La science et les PersoPoints
Tout ce que vous devez savoir sur les fondements scientifiques du programme WW.
Publié le 9 avril 2021

Commençons par le plus important : le système PersoPoints® met l’accent sur la qualité globale de l’alimentation et non sur des aliments en particulier. Aucun aliment ni boisson n’est interdit. En effet, conformément aux directives de l’Organisation Mondiale de la Santé et aux recommandations nutritionnelles officielles françaises, le système PersoPoints est conçu pour guider les membres vers un mode d'alimentation plus sain et promouvoir une perte de poids saine.

En suivant le programme PersoPoints, les membres sont encouragés à choisir des aliments plus riches en fibres, en protéines et en acides gras insaturés et plus pauvres en sucres ajoutés et en acides gras saturés. Nous savons également que le succès ne se limite pas à la balance, c'est pourquoi les membres peuvent désormais gagner des Points® qui s'ajoutent à leur budget grâce à des actions saines - une première dans le secteur de la perte de poids !

La science derrière l'algorithme des PersoPoints

WW rend le suivi d’une alimentation saine plus facile à suivre en résumant les informations nutritionnelles complexes à un simple chiffre (la valeur en PersoPoints) afin que les membres puissent simplement manger et enregistrer leurs aliments.

Voici comment notre algorithme nutritionnel calcule la valeur en PersoPoints d’un aliment :

  • Les calories font partie du calcul de la valeur en PersoPoints d’un aliment.
  • Les sucres ajoutés augmentent la valeur en PersoPoints.
    - Le Programme WW prend en compte les sucres ajoutés plutôt que les sucres totaux, car tous les sucres ne sont pas similaires. De nombreux aliments contenant naturellement du sucre peuvent faire partie d'un mode d'alimentation sain, comme les fruits et les produits laitiers à faible teneur en matières grasses. Cependant, les aliments riches en sucres ajoutés sont généralement moins intéressants nutritionnellement et en manger en excès peut avoir un impact négatif sur la qualité globale de l'alimentation et sur le poids1,2.
    - Indépendamment de la perte de poids, la réduction de la consommation de sucres ajoutés réduit le risque de maladies cardiaques, de diabète de type 2 et de caries dentaires3.
  • La teneur en acides gras saturés augmente la valeur en PersoPoints, tandis que les acides gras insaturés la diminuent.
    - Les matières grasses sont indispensables dans l’alimentation, mais toutes ne se valent pas. Un mode d'alimentation sain est souvent plus riche en acides insaturés et pauvre en acides gras saturés. Consommer moins d'acides gras saturés est associé à une réduction du cholestérol total et du LDL, ainsi qu'à une diminution du risque de maladies cardiovasculaires4. Qui plus est : Le remplacement des acides gras saturés par des acides gras insaturés est associé à une réduction du risque de maladies cardiovasculaires5.
  • La teneur en protéines diminue la valeur en PersoPoints.
    - Les études montrent que l'apport en protéines favorise la perte de poids en favorisant les changements de composition corporelle (masse grasse vs. masse maigre) et en prévenant la perte de masse maigre6. Il est également associé à un meilleur maintien de la perte de poids7.
    - Indépendamment de la perte de poids, les protéines aident à se sentir plus rassasié (en comparaison aux lipides et aux glucides)3.
  • La teneur en fibres diminue la valeur en PersoPoints.
    - Les aliments riches en fibres sont une densité nutritionnelle importante, ce qui signifie qu'ils contiennent des vitamines et des minéraux qui sont importants pour la santé4. Les études montrent que manger plus de fibres est associé à un taux de cholestérol plus bas, à une diminution du risque de maladies cardiovasculaires, à une réduction du risque de diabète de type 2 et à une amélioration de la digestion8. La consommation de fibres est également associée à une augmentation du rassasiement et de la satiété9.


Comment les membres utilisent-ils les PersoPoints ?


Lorsqu'un membre s’inscrit chez WW, il répond à une série de questions conçues par nos experts en nutrition et en changement de comportement, afin de nous aider à comprendre quels aliments il apprécie et il consomme souvent. Ensuite, notre moteur PersoPoints élabore une liste d'aliments à ZeroPoint™ sur mesure (aliments que les membres n'ont pas besoin de peser, de mesurer ou d’enregistrer) et l'équilibre avec un budget PersoPoints personnalisé pour guider sa consommation alimentaire. Les membres peuvent utiliser leur budget PersoPoints comme bon leur semble.

La base de calcul du budget PersoPoints de chaque membre est déterminée par l’équation de Mifflin-St Jeor, et tient compte de son métabolisme, déterminé par son âge, son sexe biologique, sa taille et son poids, et ajusté selon que le membre souhaite perdre du poids ou maintenir son poids. Le budget de chaque membre est équilibré avec sa liste d'aliments à ZeroPoint. Aucun programme n'est donc identique à un autre !

Notre programme personnalisé permet aux membres de manger ce qu'ils aiment tout en perdant du poids. Et les études montrent que les approches individualisées conduisent à un plus grand engagement et à une plus grande perte de poids qu'une approche universelle10.


Que sont les aliments à ZeroPoint ?


On compte plus de 400 aliments à ZeroPoint possibles, parmi lesquels les légumes, les fruits, les blancs de poulet et de dinde sans la peau, le yaourt nature classique, les œufs, les fruits de mer, le tofu, mais aussi les haricots secs, les petits pois, les lentilles, le maïs, les pommes de terre ou les céréales complètes ou l'avocat.

Chaque membre reçoit une liste d'aliments à ZeroPoint personnalisée, basée sur les aliments qu'il aime et consomme souvent.

Ces aliments à ZeroPoint sont intéressants d’un point de vue nutritionnel : ils sont riches en vitamines et minéraux. C’est pourquoi les autorités de santé nationales et internationales (l’OMS et le PNNS notamment) les recommandent dans le cadre d’une alimentation saine.

Pour encourager les membres à les consommer souvent, ils n'ont pas à peser, mesurer ou enregistrer leurs aliments à ZeroPoint. Cela donne aux membres davantage de liberté dans la composition de leurs repas et encas, ainsi que la possibilité de préparer des repas rassasiants, et ce, peu importe comment s'est passée la journée ou la semaine.


La possibilité de gagner plus de Points en adoptant des habitudes saines


Pour la toute première fois, les membres ont la possibilité d’augmenter leur budget en gagnant des Points, grâce à des actions saines telles que : manger des légumes non amylacés, s’hydrater ou bouger plus.

Voici comment :

  • Pour chaque portion de légumes non amylacés consommée, un Point est ajouté aux PersoPoints journaliers. En effet, les légumes non amylacés ont de nombreux bénéfices pour la santé grâce à leur teneur en fibres, vitamines et minéraux.
  • Le membre peut aussi ajouter un Point à ses PersoPoints journaliers en atteignant son objectif de consommation d’eau journalière (1.75 L d’eau par jour, soit la quantité d’eau à consommer par jour selon l’Organisation Mondiale de la Santé). En effet, boire de l'eau pour rester hydraté soutient notre démarche bien-être et est recommandé par les professionnels de santé.
  • Enfin, l’activité physique fait également gagner des Points (cette fois-ci dans les PersoPoints hebdos) car être actif a des effets bénéfiques prouvés sur la santé, entraîne une plus grande perte de poids et aide à le maintenir sur le long terme.

Gagner des Points permet de se focaliser sur les comportements du quotidien qui aident à améliorer le bien-être en général. Ces comportements deviennent alors ludiques, plutôt qu’une obligation.

Rendez-vous sur la page La science chez WW pour en savoir plus.



Sources :

  1. Louie JC, Tapsell LC. Association between intake of total vs added sugar on diet quality: a systematic review. Nutr Rev. 2015;73(12):837-57.
  2. Organisation Mondiale de la snté World Health Organization. Guideline: Sugars intake for adults and children. Geneva: World Health Organization; 2015. https://apps.who.int/iris/bitstream/handle/10665/149782/9789241549028_eng.pdf;jsessionid=0B5B9F23C20F270824A4C3494BDE60DC?sequence=1
  3. Scientific Report of the 2015 Dietary Guidelines Advisory Committee. Advisory report to the Secretary of Health and Human Services and the Secretary of Agriculture. First Print, February 2015.
  4. U.S. Department of Agriculture and U.S. Department of Health and Human Services. Dietary Guidelines for Americans, 2020-2025. 9th Edition. December 2020. Available at: https://dietaryguidelines.gov/
  5. Mozaffarian D, Micha R, Wallace S. Effects on coronary heart disease of increasing polyunsaturated fat in place of saturated fat: a systematic review and meta-analysis of randomized controlled trials. PLoS Med. 2010;7(3):e1000252.
  6. Kim JE, O’Connor LE, Sands LP, et al. Effects of dietary protein intake on body composition changes after weight loss in older adults: a systematic review and meta-analysis. Nutr Rev. 2016;74, 210–224.
  7. van Baak MA, Mariman ECM. Dietary Strategies for Weight Loss Maintenance. Nutrients. 2019;11(8):1916.
  8. Dahl WJ, Stewart ML. Position of the Academy of Nutrition and Dietetics: Health implications of dietary fiber. J Acad Nutr Diet. 2015;115(11):1861–70.
  9. Wanders, AJ, van den Borne, JJ, de Graaf, C, et al. Effects of dietary fiber on subjective appetite, energy intake and body weight: A systematic review of randomized controlled trials. Obesity Reviews. 2011;12, 724–739.
  10. Sherrington A, Newham JJ, Bell R, Adamson A, McColl E, Araujo‐Soares V. Systematic review and meta‐analysis of internet‐delivered interventions providing personalized feedback for weight loss in overweight and obese adults. Obesity Reviews. 2016 Jun;17(6):541-51.