Minceur

Comment dire à quelqu’un qu’il devrait perdre du poids ?

C’est dur, mais moyennant un peu de subtilité, c’est faisable. Voici quelques conseils pour aider à emmener un être cher vers une vie en bonne santé, sans ruiner votre relation avec lui ou elle.

Conseiller à une personne qu'on aime de perdre du poids

 

Si votre partenaire (ou votre mère, votre sœur, votre enfant ou un ami…) a vraiment besoin de perdre du poids, il y a des chances pour que vous ayez envie de le pousser à se prendre en main. Pour être honnête, vous feriez presque n’importe quoi pour l’aider à se débarrasser de ce surpoids qui lui barre la route vers une vie saine.

Cela dit, entre le dire et le faire, il y a…. de nombreuses occasions de mettre les pieds dans le plat.

Un premier obstacle se dresse sur votre route : la motivation. Si vous mourrez d’envie que votre cher et tendre perdre son petit bidon, il y a peu de chances qu’il y parvienne, si le petit bidon en question n’existe pas du tout aux yeux de son possesseur. Moi ? Du ventre ? Si la situation en est à ce stade, vous partez de loin, c’est sûr. Reste que la motivation doit venir de l’intérieur. Personne ne peut motiver quelqu’un d’autre à perdre du poids, c’est une décision qui doit venir de soi.

L’idéal est donc que la personne elle-même arrive à la conclusion qu’il est nécessaire de faire quelque chose. Et lorsque cette étape est franchie, alors vous pouvez motiver votre sœur, votre mari ou votre ami à perdre du poids en étant là pour le motiver et l’aider.

Essayez de comprendre ce qui l’arrête. Il se peut que le poids de votre mari ne soit pas du tout un souci pour lui. Les recherches tendent à montrer que les hommes ont tendance à ne pas se considérer comme étant en surpoids et prennent donc moins d’initiative pour perdre du poids. Le frein peut aussi être psychologique. Certains considèrent le fait d’être en surpoids comme un échec et tendent donc à ignorer le problème. Il faut du courage pour faire face à ses soucis de poids.

Donnez le bon exemple. En vous voyant perdre du poids et retrouver le sourire, vos proches risquent d’être tentés de vous suivre alors n’hésitez pas à témoigner de votre succès auprès des personnes concernées.

Ne soyez pas cruel. Même s’il vous reste assez d’unités ProPoints pour manger un fondant au chocolat, ne le faites pas devant votre sœur si c’est son dessert préféré et qu’elle vient de se mettre au régime.

Encouragez et félicitez les bons comportements au lieu de critiquer les mauvais. Facilitez les bons comportements en suggérant d’autres bonnes habitudes qui marchent pour vous, par exemple.

Agissez avec discrétion. Si vous êtes tellement attentive que votre mari ou votre sœur a l’impression d’être épié et jugé en permanence, cela sera tout à fait contre-productif. Si, en plus, il ou elle reprend du poids, il risque de ne pas oser vous en parler. Essayez d’encourager subtilement les efforts accomplis sans forcément vous référer directement au poids : « tu as l’air en super forme » ou « Ce pantalon te va super bien », « tu as une super mine », etc.

Ne menacez pas. Beaucoup de gens finissent pas utiliser la menace par frustration. Mais c’est une très mauvaise idée qui risque de braquer complètement la personne concernée.

Soyez à l’écoute. Lorsque votre amie vous parle de ses soucis de poids, écoutez-la patiemment.

Unissez-vous face au poids. Rien n’est plus précieux qu’un allié pour perdre du poids. Que vous décidiez d’embarquer votre fille, votre mari ou un ami dans votre chemin vers une vie de mince, une chose est sûre : à deux, ou plus, on est plus fort.

N’entrez pas en compétition. Si vous et votre sœur décidez de perdre du poids ensemble, et que vous perdez plus vite qu’elle, elle risque de se sentir sous pression et dévalorisée. La perte de poids est personnelle alors faites en sorte de garder vos chemins parallèles mais séparés, même si vous faites le programme ensemble.