État d'esprit

Quand confinement rime avec bienveillant

Voilà maintenant plus de trois semaines que nous sommes confinés. Certains s’ennuient, d’autres sont éreintés de devoir jouer plusieurs rôles dans la même journée et, dans les médias, on nous montre des gens parfaits qui cuisinent avec les grands chefs, bougent avec des coachs sportifs en live, et gèrent tout à la manière d’un chef d’orchestre… Pas vous ? Et bien, vous savez quoi ? Ce n’est pas grave ! Et c’est le bon moment pour être bienveillant et vous dire que même si vous ne vous sentez pas au top, vous êtes déjà un héros du quotidien en restant chez vous ! Donc il est important de vous dire…

 

“Je procrastine sans honte”

 

De la poussière en haut de l’armoire ou du linge qui s'amoncelle plus que d’habitude ? Et pas forcément l’envie de se lancer dans un grand tri à la Marie Kondo ? L’avantage avec ce confinement, c’est que votre belle-mère ne viendra pas faire de commentaires… Alors pas besoin de vous mettre la pression. C’est peut-être aussi le bon moment de déléguer les tâches. Les enfants sont peut-être enfin assez grands pour ranger leur chambre eux-mêmes ? Ou pour débarrasser la table ? Et peut-être que chacun peut repasser ses propres vêtements (d’autant qu’en télétravail, pas de chemises, youpi !) ? Dans tous les cas, si ça peut être remis au lendemain sans ne gêner personne, pourquoi culpabiliser ?

 

“Je me concentre sur l’essentiel” 

 

Malgré tout, il y a des incontournables auxquels on ne peut pas échapper : faire à manger ou la vaisselle, les devoirs ou le télétravail, ou encore les papiers administratifs comme la déclaration de revenus qui arrive dans quelques jours. Faites une liste de ce que vous avez à faire avec les dates limites, ou un planning pour les devoirs et le travail, en triant ce qui est prioritaire. Commencez par cela et mettez votre énergie sur l’essentiel. Ensuite, comme précédemment, reportez sans remords au lendemain si vous n’avez plus ni temps ni énergie. Si ce n’était pas urgent, quelques heures de plus ou de moins ne changeront rien et votre stress descendra d’un cran.

 

“Je n’en peux plus de cuisiner”

 

Passer d’un ou deux repas à trois repas par jour à la maison est sans doute un défi pour beaucoup ! Il n’est pas toujours facile de trouver des idées, et suivre les nombreux lives des réseaux sociaux ou les émissions de télé des chefs, ça prend du temps... D’un autre côté, à moins d’avoir la cuisine pour passion (et il y a des gens pour qui c’est le cas, heureusement !), rien ne vous oblige à y passer tout votre temps. Pensez par exemple au batch cooking : préparer l’essentiel de plusieurs repas d’un coup pour faire moins ensuite, ça peut être une stratégie. (Et si vous souhaitez trouver des idées, ça tombe bien, nous en avons dans cet article et surtout dans notre nouveau livre, disponible dans la boutique, dont nous vous offrons une recette) Si vous êtes un peu moins organisé, vous pouvez choisir des recettes familiales à cuisiner en grande quantités et congeler les restes, afin d’avoir de quoi faire plusieurs repas. Enfin, comme les choses les plus simples sont souvent les meilleures, vous pouvez miser sur des classiques faciles avec ce que vous avez dans vos placards : pâtes + sauce tomate + oignon + steak haché et hop, des pâtes à la bolognaise, par exemple. (Presque) Tout le monde aime ça ! Et vous pouvez bien sûr entrer la recette dans le créateur de recettes de l’appli WW, pour pouvoir l’enregistrer directement dans votre journal de bord. Et vous pouvez aussi vous inspirez des menus très faciles de vos Démarrages Express !

 

“Je ne bouge pas beaucoup, et alors ?”

 

Avec tout ce que vous avez à faire, vous n’avez pas le temps (ni l’envie, ni l’espace !) pour bouger ? Pas de culpabilité, personne ne vous demande de courir un marathon sur votre balcon (il y en a qui l’on fait, si si !). Faites ce que vous pouvez quand vous pouvez en profitant de votre sortie autorisée pour marcher autour de chez vous. Et servez-vous de ce que vous avez à la maison (bouteille d’eau ou de lait, par exemple) pour faire un peu de musculation. Même si c’est un jour sur deux, c’est mieux que rien ! Et si rien de tout cela ne vous tente, fermez les rideaux si vous ne voulez pas qu’on vous voie et osez essayer cette séance de sport dont vous avez entendu parler sur Connect ou par vos amis. En replay ou sur internet, marchez sur place (Walk At Home), saluez le soleil (Yoga) ou faites circulez votre Chi (Qi Qong). En tout cas tentez l’aventure, c’est l’occasion !

 

Comment rester bienveillant avec soi-même ?

Quand un peu de culpabilité vient vous tracasser, imaginez-vous en train de conseiller un ami : posez la situation sans émotion, juste en examinant les faits puis pensez à ce que vous répondriez à un ami dans cette situation. Prenez ces sages paroles pour vous et parlez-vous avec bienveillance.