Témoignages

Emmanuel a perdu 26 kg

"Nous avons décidé et engagé un rééquilibrage de nos vies en éliminant le plus possible le superflu et l’indigeste"

Emmanuel, 44 ans, - 26 kilos

 

C’est sous l’impulsion de mon épouse, Corinne (@gigicroit sur la communauté), que nous avons décidé de nous inscrire ensemble. Le constat était alors accablant : à 43 ans, je traînais presque 106 kg.

Au delà de l'image peu flatteuse de cette énorme bedaine et de ce visage bouffi que cette obésité renvoyait, mon corps hurlait qu’il atteignait les limites du supportable : troubles du sommeil, souffle court, fatigue chronique, troubles de la digestion, mal de dos, douleurs aux articulations... 

Ma femme faisant le même constat à son sujet, sa proposition de suivre votre programme fût donc une décision salutaire. Corinne connaissait les principes de Weight Watchers pour avoir déjà obtenu de formidables résultats par le passé. Nous avons donc opté pour la formule « online ». La découverte du nouveau programme fût une découverte pour elle comme pour moi.

Notre première bonne surprise fût le suivi possible du programme online grâce à l’application WW. L’outil est simple, convivial et suffit en quelques opérations pour trouver l’aliment à enregistrer ou une idée recette pour les repas à venir. Et voilà qu’en gardant le téléphone dans la poche on fait ses courses en scannant les aliments ou on gère discrètement les sorties entre amis en maîtrisant ses consommations.

Simple, efficace et discret, notre carnet de bord numérique devient même un sujet de curiosité pour les observateurs de notre discipline.

Notre surpoids n’était pas simplement dû à nos parcours de vies qui, comme beaucoup, ont connu leur lot de drames. Non. Notre obésité s’est aussi construite autour d’une vraie gourmandise et d’un goût certain à faire la cuisine. Notre deuxième bonne surprise avec Weight Watchers fût notre expérience culinaire. Non seulement ce programme rééquilibrait notre alimentation, mais nous avons redécouvert des saveurs auxquelles nous avions renoncées. Le romarin qui ensoleille les courgettes, le safran qui dépayse un appareil aux œufs, le gingembre qui aiguise un poulet mariné ou encore le basilic qui cisèle la douceur de quelques fraises… voici milles combinaisons d’arômes qui nous rappellent combien les délices se révèlent au delà du sucre et des graisses. Et voici comment l’équilibre entre notre satisfaction et nos nécessités s’est opéré et a produit des résultats à l’ampleur inespérée. Notre poids diminue. Notre satiété est souvent satisfaite. Nous reprenons possession de notre corps en nous adonnant 4 ou 5 fois par semaine à des marches de presque de 1 heure.

Ensuite, est venu pour nous une troisième magnifique surprise : La communauté Weight Watchers !

Cette communauté en ligne est pleine de bienveillance et de sollicitude. Les idées recettes, les anecdotes, les astuces, les découvertes shopping, les coups de blues, et les notes d’humour rythment les journées et aident à la poursuite du programme. Ces confidences partagées sont un soutien précieux pour beaucoup d’entre nous. 

De semaines en semaines, portés par cette communauté et notre expérience en couple, les kilos s’envolent. Après un peu moins de 5 mois de programme, j’ai atteint mon objectif de 80 kg quelques jours après mon 44ème anniversaire. Même si nos parcours avec Corinne n’en sont pas au même stade, c’est une vraie chance que d’accomplir ce parcours ensemble. Cette démarche va même au delà de la reconquête de notre silhouette.

En effet, voici enfin notre plus belle surprise : cet engagement dans la qualité et la maîtrise de la quantité de notre nourriture a dépassé le cadre de notre alimentation. Ce rééquilibrage alimentaire nous a poussé à nous interroger plus globalement sur tout ce qui plongeait nos vies dans une gangue de graisse… Nous avons décidé et engagé un rééquilibrage de nos vies en éliminant le plus possible le superflu et l’indigeste. 

Perdre ses kilos ce n'est pas simplement sculpter une nouvelle silhouette, c'est surtout se séparer de ce qui nous encombre, de ce qui nous pèse, de ce que l'on stock pour se remplir par peur du vide... et aujourd'hui, avec ma chérie on a repris l'ensemble de nos vie en main.

On a commencé par faire du grand vide dans nos placards, notre maison, nos dépenses superflues. On n'achète plus rien qui ne soit plus nécessaire. On a décidé de consacrer nos ressources à ce qui nous fait nous sentir vivants et non plus à ce qu'on peut posséder et on prend les choses sérieusement en main : on a fait un gros vide maison, on a mis en vente maison, voitures et tout ce qui nous enchaîne à de trop lourdes charges ! On a une nouvelle maison en vue et de beaux projets associés... et vous savez quoi ? Moins on possède, plus on se sent libres et riches d'opportunités à saisir ! Quel luxe de consacrer du temps à lire ou jardiner plutôt qu'à épouster des bibelots ou des gadgets inutiles... On passe pour des dingues mais qu'est ce qu'on se sent bien ! Alors oui, posséder moins, c'est vivre plus !

A l’heure du bilan, force est de constater l’impact positif qu’a eu Weight Watchers sur nos existences : ressentir du bien être, retrouver de l’énergie pour chaque chose au quotidien, prendre plaisir à s’habiller, s’étonner de recevoir des compliments de l’entourage, retrouver confiance en soi, avoir la satisfaction de respecter son corps… C’est un vrai sentiment de renaissance et de pleine conscience de soi qui nous anime désormais.