État d'esprit

Les écrans peuvent-ils affecter notre humeur ?

Sans surprise, la réponse est "oui". Voici pourquoi.

 

Pour la plupart d’entre nous, passer du temps sur le smartphone, la tablette et autres appareils électroniques fait partie des plaisirs du quotidien. Ils permettent de garder le contact avec nos amis, de s'informer ou tout simplement de se détendre après une longue journée (et bien souvent, ils servent aux trois à la fois). En revanche, passer trop de temps devant un écran peut avoir un impact sur notre bien-être émotionnel et peut entraîner de l’anxiété voire une dépression, d’après le Dr. Brian Primack, directeur du Centre de recherche sur les médias, les technologies et la santé à l’Université de Pittsburgh. Un phénomène désormais expliqué par les scientifiques.

 

Réseaux sociaux

 


Selon le Dr. Primack, dont les recherches se concentrent sur les adultes de 19 à 32 ans, les réseaux sociaux semblent être les principaux coupables de cet effet pervers, principalement parce qu’ils faussent notre perception de la réalité. « Les utilisateurs ne réalisent pas à quel point tout est calculé ni que seules les choses positives sont publiées en ligne. En comparaison, le commun des mortels peut se sentir dévalorisé. Ainsi, passer trop de temps dans cet environnement peut être associé à des problèmes de dépression et de mauvaise estime de soi. »

La dépression et l’anxiété augmentent d’ailleurs en fonction du temps passé sur les réseaux sociaux et de la fréquence à laquelle nous nous connectons à nos comptes. Autre problème : plus nous utilisons de réseaux sociaux différents (Facebook, Twitter, Instagram, Snapchat, etc.), plus nous avons de chances de souffrir de manifestations émotionnelles négatives.

« Par exemple, si une personne passe deux heures par jour sur une ou deux plateformes de réseaux sociaux, le risque de dépression sera plus faible que pour une personne qui passe ces deux mêmes heures par jour sur neuf plateformes différentes », déclare le Dr. Primack. « C’est un peu comme se retrouver au lycée et d’essayer d’être ami avec neuf groupes différents. Tandis que si l’on se concentre sur un ou deux groupes, on se sentira davantage soutenu. »

En parlant de soutien, le Dr. Primack, a découvert que les personnes qui utilisent le plus les réseaux sociaux se sentent davantage isolés sur le plan social. « Être connecté en permanence est ce qui nous empêche de nouer des relations solides et précieuses avec autrui. »

 

Troubles du sommeil

 


Smartphone, tablette, ordinateur ou télévision : utiliser un appareil électronique jusqu’à tard le soir peut également être négatif. Les écrans émettent de la lumière bleue, qui interfère avec le rythme circadien naturel de notre organisme et perturbe notre sommeil (notamment en diminuant notre production de mélatonine, l'hormone de l'endormissement...). Et chez certaines personnes, les troubles du sommeil ont un impact sur l’humeur et peuvent éventuellement entraîner ou exacerber les symptômes d'une dépression ou de l’anxiété.

Pour ne pas que les écrans ruinent votre sommeil, il est important de savoir s'arrêter... avant d'aller se coucher. Et de prendre un vrai temps de détente (en lisant quelques instants, par exemple) pour déconnecter votre cerveau. Si (vraiment) vous avez besoin d'utiliser un écran au moment du coucher, il existe des lunettes qui peuvent vous protéger des effets nocifs de la fameuse lumière bleue (tapez simplement "lunettes lumière bleue" dans votre moteur de recherche pour trouver des exemples), et certaines applis permettent également d'en attenuer les résultats. Mais ces solutions ne sont pas efficaces pour tout le monde.

Donc le plus simple, et le plus sûr reste de savoir poser ses écrans à temps !