État d'esprit

La ménopause,
j'en fais mon affaire

Dans notre magazine WW de mai-juin, nous faisons le point sur un sujet qui touche toutes les femmes à partir d'un certain âge : la ménopause. Retrouvez ici quelques extraits de l'article et des témoignages. 

 

La ménopause, c'est quoi au juste? 


La ménopause est une période incontournable de la vie de la femme. Elle se produit aux alentours de 50-52 ans. On considère qu'une femme a atteint la ménopause lorsqu'elle n'a plus de règles depuis un an. Les ovaires se sont mis définitivement au repos et ne sécrètent pratiquement plus d'hormones œstrogènes et il n'y a plus de follicules sécrétant de la progestérone. 
Mais avant d'atteindre ce nouvel état, le système hormonal va subir des variations. Rien d'anormal pour autant, les ovaires continuent par périodes inégales à produire des hormones, ce qui entraîne de véritables montagnes russes dans l'organisme de la femme : bouffées de chaleur, moral en dent de scie, irritabilité, anxiété, insomnie, maux de tête, baisse de la libido, règles douloureuses... « Heureusement, toutes les femmes ne connaissent pas obligatoirement ces désagréments », rassure Béatrice Guigues, gynécologue. « Seul un tiers ressent ces symptômes. Certaines seront gênées par plusieurs d'entre eux alors que d'autres ne seront affectées que par un seul. » Pour les autres, la pré-ménopause est beaucoup moins contraignante et se résume à des cycles menstruels irréguliers. Les règles peuvent être dans un premier temps plus rapprochées et plus abondantes puis, au fur et à mesure des mois, moins fréquentes. « Comptez environ 3 ou 4 ans de pré-ménopause pour aboutir enfin à un équilibre lorsque les fluctuations hormonales disparaissent», précise notre expert. « Généralement, seuls la sécheresse vagino-vulvaire, les troubles urinaires et les douleurs articulaires pourront persister. » 

 

Prendre du poids à la ménopause, est-ce une fatalité ? 

 

Les kilos peuvent effectivement s'installer si l'on ne fait pas preuve de vigilance. Cette prise de poids est très variable d'une femme à une autre. Deux à trois kilos pour certaines, pour d'autres beaucoup plus. À l'origine du phénomène, le manque d'œstrogènes bien sûr qui entraîne une augmentation de la quantité de graisse au niveau de l'abdomen et des hanches mais aussi le manque d'activité physique lié à la fatigue que peut provoquer la ménopause. 
« Les kilos qui apparaissent à cette période de la vie ne sont pas directement liés au chamboulement hormonal », tient à préciser Béatrice Guigues. « Le nouveau rythme de vie incombant à cette période, les enfants qui grandissent et deviennent plus autonomes, incitent la femme à moins bouger. Une alimentation déséquilibrée et une envie de sucré - qui s'accentue comme un moyen de se rassurer dans cette période de transition et de grand bouleversement émotionnel - peuvent aussi expliquer cette prise de poids. Sans compter sur notre métabolisme qui se modifie également puisqu'il se ralentit d'environ 3 % tous les 10 ans. Il est donc plus difficile de brûler les graisses. » La pré-ménopause est donc la période la plus instable et la moins agréable pour la femme. Accrochez-vous, ne baissez pas les bras car ensuite, tout s'arrange ! 

 

Extraits de témoignages : 

Cécile, 54 ans : «Je suis beaucoup moins essoufflée, plus alerte, je me sens tout simplement belle ! »

Véronique, 61 ans : « La ménopause aujourd'hui n'est plus tabou. J'ai commencé une nouvelle vie, j'en ai même oublié mon âge ! » 

Catherine, 59 ans : « La perte de poids m'a redynamisée, je me sens mieux dans mon corps et dans ma tête. Comme dit mon médecin traitant : « Vous avez des analyses de jeune fille ! » 

 

Rendez-vous en Atelier, en kiosque ou dans notre boutique online pour lire la suite !