Sébastien a perdu 6 kilos

"Manger est devenu un vrai plaisir !"

Sébastien, 39 ans, - 6 kilos

 

Si je devais me décrire, je dirais que j’ai toujours eu le sens et le souci du détail. Dans une ancienne vie, j’étais manager dans le milieu luxe. Et quand je m’apercevais sur la route que j’avais une barbe de deux jours, je retournais chez moi me raser. Avec mon poids c’est pareil ! Je suis sensible à la moindre prise de poids : je la sens à travers mon corps. Je suis moins léger, l’effort m’est plus difficile. Voilà ce qui m’a amené à adopter Weight Watchers ! 

J'avais moins de mobilité à cause de mon surpoids

J’étais dans le milieu du luxe avant de m’orienter vers ce que je sais faire le mieux : le management d’équipe dans le milieu médical. J’aide les autres à booster leur image, à changer, à faire un travail d’acceptation de soi. Parfois on change - on se change -, puis on a du mal à s’accepter. Une femme peut devenir un canon de beauté, mais il reste à savoir derrière si c’est la femme qu’elle VEUT être ! Accompagner les gens c’est quelque chose. Le faire pour soi est une autre histoire.  Car il faut l'avouer, je me juge tout le temps !

Avant de découvrir le rééquilibrage alimentaire par Weight Watchers, j’étais dans une période où je me sentais mal dans ma peau, et la crise de la quarantaine grondait. Comment je me sentais ? J’avais moins de mobilité à cause de mon surpoids et j’enchaînais les fringales. Les paquets de bonbons n’avaient jamais une longue durée de vie, et les glaces aux amandes (mon pêché mignon !) partaient par paquet ! Autre symptôme, j’avais le sommeil perturbé et je n’arrivais pas à le réguler.

J’avais essayé pas mal de régimes méga protéinés, gélules, opération... Et ça-ne-marche-pas ! Quand ça a l’air simple, c’est justement là que c’est compliqué. Mon ami m’a dit un jour qu’il fallait simplement faire d’autres choix de nourriture.

Manger est devenu un vrai plaisir !

Aujourd’hui, j’ai complétement changé mes habitudes alimentaires. Avant je me nourrissais principalement de plats préparés. Alors que maintenant j’en garde juste un ou deux dans le congélateur, en cas de disette ! Et depuis que j’ai commencé le programme, j’achète des plats Weight Watchers, pour les jours où j’ai envie d’un plat chaud et plus élaboré. Mais au quotidien, j’ai découvert les robots cuiseurs multifonctions et je me suis mis à cuisiner. Et là... magie : manger est devenu un vrai plaisir! Ce constat ne m’est venu qu'en prenant le temps de cuisiner : c’est comme ça que je prends conscience de ce que je mange.

Aujourd'hui je suis conscient de ce que je mange, et je fais la différence entre un besoin et un caprice. Fan de glace, je suis souvent tenté d'en prendre avec mon café, surtout quand je suis au restaurant avec des amis. Alors je me pose la question : "ai-je vraiment encore assez faim pour cette glace, ou est-ce de la gourmandise ?". Je vous laisse deviner ce que j'ai choisi ! C'est ça pour moi, avoir conscience de ce qu'on mange.

J’accompagne ce nouvel équilibre alimentaire par le sport. Je me remets à courir, faire du vélo, et depuis ma perte de poids, j’ai décidé de me mettre au yoga. Je devrais mieux pouvoir tenir les positions, m’étant allégé ! (rires) Et comme je suis un chasseur de points bonus, je ne rate plus une seule occasion pour marcher !

Je suis geek, et je consulte Connect plus que Facebook !

Ayant la formule Appli + online, je n'utilisais que l'interface "Ma journée". J’étais plutôt désintéressé de Connect. Je me disais un rééquilibrage alimentaire, ça reste perso, et je ne me voyais pas le partager. Et plus le temps passait,  plus je me prenais au jeu... Les gens attendent qu’on vienne les flatter, les soutenir. C’est fou ce que cette communauté est soudée et solidaire, et ça marche ! Mon tour est venu, et j’ai été surpris : plus on flatte, et plus on est flatté ! Je suis un geek, et je consulte Connect plus que Facebook : combien de pas, combien d’ActivPoints™, je partage, je commente, je like...*

*Pendant l’interview, Sébastien consulte Connect, et découvre plusieurs les centaines de messages et de likes suite à son message à la communauté. Et il était ravi ! [NDLR]

En cette période de stabilisation, je commence à espacer les dates de pesée. Et je me donne jusqu’à cet été pour arrêter de compter. Je ne compterais plus que pour l’alcool et les restos. Et lendemain, ce sera footing, cardio et abdos. Je prendrais la formule sans compter. Le principe me plaît, c’est à moi de gérer, et j’adore ça !

Sébastien

Poids de départ : 92 kilos

Taille de départ : 42-44 (33 US)

Objectif atteint (en un mois) : 86 kilos

Taille : 40-42 (32 US)

Poids actuel : 83,5 kilos

 

Les astuces que je recommande

 

Mon astuce pour un weekend réussi (en SmartPoints)

Même en ayant atteint mon objectif, je me surprends à calculer la valeur de ce que je mange en unités SmartPoints®, même quand je suis au resto ! Par contre, le weekend je ne compte pas. Mon astuce c’est :

Au petit déjeuner : un yaourt et des fruits principalement, soit 3 unités tout au plus.
Le midi : du blanc de poulet, des légumes…
Le soir : je me garde le reste. Et si en soirée j’ai prévu de boire de l’alcool, je me garde 15 points ( = 5 coupes de champagne) !

 

Tout est une question de dosage !
Je crois qu’il est important de peser ce qu’on mange : j’adore le fromage et je ne me rendais pas compte des quantités. La première semaine de mon programme, j’ai pesé par curiosité la part que je prends, en voulant manger 20 grammes. Quand je l’ai pesé, il y en avait 60 ! Et tout est une question de dosage !

 

Noter ce qu’on prévoit de manger dès le matin
Mon rituel c’est de noter mes unités Smart’Points dès le matin pour le midi-même. Pourquoi ? Parce que ça me permet de savoir où j’en suis dans la journée. Ce que j’aurais dépensé, et ce qui me reste pour la soirée. Et là c’est simple, quand j’ai une grosse soirée, je privilégie les fruits et légumes la journée !

 

>>> Retrouvez Sébastien sur Connect@sebdem