Activité

6 façons d’améliorer votre souplesse

Bougez avec plus de flexibilité au quotidien et pendant vos activités sportives grâce à ces astuces pratiques.

La souplesse ne sert pas qu’à faire le grand écart ! Plus nous sommes souples, plus nous avons de facilité à bouger dans la vie de tous les jours et à faire de l’activité physique. De plus nos muscles et articulations sont mieux entretenus. Par ailleurs, en avançant dans l’âge, il devient important d’entretenir sa souplesse car avec le temps, le corps a tendance à se raidir. Un bon point de départ pour garder sa souplesse est une alimentation saine, mais le sport et les étirements sont d’excellents moyens d'y parvenir. Et pour vous permettre de tirer un maximum de bienfaits de vos séances d’étirements, nous avons listé quelques conseils dont vous pourrez bénéficier immédiatement...


1. Étirez-vous régulièrement





Il n’y a pas de secret ! Pour maintenir et surtout améliorer votre souplesse, il faut vous étirer. Plus vous le ferez souvent, plus vous verrez de résultats. Et pour continuer à progresser, variez les mouvements, ainsi que les types d’étirements : les étirements dynamiques sont bons pour travailler votre mobilité et échauffer votre corps, alors que les étirements statiques (plus difficiles) vous permettent de gagner en amplitude de mouvement. Dans une publication de 2017, Santé Publique France préconise de faire des étirements « deux à trois fois par semaine ».



Avec WW, bénéficiez de
La meilleure méthode de coaching minceur 2021



2. Tenez vos étirements suffisamment longtemps





L'Agence nationale de santé publique précise que les étirements devraient se faire « sous forme d’étirements maintenus de 10 à 30 secondes et répétés de deux à trois fois ». Il faut en effet que les muscles et les ligaments soient tenus dans la position d’étirement suffisamment longtemps pour pouvoir être allongés et vous apporter plus de souplesse dans vos mouvements. Même si les muscles, eux, sont généralement moins difficiles à étirer (surtout lorsqu'ils sont échauffés), les tendons (plus costauds !) sont bien plus coriaces. C’est d’ailleurs pour cette raison que les zones avec plus de tendons, comme l’arrière des cuisses, sont difficiles à étirer. Si vous avez le temps et que la position de vous fait pas mal, n’hésitez pas à tenir jusqu’à une minute.


3. Respirez




Comme pour les séances de renforcement musculaire, le souffle est essentiel pendant les étirements. Le fait de respirer lentement, à un rythme régulier, peut même vous faire gagner de l'amplitude de mouvement. Avant de rentrer dans un étirement, inspirez. Ensuite soufflez en comptant jusqu’à cinq pendant l’étirement. Restez dans la position pendant que vous inspirez de nouveau, et soufflez encore une fois en comptant jusqu’à cinq. Vous pouvez répéter ce schéma trois à quatre fois en fonction de votre ressenti. Selon le PNNS, « Vous pouvez essayer d’aller plus loin dans l’étirement sur chaque expiration, tout en respectant vos limites. Et si vous ressentez de la douleur, ne forcez pas ».


4. Relâchez-vous





Si vous respirez correctement, vous êtes bien partis, car c’est une idée reçue que les étirements sont un effort physique… Au contraire ! Au lieu de penser que vous faites des exercices, pensez à vous relâcher. Plus vous aurez cette sensation, moins vos muscles et vos tendons seront tendus.


5. Testez le yoga





Cette pratique permet de renforcer ses muscles, de se relaxer, mais aussi de s’étirer. Le yoga est donc un excellent moyen d’améliorer sa souplesse tout en douceur. Il se fait généralement par des enchaînements de mouvements lents, ainsi que des positions (ou « postures ») à tenir de manière statique. Le cours se fait sans musique et le professeur vous guidera pendant le cours pour bien vous positionner et surtout, bien respirer.


6. Massez-vous (ou faites-vous masser !)





Les massages permettent de détendre les muscles et les tendons. Ils sont donc bénéfiques pour la souplesse et la relaxation. Si vous pouvez vous offrir une séance de massage par un professionnel ou votre conjoint, foncez ! Mais sinon, il existe aussi des moyens de se masser soi-même. Même si vous ne pourrez pas vous masser le dos, vous pourrez masser diverses zones de votre corps, que ce soit avec vos mains ou des outils d’automassage.