Témoignages

Kasia, -12kg : de la cuisine au sport

En perdant 12 kilos, Kasia n'a pas oublié le plaisir de cuisiner mais s'est découvert une nouvelle passion...

La passion de la cuisine comme inspiration

J’ai commencé WW pour perdre mes kilos de grossesse. J’ai eu beaucoup de mal à accepter mon corps après chacune d’elles : je m’habillais avec des vêtements noirs et amples, je n’étais pas très féminine et j’avais perdu confiance en moi. De plus, j’avais arrêté toute activité physique… 
C’est ma passion pour la cuisine qui m’a orientée vers WW. J’ai toujours beaucoup cuisiné, mais sans faire attention aux matières grasses et aux quantités. J’avais essayé plusieurs régimes mais à cause de ma gourmandise légendaire et de mon amour de la pâtisserie, je n’arrivais jamais à les respecter. Une amie m’a alors parlé de WW, un rééquilibrage alimentaire qui permettait de manger de tout à condition de compter les SmartPoints… J’ai tout de suite adoré le principe et ai décidé de souscrire à un abonnement Digital. En quelques mois, j’avais perdu mes kilos de grossesse. J’étais ravie ! 

Puis mon parcours WW a pris une toute autre dimension avec la création de mon blog culinaire. L’idée est née à l’origine d’un défi entre collègues de travail. Je leur montrais souvent les photos des plats que je réalisais et un jour l’une d’elles m’a dit : « Pourquoi tu ne ferais pas un blog ? » Pourquoi n’y avais-je jamais pensé ? C’est ainsi que j’ai créé « chezcachou.com », un blog culinaire où je partage des recettes gourmandes et légères de ma création : plus de 530 recettes adaptées à WW, ainsi que des spécialités de Pologne d’où je suis originaire. Cet outil me permet de démontrer que l’on peut suivre un rééquilibrage alimentaire tout en prenant du plaisir à table. 

 

 

Des millions de membres dans le monde ont perdu du poids grâce à WW. Vous aussi, rejoignez-les en démarrant dès aujourd'hui !

 

La découverte d’une nouvelle passion
 


Je n’ai jamais été fan de sport, je dirais même que je détestais ça depuis les années collège où j’étais toujours la dernière pendant les cours d’éducation physique. Mais au printemps 2017, pour passer un palier de poids, j’ai décidé de m’y mettre. J’ai commencé par du fractionné course à pied/marche dans mon jardin ! Je n’avais pas couru depuis mon adolescence,  et après deux mois j’arrivais à faire 30 minutes d’affilée sans m’arrêter ! 
Depuis, je suis devenue une passionnée de course à pied. Je cours en moyenne 3 fois par semaine et parcours environ 80 à 100 km par mois. J’ai participé à de nombreuses courses et je prépare même mon premier semi-marathon ! Chose totalement inenvisageable avant WW ! J’ai aussi créé un groupe consacré à la course à pied dans ma ville qui permet aux coureurs débutants ou plus confirmés d’avoir des partenaires pour courir. 
Mes proches sont toujours très surpris par mes « exploits sportifs ».  J’ai d’ailleurs consacré un article à mes aventures sportives intitulé « La revanche d’une quiche en sport », qui a eu un beau succès auprès des internautes.  

 

 

Un changement à 360 degrés
 


Je mange toujours aussi diversifié mais dorénavant je cuisine mieux : je sucre moins, utilise des produits naturels,  non transformés et non allégés, mais je ne m’interdis aucun aliment ! Mon mari et mes enfants sont d’ailleurs ravis de ce changement alimentaire et, même s’ils n’ont pas de problèmes de poids, ils profitent eux aussi de mes recettes WW. Je leur sers juste des parts adaptées à leurs besoins. 
Je peux affirmer que je me sens mieux dans ma peau. Moi qui refusais catégoriquement de m’acheter de nouveaux vêtements et ne supportais pas de me regarder dans un miroir, je le fais désormais avec plus de plaisir, même si j’ai encore parfois tendance à choisir des tailles trop grandes.


Grâce à WW et son réseau social, Connect, ainsi qu’au sport, j’ai appris à me reposer, me calmer et à me ressourcer, afin d’éviter de « manger mes émotions ». Cette confiance retrouvée avec ma perte de poids a été déterminante, autant dans ma vie privée que professionnelle. Cela m’a donné le courage de réaliser une VAE (validation des acquis de l’expérience) et d’obtenir un second diplôme d’action sociale, qui m’a permis de trouver un nouveau poste dans une autre institution. C’est un peu une revanche personnelle sur mes études. Je suis la preuve que l’on peut changer ses habitudes pour le mieux, que les kilos de grossesse ne sont pas une fatalité et que l’on peut se mettre au sport à tout moment !