Tout savoir sur les étiquettes

Sur les étiquettes alimentaires, vous trouverez des informations relatives au contenu en énergie et en nutriments de votre aliment. Une étude (1), menée conjointement par les l'Espagne et les États-Unis, nous indique que les personnes qui lisent les étiquettes nutritionnelles des produits qu'ils achètent sont, en moyenne, plus minces que les autres, et ce jusqu’à 4 kg pour les femmes. Voilà une excellente raison de faire attention à la composition des produits que vous achetez.

 
Sachez que : 

 

1 - Depuis décembre 2016, les informations obligatoires sont : la valeur énergétique (en kilocalories – kcal – et kilojoules – kJ), les quantités de graisses, d’acides gras saturés, de glucides, de sucres, de protéines, et de sel.

2 - Sur les étiquettes, la liste des ingrédients indique l'ordre d'importance. Les ingrédients listés en premier sont donc les principaux. Ceux énumérés en dernier sont les ingrédients les moins importants. Donc si vous lisez « sucres » en premier, vous pouvez vous douter que c'est un aliment à limiter.

3 - Il ne faut pas oublier de bien lire les informations par portions (et non pas pour 100 g) si vous souhaitez ne pas avoir de mauvaises surprises en calculant vos unités SmartPoints.

4 - Les acides gras saturés et les sucres augmentent la valeur en unités SmartPoints des aliments. Faites donc particulièrement attention à leurs quantités.

5 - A contrario, les protéines, qui entrent aussi en compte dans le calcul des SmartPoints, permettent de faire baisser leur valeur. 

6 - « Sans sucres ajoutés » ne veut pas dire sans sucres du tout. Votre aliment peut contenir naturellement des sucres. Vérifiez donc la ligne « Glucides - sucres » sur votre étiquette. En revanche « sans sucre » indique que le sucre a été remplacé par des édulcorants.

7 - « Allégé en matière grasse » ne veut pas dire que le sucre a été oublié... Il peut même arriver que pour baisser les matières grasses, du sucre ait été ajouté, donc lisez bien les informations nutritionnelles. 

8 - Le scanner de code-barres WW (dans votre appli) est une aide précieuse pour connaître immédiatement la valeur en unités SmartPoints des aliments que vous achetez.

 

Focus app :

 

Yuka : Cette application permet de scanner le code barre d'un produit alimentaire pour obtenir des informations sur ses impacts sur la santé. Elle décrypte la composition des produits alimentaires pour nous dire combien de calories contient l'aliment, mais surtout quelle est sa teneur en sucres, sel, protéines, pesticides ou additifs alimentaires. 

 Kwalito : Vous êtes allergique, intolérant, végétarien, végétalien, enceinte ou avez simplement envie d'éviter les ingrédients potentiellement nocifs (certains colorants, conservateurs... ) ? Il suffit de scanner le code-barre d'un produit pour savoir si vous pouvez le manger.

Open food facts : Projet collaboratif en ligne, Open food facts est une base de données libre et ouverte sur les produits al​imentaires commercialisés dans le monde entier.

Buy or not : (uniquement sur Android pour le moment)  Cette nouvelle appli cumule plusieurs indice pour classer les aliments : un indice « nutriscore » qui évalue la qualité nutritive, un indice « Nova » qui classe le produit selon son degré de transformation, et un code couleur (rouge à vert) qui note l'impact  de la société (déforestation, salaires des producteurs, évasion fiscale....). 

 

Gros plan sur Nutri-score

Logo nutri-score

Le logo Nutri-score ne concerne que les produits transformés, ou presque, et fonctionne sur deux niveaux. Il propose des repères de couleurs simples à comprendre (de vert à rouge, comme les feux de signalisation !) accompagnés d'une lettre. Pour faire simple, A c'est très bien en termes nutritionnels, E franchement moins favorable.  Chaque produit est évalué sur les quantités de protéines, fibres, fruits et légumes contenus dans 100 g de cet aliment, et ces nutriments feront augmenter sa note. A l'inverse, les acides gras saturés, les sucres ou le sel feront baisser cette note. Précisons que le calcul est un peu différent pour tenir compte des spécificités de certaines catégories d'aliments (boissons ou fromages, par exemple), mais que le principe de la note reste le même.

 

 

(1) María L. Loureiro, Steven T. Yen, Rodolfo M. Nayga, "The effects of nutritional labels on obesity". Agricultural Economics 43: 333, 2012.