Témoignages

Sandra, l'épanouissement à 50 ans !

Épicurienne et philanthrope dans l'âme, Sandra nous raconte comment le programme WW l'a accompagnée dans son chemin vers l'épanouissement personnel.

En 2016, au retour de mes vacances d’été, j’ai réalisé que je ne me sentais pas bien dans mes vêtements, j’étais complètement engoncée. Une amie qui s’était inscrite au programme WW quelques mois auparavant, m’a prévenue qu’il y avait une offre promotionnelle qui s’arrêtait ce jour-là. Cela n’a fait qu’un tour dans ma tête : le soir même j’étais inscrite et assistais à mon premier Atelier WW ! Le plaisir de manger… mieux. J’aime la nourriture et j’ai toujours aimé cuisiner. J’ai une passion pour le chocolat sous toutes ses formes. Ce que j’aime avec WW, c’est que je peux continuer à manger de tout ! La seule différence à présent, est que les gâteaux, pâtes à tartiner industriels et autres « cochonneries » comme je les appelle, ont disparu de mes placards. Si mes hommes en veulent, ils s’en achètent, mais moi je n’en mange quasiment plus. J’ai découvert de nouveaux aliments comme les flocons d’avoine – que je ne cuisinais pas du tout avant – le soja soyeux (parfait pour les crèmes au chocolat), les graines, les fruits secs, les fruits surgelés et les pépites de chocolat noir, par exemple. Avec ces ingrédients, je prépare de délicieux bowl cakes beaux pour les yeux et légers en SmartPoints. Ceux-ci ont remplacé le bol de céréales et le verre de jus d’orange, bien trop sucrés, que je prenais au petit déjeuner. J’ai aussi trouvé pas mal d’inspirations et plein de nouvelles recettes dans les blogs culinaires, les livres et le site WW.

 

Aujourd’hui, je ne dis plus oui de manière systématique et je pense davantage à moi. Si les gens ne m’acceptent pas comme je suis, ce n’est pas grave.

Partager avec les autres membres WW Je suis une personne qui aime les gens de manière générale et je me suis liée d’amitié avec d’autres membres WW. Ensemble, nous organisons des sorties au café, au restaurant ou nous allons courir ou faire des balades dans Paris. D’ailleurs, grâce à l’une de ces amies, je me suis même lancée le défi de faire un semi-marathon. Nous avons déjà partagé deux courses ensemble et une troisième est prévue si mon genou me le permet. J’ai toujours fait du sport de manière régulière ou épisodique et depuis WW, j’utilise des applications pour travailler cuisses, abdo-fessiers, etc., à la maison. Prendre soin de moi et des autres. Depuis que j’ai commencé WW, je suis devenue beaucoup plus féminine.

 

J’accepte mieux mon corps et je ne mets plus de tenues larges et difformes qui, comme je le pensais, cachaient mes rondeurs. Aujourd’hui, je n’hésite pas à mettre des vêtements près du corps même si je n’ai pas encore complètement atteint mon objectif. J’aimerais d’ailleurs remercier ma coach WW qui m’a été d’un grand soutien et m’a aidée à porter un regard bienveillant sur moi. J’ai appris à écouter mon corps et à faire des pauses quand j’en ressens le besoin. Désormais, lorsque je me sens fatiguée, je sais me ménager. Au lieu de