Témoignages

Anaïs, -6 kg : "WW, la forme en toute liberté"

Cette amoureuse de course à pied nous explique comment le programme l’a aidée à garder le cap et à se dépasser.

C’est mon goût pour le sport qui m’a conduite à m’inscrire au programme WW en septembre 2017. Même si je n’ai jamais mangé particulièrement gras ni abusé des fast-foods, je suis une personne assez gourmande qui aime se faire plaisir, aller au restaurant avec ses amis ou sa famille. J’avais surtout besoin d’un cadre qui m’aiderait à me dépasser sur le plan sportif, tout en me laissant une certaine liberté.

En deux ans, j'avais déjà perdu 7 kg grâce à la course à pied et j’en ai perdu presque autant en six mois avec WW. J’ai toujours aimé cuisiner, mais c’est en commençant le programme que j’ai compris à quel point il était important de consacrer du temps à la préparation des repas et de se faire plaisir en soignant autant la présentation de son assiette que son contenu. Naviguer dans l’application pour connaître le nombre de SmartPoints associés à chaque aliment est devenu une sorte de jeu pour moi. Cela m’a conduite à découvrir des alternatives au riz et aux pâtes, comme les lentilles et les pois chiches, par exemple. Quant au petit déjeuner, j’opte désormais pour du salé, plus équilibré pour moi qu’une version sucrée.

 

Des millions de membres dans le monde ont perdu du poids grâce à WW. Vous aussi, rejoignez-les en démarrant dès aujourd'hui !

 

 

Mes amis, ma famille et moi

 

Ma vie sociale s’est adaptée à ces changements. Je fréquente moins souvent les restaurants, mais je continue de recevoir très régulièrement mes amis à la maison. Les recettes WW rencontrent en général beaucoup de succès, mais il m’arrive aussi de proposer à mes invités des plats plus riches. Là encore, les substituts sont mes meilleurs alliés ! Par exemple, je fais ma propre « raclette revisitée » pour laquelle j’utilise de la cancoillotte, moins calorique et je remplace la charcuterie par du jambon de poulet. Quand c’est moi qui suis invitée, je propose toujours d’apporter le dessert et j’en profite pour préparer une grande salade de fruits ou un gâteau WW. Il faut savoir continuer à se faire plaisir de temps en temps.

Aujourd’hui, j’ai l’impression d’avoir trouvé mon équilibre et de pouvoir me contrôler. Quand je suis tentée par un petit plaisir, je peux me l’autoriser sans le regretter car je sais que mon corps en a besoin et que je compenserai par la suite en faisant un peu plus attention. Ce rapport décontracté à mon propre corps, je l’ai acquis grâce à WW. J’ai envisagé le programme comme un jeu et une source de bien-être plutôt qu’en termes de privations. Le système de SmartPoints me permet de jongler avec les différents aliments et de conserver une grande liberté.

 

Le sport, une vraie passion

 

Quand j’étais au collège, le sport était une véritable hantise et je demandais régulièrement à ma mère de m’écrire des mots de dispense. Avec le temps, je me suis sentie plus attirée par cet univers, en particulier par la course à pied que certains de mes amis pratiquaient. Un jour, l’un d’eux m’a proposé d’aller courir avec lui. Le lendemain, j’avais parcouru mes premiers 10 km et nos rendez-vous sont vite devenus un rituel hebdomadaire. Plus tard, j’ai augmenté la fréquence de mes entraînements et j’ai découvert le trail.

C’est pour pouvoir continuer à aller toujours plus loin que je me suis tournée vers WW. Aujourd’hui, le sport occupe une place très importante dans ma vie. Entre la course à pied, le volley, le trail, le cardio-training, les pilates et la natation, je pratique de l’exercice physique plusieurs heures par semaine. Cela m’a permis de nouer quelques belles amitiés, mais aussi de vivre des moments inoubliables. Je me souviens notamment d’un trail nocturne à travers les rues de Biarritz et d’une grande randonnée entre copines aux lacs d’Ayous. J’aime ce genre de défi lancé à soi-même. Comme me l’a dit un jour mon médecin : « L’humain est plus fort qu’il ne le pense. »

 

 

La motivation… en toute décontraction !

 

Dans le milieu de l’agroalimentaire dans lequel je travaille, il n’est pas toujours facile de résister à la tentation ou de refuser ce qu’on vous offre. C’est la fierté du chemin parcouru qui m’aide à maintenir le cap. Je suis tellement heureuse du résultat que je n’ai vraiment pas envie de tout gâcher. La réaction des autres leur appartient, mais l’alimentation est d’abord une affaire très personnelle.

Il faut de la motivation pour changer ses habitudes et refuser ce qui se trouve parfois sous vos yeux. Heureusement, le programme WW offre suffisamment de liberté pour trouver des alternatives aux envies de grignotage : je préfère manger un bol de fromage blanc avec un peu de compote que de ruiner mes efforts en craquant pour des biscuits très caloriques. À ceux qui ont encore du mal à gérer leurs frustrations, je conseillerais surtout de rester occupé. Le sport n’est pas un plaisir pour tout le monde, mais n’importe quelle autre activité peut très bien faire l’affaire : couture, lecture, rangement ou simple promenade… L’essentiel est de s’occuper l’esprit pour ne pas penser sans cesse à la nourriture, surtout en vacances.