Perdre du Poids

Tabac : quelles conséquences sur le poids ?

À l'occasion de la journée mondiale sans tabac, nous revenons sur les habitudes à adopter lorsque l'on souhaite arrêter de fumer avec les conseils de Philippe Presles, tabacologue, psychothérapeute et membre du comité scientifique de SOS addiction.

Arrêter de fumer est une décision qui implique du temps et de la patience puisque cela engendre parfois des changements sur le moral, l'humeur, l'appétit et même le poids. Les raisons de ces changements sont principalement dûes au manque de nicotine.

Les composants du tabac



Mais qu'est-ce que la nicotine ? C'est une composante présente dans la fumée du tabac. Le docteur Philippe Presles, médecin, tabacologue, psychothérapeute et membre du comité scientifique de SOS addiction, nous explique qu'«Il existe deux composants dans le tabac. D'une part, ceux qui sont toxiques à l'image du goudron et du monoxyde de carbone pouvant provoquer des cancers, infarctus et AVC. Et de l'autre, la nicotine, une molécule responsable des syndromes de manque et de dépendance.» Selon le CNCT (Comité National Contre le Tabagisme), la nicotine procure un effet anxiolytique, c'est-à-dire qu'elle réduit le stress et l'anxiété, et elle réduit également l'appétit. Mais pas de panique à l'inverse des composants toxiques, «La nicotine n'est pas dangereuse pour la santé, elle ne donne ni cancer, ni infarctus. Par contre elle donne envie de recommencer à fumer ou vapoter» souligne le docteur Presles.

Les composants nocifs du tabac, ou les «poisons» comme il les désigne, ont un autre inconvénient. En effet, ils sont agressifs pour l'organisme puisque le monoxyde de carbone «prend la place de l'oxygène sur les globules rouges. C'est la raison pour laquelle, les nouveau-nés, issus de mères ayant fumé toute leur grossesse, ont dix pour cent de poids de moins que ceux qui n'ont pas eu de mères fumeuses, car ils ont été privés d'oxygène.» affirme-t-il. Il va même plus loin en indiquant que c'est pour cela que les fumeurs sont souvent plus maigres que la moyenne de la population de leur âge car la détérioration de l'organisme entraîne une perte de poids.

Les signes du manque



Les personnes qui arrêtent de fumer sont souvent porteuses de signes qui ne trompent pas. Elles n'arrivent plus à se concentrer, deviennent parfois irritables et ont des fringales, une sensation de faim extrême. Ces trois signes sont la conséquence du manque de nicotine. Le docteur Presles, également auteur du livre MOI - Apprendre à vivre avec son meilleur ami et son pire ennemi, explique que «les personnes qui arrêtent de fumer sans prendre de nicotine subissent des fringales à cause du manque, ce qui fait prendre du poids.» En effet, les personnes en manque de cette substance vont chercher à la combler par autre chose, dont la nourriture, ce qui entraîne des prises alimentaires pulsionnelles.



Avec WW, bénéficiez de
La meilleure méthode de coaching minceur 2021



Mais cette prise de poids, peut aussi être vue comme le retour à la santé, puisque l'organisme se remet doucement de son intoxication et reprend ses fonctions normales car il est mieux oxygéné. Cependant, le docteur Presles insiste sur un fait «Tout le monde n'est pas pareil sur ce point là.» Effectivement, il n'y a rien de systématique car personne ne réagit de la même façon lors de la transition. Un tiers des personnes va perdre du poids, un tiers gardera un poids constant et un autre va vraiment prendre des kilos en plus. Seul fait avéré, pour supprimer les trois signes du manque, dont l'envie de manger, il est essentiel de remplacer la nicotine par des substituts pour, non seulement arrêter de fumer, mais également éviter une éventuelle prise de poids.

Les solutions pour arrêter de fumer



Pour arrêter de fumer, il ne suffit pas juste d'avoir envie. Avec la volonté pour seule motivation, les personnes qui veulent arrêter de fumer ont «cinq pour cent de chance d'y arriver» précise le docteur Presles puisque «face à notre volonté on a un cerveau qui fait tout pour avoir sa dose de nicotine et tôt ou tard il nous fait craquer.» Or, pour y arriver véritablement il faut s'armer d'un programme bien efficace, à l'instar de l'appli WW qui prodigue un programme permettant aux membres d'atteindre leur objectifs. En plus de la volonté, les personnes qui souhaitent arrêter le tabac doivent associer à leur routine la prise de patch nicotinique, de vaporette avec de la nicotine ou des pastilles de nicotine. Cette prise leur permettent de ne pas forcément prendre du poids lors du sevrage tabagique et en plus, ce sont des produits qu'ils peuvent utiliser au quotidien, notamment les pastilles, pour les réunions par exemple, ou encore pendant les longs voyages (avions, trains, etc.).

Pour le docteur Presles, il faut, pour les personnes souhaitant en finir avec le tabac «viser au minimum 6 mois de dose pleine de nicotine avant de commencer à la diminuer progressivement ensuite.» Le moment où l'objectif d'arrêter de fumer sera atteint, c'est lorsque qu'il n'y aura plus de signes du manque de nicotine qui apparaîtront. Il n'est pas obligatoire de consulter un médecin pour vraiment connaitre sa dose nécessaire de nicotine. Il faut néanmoins consulter un tabacologue en cas d'échec. Mais si en première tentative il est possible de consulter, c'est toujours bien de le faire puisque c'est à ce moment là que le médecin vous explique les pièges à éviter. Cela permet de mieux vous préparer en choisissant la méthode qui vous va et si vous êtes à risque, il peut vous faire un bilan de cancers liés au tabac.