Témoignages

Justine, -10 kg : WW, une affaire de famille

Pour Justine, Blandine et Frédérique, le programme WW rime avec entraide, compréhension et partage. Au sein de la même famille, ces trois femmes ont trouvé la voie de l’équilibre, chacune à leur façon. Découvrez l’histoire d’une mère et de ses deux filles

Justine, une passion pour la cuisine

 

« J’ai toujours aimé cuisiner et manger. Cela faisait plusieurs années que je voulais perdre du poids mais je n’ai jamais tenté de faire de régime auparavant car pour moi cela rimait avec privations et restrictions alimentaires. Je recherchais plutôt à adopter des habitudes saines à conserver tout au long de ma vie. J’ai bien essayé de le faire toute seule, mais sans grand résultat. J’avais besoin d’un suivi. Lorsque que j’ai entendu parler du programme WW et de son rééquilibrage alimentaire, j’ai tout de suite été séduite ! Après un petit temps d’adaptation, mes habitudes alimentaires ont rapidement changé. WW m’a aidée à prendre conscience de ce que je mangeais. Moi qui avais tendance à acheter des plats cuisinés industriels pour ma pause déjeuner, je ne mange désormais pratiquement plus que du fait maison. Les sucreries et gâteaux industriels ont complètement disparu de mes placards ! La cuisine est devenue une véritable passion. J’y passe la plupart de mon temps libre et j’y découvre de nouvelles saveurs. Je mise beaucoup plus sur les arômes avec les épices et les herbes pour donner du goût à mes plats. Il n’était pas question pour moi de me séparer de mes recettes préférées que j’adapte à présent avec des ingrédients plus sains. Par exemple, mes gâteaux sont plus légers car je réduis les quantités de sucre en utilisant des fruits. Il en va de même pour les matières grasses, je substitue souvent le lait par du yaourt nature 0 %. En réalité, tout est une affaire d’anticipation. Préparer mes repas le soir pour le lendemain est maintenant une habitude qui me permet de manger plus sainement tout en étant moins stressée. Côté bien-être, je me sens plus dynamique. J’accepte enfin mon reflet dans le miroir, j’ose porter des couleurs plus claires et suis moins complexée alors qu’avant j’avais l’impression qu’on ne voyait que mes rondeurs.

Le mot de la fin : Pour moi, WW représente un défi que je suis fière d’avoir relevé. Cela m’a prouvé que l'on peut tout réussir si l'on s’en donne les moyens. »

 

Des millions de membres dans le monde ont perdu du poids grâce à WW. Vous aussi, rejoignez-les en démarrant dès aujourd'hui !

 

Frédérique, le réflexe fitness

 

Justine « J’ai suivi le programme WW (Weight Watchers à l’époque) il y a 20 ans et j'avais réussi à perdre beaucoup de poids. Seulement, entre mon travail et mes deux filles, il était difficile de me rendre régulièrement aux réunions et j’ai malheureusement abandonné avant la stabilisation. Résultat, les années passant, j’ai petit à petit repris tous mes kilos. Mes nombreuses tentatives de perte de poids avec des régimes très restrictifs se sont soldées en échecs. Même si je réussissais à perdre quelques kilos, ils revenaient vite. J’ai alors commencé à éprouver de plus en plus de mal à faire des choses simples, comme monter les escaliers ou marcher longtemps. Je m’essoufflais rapidement et j’avais des douleurs dans les genoux et les chevilles. Ne sachant plus quoi faire j’ai même sérieusement envisagé d’avoir recours à une opération chirurgicale. En mars 2019, ma fille Justine m’a annoncé qu’elle s’était inscrite à la version digitale de WW. Tout en me montrant l’application elle m’a dit : « Tu ne voudrais pas essayer plutôt que de te faire opérer ? ». J’ai eu le déclic : cinq minutes après, j’étais inscrite ! En plus de mon alimentation, le changement s’est opéré dans mon activité physique. Depuis que j’ai commencé WW, je me suis mise à la marche à pied et j’adore ça. Dans la semaine, pendant ma pause déjeuner, je prends du temps pour aller faire une balade. Le week-end avec mon mari, nous avons pris l’habitude d’explorer les plus beaux endroits de notre région comme le lac de Genève ou d’Annecy par exemple. C’est devenu notre rituel.

Le mot de la fin : Je suis quelqu’un de déterminé qui va toujours au bout de ce qu’elle entreprend. Aujourd’hui, je me sens enfin bien dans mon corps et je remercie ma fille de m’avoir suggéré de faire WW avec elle, car cela a changé ma vie. Et suivre le programme avec mes filles est d’autant plus motivant ! »

 

 

Blandine, la victoire de la détermination

 

« Depuis aussi longtemps que je m’en souvienne, j’ai toujours été en surpoids et assez complexée par mon corps, surtout pendant mon adolescence. À l'âge de 15 ans, j’ai récupéré les livrets que ma grand-mère ramenait des réunions du programme Weight Watchers qu’elle suivait à l’époque et j’ai appliqué la méthode à ma manière, seule et sans aide. Résultat, en 12 mois j'avais perdu 20 kg. Pour la première fois de ma vie je me sentais à peu près bien dans ma peau ! Mais les mauvaises habitudes à l’internat, les fast-foods et les repas copieux entre copines ont eu raison de ma bonne forme. Après une période de dépression, j’ai repris 15 kg en un an : la nourriture était devenue un refuge dans lequel je trouvais du réconfort. Si mon état psychologique s’améliorait, je n’acceptais toujours pas mon corps tel qu’il était devenu. J’avais fini par me résigner jusqu’au jour où ma maman, Frédérique, m’a parlé de WW. Je pensais qu’il était impossible pour moi de perdre ces 15 kg mais les progrès de ma soeur et de ma mère m’ont donné du courage et de l’espoir. Je me suis dit, pourquoi pas moi ? Au départ, le soutien de ma mère a été d’une importance capitale. Je lui téléphonais une dizaine de fois par jour pour avoir ses conseils ou encore des idées recettes. Puis j'ai fini par prendre mes marques, j’ai testé de nouvelles recettes et de nouveaux produits. J’ai intégré des quantités plus raisonnables à mon quotidien. Moi qui n’aimais pas ça avant, je me suis même mise à manger des fruits ! Ce qui a réellement fonctionné, c’est la liberté que me donne le programme WW. Je sais où je vais et je peux manger ce dont j’ai envie et besoin.

Le mot de la fin : Malgré ma timidité naturelle, je commence doucement à m’accepter. J'accepte même de me faire prendre en photo et de les partager ! »