il suffit juste d'équilibrer les autres repas de la journée. Au fil des mois, j'ai continué à perdre du poids à mon rythme et, au bout de 8 mois, j'ai atteint mon objectif avec moins 20 kg sur la balance ! 
Aujourd'hui, je pèse environ 62 kg et je me sens bien comme ça. J'ai acquis de nouvelles habitudes qui me permettront de stabiliser ce poids. Lorsque j'ai un petit creux, je mange une compote ou une barre de céréales. C'est plus rassasiant qu'un croissant... qui en appellera un deuxième ! 
Étant donné mon temps de transport par semaine, pas question pour moi de cuisiner tous les soirs. Mon astuce ? Prévoir en avance un planning de menus pour la semaine et les préparer le week-end, au calme à la maison. Pour moi, c'est vraiment la solution gagnante. Avant, une pizza surgelée était souvent la solution de facilité. Aujourd'hui, je consomme moins de produits industriels. Même en cas d'imprévu, j'ai toujours plaisir à préparer un petit quelque chose ! 

 

Le vendredi, pas de transport pour moi ! Je travaille dans ma ville à Arles et j'en profite pour déjeuner avec mes collègues au restaurant. En intégrant cette sortie dans ma semaine, j'adapte facilement mes points en prévoyant un repas plus léger le soir, et le tour est joué. Le week-end, on se fait plaisir avec mon mari en mangeant des burgers faits maison. Et si je ne suis pas retournée dans un fast-food depuis un an, c'est parce que mes burgers sont bien meilleurs ! 

 

MA NOUVELLE SILHOUETTE 


Avec 25 kg de perdus en un an, autant dire qu'il a fallu revoir ma garde-robe !J'avais banni les petites jupes et tous les vêtements prêts du corps. Je portais surtout des coupes amples qui camouflent la silhouette. Même si je dois encore m'habituer à mon nouveau corps, je prends peu à peu conscience que je peux à nouveau m'habiller dans un look qui me plaît. Aujourd'hui, j'ose montrer mes jambes et m'habiller avec des vêtements plus cintrés. Grande nouveauté : j'ai fait rentrer la couleur dans mes placards en osant les slims blancs et roses ! Moi qui faisais une taille 44, ça me fait encore tout drôle de partir en cabine avec un 38 voire un 36. Je me souviens du jour de Noël de l'année dernière comme une des plus belles journées de mon aventure WW. 
J'avais atteint les 67 kg que je m'étais fixés et, cerise sur le gâteau, je rentrais pour la première fois dans la robe, taille 38, que je m'étais achetée pour l'occasion! 


LE BILAN : UNE CONFIANCE EN SOI RETROUVÉE 


Avant de me lancer dans cette aventure,je ne pensais pas que cela aurait un impact aussi positif sur mon quotidien. Avant, pendant mes sorties bowling avec mes amies, je me cachais pour ne pas apparaître sur les photos. Aujourd'hui, je joue le jeu et prends même la pause pour m'amuser. D'ailleurs, si les gens voyaient le making-of des photos de ma candidature prises par mon mari pour la couverture, ils rigoleraient ! Cette confiance retrouvée, je l'ai acquise petit à petit au fil des mois. Sur Connect, lorsque j'ai vu que le programme WW marchait sur de «vrais gens», j'ai commencé à poster mes premières photos et ai reçu beaucoup d'encouragements. On se met souvent des barrières par peur du regard des autres alors que, très vite, on nous demande plein de petits conseils. Avec mes collègues, c'est même devenu un jeu au restaurant et le vendredi ils me demandent souvent : « Mylène, quel plat me conseilles-­tu ? » 
Cet encouragement je l'ai ressenti encore cet été, après mon spectacle de danse. Pour l'occasion, ma prof m'avait proposé une tenue plus glamour. J'avais peur du ridicule mais en voyant les photos et la réaction de mes proches, je suis contente du résultat. Comme je le dis souvent, il ne faut pas hésiter à foncer car l'aventure WW, ce n'est que du positif ! 

  

Spectacle de danse 2018