Alimentation

Raclette, tartiflette… comment rendre ces plats plus légers ?

On y est ! Le temps se rafrâichit (fortement), et c'est donc le moment de plats chauds et copieux. Et ça tombe bien, parce qu'on aime (presque) tous la raclette (ça marche aussi avec la tartiflette) ! Seulement voilà, l'incontournable des repas conviviaux en famille ou entre amis est quand même... un gouffre à SmartPoints (et, il faut bien l'admettre, pas le plat le plus équilibré qui soit, à la base). Mais alors, comment concilier ce plaisir gustatif avec le monWW ? En revisitant ce grand classique hivernal.

Voici donc quelques astuces pour rendre votre raclette (ou votre tartiflette) plus légère … Car oui, c’est possible !

 

La raclette traditionnelle

 

Au commencement était le fromage. Et rien d'autre, ou presque. En effet, la raclette, à l'origine, c'est un beau morceau de fromage (suisse, puisque le plat nous vient de là) posé à procimité d'une source de chaleur suffisament forte pour faire fondre le fromage au fur et à mesure de la dégustation. Au fromage s'ajoutait généralement quelques pommes de terre et... c'est à peu près tout.

Mais la raclette, de nos jours, c'est un peu comme la pizza : tout le monde à sa version et ses préférences. Donc elle se pratique désormais le plus souvent dans des poelons individuels (mais en groupe parce que c'est plus sympa), toujours accompagnée de pommes de terre mais aussi de (beaucoup) de charcuterie. Et si le fromage est toujours omniprésent, il n'est plus toujours suisse, loin s'en faut, et l'on peut très bien marier les variétés ! Autant d'ingrédients qui peuvent mettre à mal votre budget SmartPoints (même si les pommes de terre sont à ZeroPoint en Violet, ne l'oublions pas). Alors, comment faire ? En les consommant différemment !

  • Le fromage

Et si vous commenciez par contrôlez votre quantité de fromage en réduisant vos portions de fromage à raclette. Que vous l’achetiez en supermarché ou chez le fromager, l’astuce est de couper les tranches de fromage en deux.

Vous pouvez également proposer un autre type de fromage moins gras comme la cancoillotte. 

  • La pomme de terre 

Réduisez plutôt le nombre de pomme de terre : une grosse ou deux petites en fonction de votre appétit, par exemple. Faites les cuire à la vapeur et avec la peau… car le fait de devoir les éplucher vous permettra de prendre le temps de manger et donc de manger modérément. Même si vous êtes "Violet", n'oubliez pas d'écouter votre corps. Ce n'est pas parce que les pommes de terre sont "gratuites" qu'il faut en manger à volonté.

Pour rendre votre raclette plus légère, vous pouvez préparer une variété de légumes qui pourront se marier facilement au fromage. Ajoutez un plateau de légumes composé de champignons, haricots verts, chou-fleur ou encore de brocolis. 

  • La charcuterie 

Du côté de la charcuterie, privilégiez celle qui est plus légère comme la viande de grisons, la bresaola, le jambon blanc. Soyez attentif à la quantité que vous mangez. Et si vous voulez tenter une raclette moins traditionnelle, osez le poisson (du saumon peut-être ?) à la place de la charcuterie et pensez aussi aux œufs (de caille, par exemple, qui frémiront dans le poêlon).

Adoptez ces astuces pour d’autres recettes :

Il n'y a pas que la raclette qui soit un plat réconfortant, riche et convivial. Toutes ces astuces peuvent bien entendu s’appliquer à la tartiflette, l'autre fameuse recette aux ingrédients de base similaires (fromage, pommes de terre et charcuterie). Vous l’avez compris, il suffit d’ajouter des légumes et d’utiliser des fromages et charcuterie moins grasses pour la rendre plus légère. Choisissez une crème fraîche allégée 15% ou utilisez du fromage blanc. Vous pouvez mélanger les fromages : un peu de reblochon avec de la cancoillotte, par exemple. Ou mélanger les pommes de terre avec des carottes. N’oubliez pas que vous pouvez remplacer les lardons par des dés de dinde ou de jambon blanc ! Et voilà une tartiflette (plus) légère !

Derniers petits conseils :

  • Ne remettez pas, directement et automatiquement, du fromage dans votre poêlon après l’avoir vidé. Essayez de manger en pleine conscience : faites des pauses lorsque vous mangez et soyez à l’écoute de votre satiété.
  • Pour éviter de trop consommer, manger une entrée simple comme une salade verte ou une soupe. Si besoin, ajustez le reste de votre semaine avec vos SmartPoints hebdos.
  • Et n’oubliez pas de boire (en privilégiant l'eau plate au petit vin blanc de Savoie, de préférence) car la raclette est assez salée et ainsi vous ne serez pas déshydraté.
  • La raclette est un plat très rassasiant, alors faites attention à votre choix de dessert. Pourquoi ne pas opter plutôt pour un fruit ou juste un thé, une infusion ou un café ?

 

Le plus important est de veiller à manger consciemment mais aussi de bien profiter de votre soirée. Alors, fondez de plaisir pour ce plat roboratif sans culpabilité : à vos poêlons !