Florence - « Le Quatuor » de Marennes 3/4

"J'ai pris sur moi pour sauter le pas et aller en réunion, mais ça en valait la peine !"

Ce témoignage fait partie d'une série de portraits, « Le Quatuor de Marennes », un groupe de femmes devenues amies en réunion qui ont décidé de témoigner ensemble. D'âges différents, avec des professions parfois aux antipodes les unes des autres, elles se soutiennent, s'encouragent et se motivent à suivre le programme. Avec succès puisqu'à elles quatre elles ont perdu plus de 80 kilos. Cette semaine nous retrouvons Florence.  

 

Florence, 52 ans

 

Ostréicultrice, j'exerce un métier très physique où on ne peut pas être en surpoids. Pour vous donner un exemple concret, on a mis 1 tonne 5 d'huîtres sur notre bateau la dernière fois. Alors si les kilos sont trop nombreux, on est rapidement coincé dans le quotidien et on ne peut plus être aussi efficace. Un jour, j'ai enfilé ma combinaison de travail et j'ai senti que ça commençait à coincer un peu. Je n'ai pas vraiment eu de déclic mais je me suis quand même dit qu'il était temps de faire quelque chose.

Une de mes amies suivait le programme et avait perdu 30 kilos. J'ai décidé de l'imiter mais la réunion à laquelle elle se rendait ne m'arrangeait pas en terme d'horaires. J'ai donc consulté le site internet de Weight Watchers et j'ai été ravie de constater qu'il y avait une réunion pas loin de chez moi que je pouvais glisser dans mon emploi du temps.

C'est donc toute seule et un peu intimidée que j'ai poussé la porte de ma première réunion. Je dois dire que ce jour là, j'ai pris sur moi pour sauter le pas mais ça en valait la peine. Je me suis assise à côté de Geneviève, Karine et Jacqueline et on ne s'est plus quittées. 

C'est en suivant les conseils de la coach que je me suis rendue compte que je mangeais vraiment n'importe comment avant. Je sautais des repas, je pouvais ne manger qu'un yaourt si je n'avais pas le temps, j'évitais tous les féculents ou, au contraire, j'en mangeais énormément, bref j'attrapais n'importe quoi et c'était très bien comme ça. En fait je cuisinais pour les autres et ensuite je pensais vaguement à moi. Résultat, les kilos se sont accumulés au fil des années. J'ai donc décidé de reprendre tout ça en main. Quand j'ai commencé le programme je préparais un repas pour moi et un repas pour mon mari et mon fils. Nous dînions bien évidemment tous ensemble mais pas exactement la même chose.

Et puis un jour j'ai décidé que je n'étais pas un self et que tout le monde mangerait la même chose ! Mon mari mange comme moi et il est ravi. J'ai même remarqué que sa combinaison de travail flottait un peu ! 

Que les choses soient claires : les légumes bouillis c'est hors de question donc je ne cuisine que des aliments que j'aime et qui me font plaisir. Non seulement je ne prépare que de bons petits plats mais en plus je veux que ça soit beau. J'ai donc sorti une belle assiette de mon service en porcelaine exprès pour moi. Mon mari, lui, n'y a droit que le dimanche. En fait, je me rends compte que c'est plus facile maintenant. Planifier m'aide vraiment à manger sainement. Parce que ne l'oublions pas, le but du jeu c'est de perdre du poids. Comme je suis nulle pour tout ce qui est technologie, j'ai toujours mon petit livret « Mes aliments en unités SmartPoints » avec moi. 

Je note consciencieusement tout ce que je mange sur mon « bilan hebdo » et si je ne l'ai pas avec moi, je note sur une feuille volante et je recopie tout le soir. C'est vraiment ça qui m'aide à bien perdre du poids. J'en suis déjà à 18 kilos et je ne compte pas m'arrêter là ! 

Alors qu'avant j'avais tendance à rester à la maison au cas où quelqu'un aurait besoin de moi, j'ai appris que je pouvais prendre du temps pour moi. J'adore aller faire du lèche-vitrine. Je ne dépense pas forcément d'argent mais c'est mon moment à moi. Le haut que je porte sur cette photo est resté dans mon placard pendant deux ans. Impossible de le mettre tellement il me boudinait alors qu'aujourd'hui il est parfait. Récemment j'ai donné sept sacs poubelle plein de vêtements à la Croix Rouge et au Secours Populaire. Il faut vraiment que j'aille refaire ma garde robe ! Et puis je me suis crée une sorte de mini salle de sport à la maison avec un tapis de marche, un step et un vélo. J'en fais quatre heures par semaine en musique. Et pour me détendre, je plonge dans mon bain à remous. Rien de tel pour se détendre ! Si j'en crois mon mari et mon fils, j'avais bien besoin d'apprendre à me détendre.

Avant de commencer le programme, j'étais devenue agressive. Je m'en rendais bien compte mais je n'arrivais pas à canaliser cette mauvaise humeur et à y mettre fin. La vérité c'est que j'étais mal dans ma tête et dans mon corps.

Alors que maintenant, je suis de bonne humeur, pleine d'entrain et heureuse. Toutes les semaines mon mari et mon fils m'attendent de pied ferme après ma réunion : « Alors ? » demandent-ils systématiquement. À ma tête, ils savent tout de suite si j'ai perdu du poids ou pas. Ce sont vraiment mes premiers supporters avec ma belle-soeur qui pense à m'envoyer un sms tous les mercredis. Et puis, je peux compter sur les filles. Quand je vois le parcours de Geneviève, je me dis que moi aussi je peux y arriver. En tout cas, je vais continuer de me donner les moyens pour y arriver et ne rien lâcher. 

Lire le témoignage de Geneviève 
Lire le témoignage de Karine