Témoignages

Témoignage d'Aude

"Du plaisir en cuisine !"

Petite, mon jeu d'enfant était de préparer le petit déjeuner et de l'apporter au lit de mes parents. La cuisine, c'est quelque chose que j'ai toujours aimé. Adulte, j'ai pris des cours de cuisine, en l'occurrence de pâtisserie : je suis passionnée par la rigueur que ça impose, le détail "technique" qui fait qu'un dessert soit réussi. Suivre une recette à la lettre, peser les ingrédients au gramme près, c'est pour moi le secret de la réussite. Le salé, c'est différent. Et pour ça, il m'a fallu passer par le programme WW.

J'ai rencontré WW il y a de ça des années. 2014 précisément. J'avais dépassé les 100 kg, ça s'était accumulé avec les années, sans que je ne remarque ma prise de poids. Je faisais du sport depuis que j'étais petite, jusqu'à la fac : en club d'escrime, j'ai fait de l'équitation, du ping pong... A 18 ans, je pesais 57 kg ! Le surpoids a commencé avec la prise d'un traitement à base de cortisone à 23 ans. Ça a été immédiat sur la balance : 72 kg ! Et je ne les ai pas reperdus. Mieux, pour le travail, j'avais passé quelques années à l'étranger. Et là, j'ai commencé à manger du fastfood matin, midi et soir. Et en parallèle, je n'avais plus d'activité physique régulière. Voilà comment j'ai pris du poids sans m'en apercevoir !

Bien sûr, j'ai essayé de le perdre. Je suis passée par tous les régimes strictes, chaque nouveau régime à la mode, j'ai voulu l'essayer, en vain. Et bien sûr, j'ai fait tous les effets yoyo que ça engendre. Pourtant, je ne suis pas de celles auxquelles le stress donne envie de manger. Je ne suis pas non plus quelqu'un qui grignote : je n'ai pas de penchant pour les pots de pâte à tartiner à la cuillère... Mon souci, c'était le rythme : je pouvais ne rien manger toute la journée, et ne pas manger les bons aliments le soir ! WW m'a aidée là-dessus, principalement avec des recettes qui allient minceur et plaisir ! Et l'envie de cuisiner du salé !

 

La photo d'avant a été mon « déclic » comme j’aime l’appeler. Cette photo prise le soir du réveillon de noël 2015 m'a tellement donné envie de maigrir, que je me suis ruée vers un Atelier WW, et le 12 Janvier 2016 j’étais inscrite.

Je voulais perdre du poids pour être en meilleure santé, bien que je n'avais pas de souci de santé engendré par mon surpoids. Je voulais retrouver ma ligne, pouvoir refaire les magasins et porter les vêtements qui me plaisent. Aussi, je ne voulais plus que mon fils soit l’objet de moqueries de la part de ses camarades.

Surtout, je recherchais un corps adapté à ma personnalité enjouée et dynamique.

J'avais déjà essayé le programme dès 2014 donc, mais sans arriver à mon objectif. A chaque fois, je m'arrêtais quand mon poids commençait à stagner, malgré des efforts soutenus. C'était démoralisant. Autre difficulté, j’avais du mal à gérer les sorties et à dissocier l’émotionnel de mon assiette : dès que j’avais une bonne nouvelle à fêter, je me faisais un « petit plaisir ». Et évidemment, quand j’avais une déception, je me réfugiais dans la nourriture, pas forcément en quantités mais dans des aliments qui coûtent beaucoup d'unités Smartpoints®

Mais depuis que je suis retournée en Atelier WW, début 2016, j'ai eu ce déclic, et j’ai beaucoup travaillé sur mon comportement alimentaire. L'évolution du programme m'a aidée : et c'est ainsi que je me suis tournée vers plus de repas contenant des aliments sains, au détriment des plats cuisinés souvent élevés en SP. J’ai vite compris qu'il fallait faire preuve de créativité pour cuisiner des plats qui ont du goût, dans le respect de l'équilibre alimentaire. Tout ça en ayant la contrainte de la plupart des femmes, c’est-à-dire peu de temps à consacrer à la cuisine, en plus du travail, de la vie de maman et d'épouse.

Voilà comment j’ai revu ma façon de cuisiner. J'échangeais beaucoup sur Connect, et comme je publiais souvent mes recettes, les abonnés ont été de plus en plus nombreux à me suivre. Parfois, ils peinaient à trouver toutes mes recettes, et beaucoup m'ont proposé de créer un blog à part. J'ai réfléchi à la question, et un weekend, toute seule, j'ai créé mon blog de cuisine www.audecuisine.fr, sur lequel j'ai décidé de répertorier et partager mes réalisations. Avec un seul crédo : proposer des recettes simples techniquement, respectant le programme WW et surtout rapides à préparer : <10 minutes, hors cuisson.

Voilà comment je me suis prise au jeu. En prenant des photos de mes recettes, pas des photos pro comme dans les magazines, mais assez illustratrices des plats cuisinés. Les internautes adorent, et attendent toujours de recevoir mes nouvelles recettes par mail. Leurs retours font vraiment plaisir : certains me disent que mes recettes leur donnent envie d'apprendre ou de renouer avec la cuisine !

 

Ce qui a changé dans ma cuisine 

 

Ma capacité à tester de nouvelles recettes et à assembler des saveurs, à cuisiner les légumes autrement qu’à la vapeur, avec plus de goût, mais aussi à utiliser épices et herbes aromatiques, ce qui de fil en aiguille m’a fait tester des recettes venues d’ailleurs.

Pour les desserts, ça a été une révolution pour moi. Pâtisser en faisant un rééquilibrage alimentaire est un vrai challenge. Je n'avais pas pour but de me priver à longueur d’année de dessert. J’ai donc appris à substituer beurre, sucre et œufs par de la banane écrasée, de la compote, du yaourt, du fromage blanc… Pour le chocolat, j'ai opté pour la maîtrise des quantités, au profit de la qualité.

En terme d’organisation, j’ai dû tout revoir. Je me déplace beaucoup pour le travail, et manque de temps pour la cuisine. Désormais, je consacre le dimanche matin et le mercredi soir à la cuisine. Comme ça, le reste de la semaine, il suffit de réchauffer. Je privilégie des plats rapides : « simples et efficaces » pour la semaine, et je teste de nouvelles recettes venues d'internet, de livres de recettes ou des créations propres le weekend, car ça prend un peu plus de temps. Je n'hésite pas à préparer de grandes quantités et en congeler pour les jours où je rentre tard, où je suis fatiguée ou tout simplement les jours où je n’ai pas envie de cuisiner (et oui, ça arrive même aux blogueuses culinaires !). 

 

 

C'est vrai qu'avec le programme, je profite surtout de la dimension Manger mieux. Car je me suis toujours bien sentie dans ma peau. J'ai encore pas mal de poids à perdre, mais j'ai toujours eu confiance en moi, et j'ai toujours pris soin de mon apparence : je suis dirigeante d'un cabinet de recrutement, je suis coquette, j'aime bien m'habiller, je suis abonnée à la pause manucure ; ça fait partie de moi !

En ce qui concerne le sport, j'ai repris un bon rythme. Car malgré mes soucis de santé, je fais au moins huit à dix kilomètres à pied par jour.

Par-dessus tout, ce qui a changé avec WW, et ce qui me permet désormais de maintenir mes efforts sans craquer (malgré les paliers) c'est d'apprendre à être bienveillante envers moi-même et mon corps. Désormais, j'accepte que certaines semaines, malgré un suivi assidu du programme, je n'arrive pas perdre… Dans ce cas, il faut savoir être patiente, sans oublier d’où l’on vient et surtout avoir toujours à l’œil son objectif final. Je n’ai pas pris tout ce poids en quelques semaines, je ne demande donc pas à mon corps de perdre tous ces kilos en quelques semaines. En définitive, aujourd’hui, je sais que la perte de poids est un chemin sinueux et je suis déterminée à y arriver !

Retrouvez Aude sur #Connect : @audea1977

Et sur son blog audecuisine.fr.