Vrai faux sur le chocolat

« La santé, c’est du chocolat », affirmait le gourmet Brillat-Savarin. Et quand on l’aime, pas question de s’en priver : on craque… et on croque !

1. Le chocolat noir est moins sucré que le chocolat au lait

VRAI. Le chocolat au lait est plus sucré que le chocolat noir. En revanche le chocolat noir est plus gras. En règle générale plus la teneur en cacao d’un chocolat sera élevée moins il sera sucré et plus il sera gras.

2. Le chocolat est bon pour le moral

VRAI. Plusieurs études l’ont prouvé ! Ce serait lié à sa richesse en tryptophane (précurseur de la sérotonine impliquée dans l’humeur et la sérénité), en magnésium anti-stress et en phényl-éthylamine, parfois baptisée « antidépresseur végétal ».

3. Le chocolat blanc est un chocolat comme les autres

FAUX. Pas exactement, car il ne contient pas de pâte de cacao ! Il est préparé avec du beurre de cacao, du sucre et des matières lactées (et parfois des arômes), et n’apporte pas les bienfaits du « vrai ».

4. Il donne des boutons

FAUX. C’est, éventuellement, le sucre qui favorise les poussées de boutons, car la libération d’insuline qui suit la consommation de sucre stimule les hormones. Si on a une peau « à problèmes », on choisit donc plutôt un chocolat le plus noir possible et on limite les friandises chocolatées (avec peu de vrai cacao mais beaucoup de sucres et de graisses).

5. Le chocolat constipe

FAUX. Notamment le chocolat noir, qui contient du magnésium (aux vertus légèrement laxatives). 

6. Il est nocif pour la flore intestinale

FAUX. La richesse en polyphénols du chocolat (noir) fait de lui un « prébiotique », qui vient nourrir les bonnes bactéries de la flore intestinale. Il serait même bénéfique aux personnes souffrant de colon irritable. Reste qu'il doit être inclut dans une alimentation équilibrée et être consommé sans excès, sinon ce n'est plus tout à fait vrai...

7. Le chocolat cru est encore meilleur pour la santé

VRAI. Cru (donc non torréfié), le cacao est encore plus riche en antioxydants : 2 à 3 fois plus que le thé vert, pourtant champion en la matière ! Il booste les performances cérébrales et la mémoire, et donne un coup de fouet : il est même considéré comme excitant. Gustativement, il est très différent, et étonnant ! A découvrir sous forme, par exemple, de grué de cacao.

8. Il peut nous rendre « addict »

FAUX. Certes, le chocolat contient des substances qui agissent sur le cerveau, et sa consommation stimule des zones cérébrales du plaisir identiques à celles des drogues. Mais on ne peut pas parler d’addiction. En effet, les substances psychoactives sont en quantité infinitésimale : pour créer une dépendance il faudrait avaler plusieurs kilos de chocolat par jour). De plus, il n’existe ni dépendance physique ni syndrome de sevrage marqué, et le plaisir de la dégustation ne pousse pas à augmenter trop la dose car après une certaine quantité, un dégout s’installe. Aucune inquiétude à avoir, on croque en paix !