Témoignages

Julie et Odile

« WW est un mode de vie équilibré »

Julie et Odile

 

Julie : Si je me suis inscrite chez WW, c'est grâce à ma maman. Une succession de mauvaises périodes de la vie ont fait que je me suis repliée sur moi-même, sans m’en rendre compte, et ma mère, sentant mon mal-être, m'a proposé de m'inscrire pour suivre le programme. Au début, j'avoue que j'ai hésité, mais quand elle m'a dit qu'on allait le faire ensemble, j'ai sauté le pas et aujourd'hui, je l'en remercie ! 

Odile : J'avais déjà suivi le programme, qui m'avait bien aidée, il y a quelques années. Quand j'ai vu que Julie n'était pas bien dans ses baskets, je me suis dit que ça serait bien qu'on aille ensemble en Atelier WW. Et puis j'ai fini par me prendre au jeu à mon tour.  Finalement, moi aussi j'avais besoin de retrouver confiance en moi et le programme m'a aidé à aller de l'avant. 

Julie : Les Ateliers WW sont très importants pour nous, c’est notre rituel à ma maman et moi. On se retrouve et on y va ensemble. C'est un moment de détente où on ne se sent pas jugées, et où on peut s'exprimer librement dans la bonne humeur. 

Odile : C'est vrai que nous y passons des moments très forts. Il y a tellement d'échanges, tout le monde s'aide beaucoup. Du coup, je trouve qu'on ressort vraiment reboosté de nos Ateliers et qu'on est prêt à aider les autres à notre tour.

 

 

Julie : Et puis il ne faut pas oublier Connect. C'est un réel réseau d'astuces, de conseils et une vraie source de motivation aussi bien du côté sportif que culinaire. J'y ai rencontré des gens formidables avec qui j'ai créée de véritables liens.

Odile : C'est surtout Julie qui est sur Connect mais du coup, elle m'envoie souvent par SMS ou par Snapchat des photos de recettes qu'elle a trouvées. On maintient beaucoup le lien en échangeant nos astuces, nos idées de repas. J'ai appris à manger équilibré et à mieux choisir mes aliments. Résultat : moins 10 kilos sur la balance. 

Julie : De mon côté, en perdant plus de 26 kilos, je me suis transformée à plein de niveaux mais je crois que mon plus grand changement a été le sport. À la fin du mois d’avril, après 6 mois de programme, j’ai eu un déclic en voyant ma paire de baskets qui n’avaient pas bougé du placard depuis longtemps ! Je me suis dis : « si j’allais courir ? » Pour moi c'était un grand pas. Avant j'avais des douleurs au niveau des articulations des genoux et je m'essoufflais beaucoup plus rapidement. Aujourd'hui, tout ceci a disparu. Grâce à une amie de Connect, je me suis inscrite à La Parisienne* avec d'autres membres WW. Sans elles, je ne l'aurais jamais fait. Elles m'ont donné confiance en moi et m'ont permis de croire en moi. Ma mère m'a accompagnée à Paris et m'a soutenue pendant la course. C'était vraiment super. 

Odile :  WW a changé ma vie, je dirais même notre vie (n’est-ce pas Julie ?), j’ai appris à m’aimer plus, à prendre soin de moi, à me faire plaisir, à retrouver l’envie de bouger, et à pouvoir de nouveau me regarder dans la glace. Je me sens plus légère, à tous les niveaux. J'ai même décidé de m’inscrire dans une chorale. Lors des Ateliers WW, j’ai fait plein de belles rencontres et le week-end de la Parisienne a été magique ! 

Julie : C'est vrai que WW a changé ma vie. Aujourd'hui, je suis enfin capable de m'aimer et de vivre pleinement comme je le souhaite, c'est comme une deuxième rencontre avec moi-même. Comme si j'avais réveillé la guerrière qui est en moi, je me sens capable d'affronter beaucoup de choses aujourd'hui et je suis enfin fière de moi. Je me dépasse à chaque petites victoires et j'aime partager mon expérience. J'ai aussi découvert la sportive en moi, prête à se dépasser et à se transcender, portée par une envie de réussir, de se faire du bien. Pour moi, WW est un mode de vie équilibré qui allie plaisir et maîtrise de son alimentation sans culpabilité ni frustration.  

Odile : Être témoin de l'épanouissement de ma fille, ça n'a pas de prix. Elle a une énergie impressionnante qui me rend très admirative. C'est vraiment une victoire pour elle et ça me rend très fière. 

 

* La Parisienne : Course de 7 km exclusivement réservée aux femmes.