Alimentation

La fête avant les fêtes

Le mois de décembre est rempli de tentations plus alléchantes les unes que les autres. Entre le repas de Noël de votre entreprise, celui de la boite de votre conjoint, les goûters de Noël entre copains, la confection des sablés pour la maîtresse (ou pour votre famille) ou la dégustation de la galette des rois (oui, oui, parfois les gens commencent avant janvier), il faut parfois ruser pour ne pas passer son mois de décembre à manger et à boire. Donc, concrètement, comment faire pour échapper (poliment) aux tentations quand...

 

On vous propose ENCORE un verre pour l'apéro ?

Là c'est assez facile, en fait : « c'est gentil mais je goûterai le vin pendant le repas » ou « je conduis » sont des réponses que tout le monde admet désormais (et c'est heureux, convenons-en). Et la stratégie qui consiste à laisser toujours son verre en partie rempli se révèle généralement très efficace pour éviter d'être resservi (et donc tenté).

 

Le plateau de petits-fours ne cessent de venir vous tenter ?

Se tenir éloigné du buffet c'est une chose mais partir en courant dès que vous voyez un serveur arriver, c'est différent. Le pauvre pourrait le prendre personnellement. Alors que faire : garder à la main la première verrine de la soirée ? Tout miser sur le «  une main tient mon verre, l'autre mon mini sac qui n'a pas de bandoulière »? Ces deux méthodes fonctionnent parfaitement. Sachez aussi que pouvez tenter un «  non merci, c'est gentil ». Normalement, ça marche très bien.
Et si vous n'avez pas envie de vous tenir éloigné du buffet, sachez qu'il y a plein de choix sains que vous pouvez faire sans culpabiliser : fruits de mer, brochettes de blanc de poulet, crudités, crevettes... aucune raison de vous priver !

 

C’est Noël, les variétés de chocolat sont juste devant vous, et derrière vous une voix dit : « tu n’en prends pas, toi qui adore ça ? ».

Réponse : « Bah non. Cette année, je me contente d'un seul par jour. Je les fais durer... ». Et, si nécessaire, n'hésitez pas à en proposer : aux collègues par exemple. On dit ça, on dit rien... 

 

Vos collègues, justement, ont décidé de faire le plein de pâtisseries pour fêter Noël et ne cessent de vous dire «  ooooh mais laisse toi tenter ! »

Pourquoi ne pas amener des clémentines et des litchees pour contrebalancer un peu tout ce sucre et ce gras ? Non seulement c'est complètement dans l'esprit de Noël mais en plus, les fruits sont à ZeroPoint™. Ça vous permettra de participer au petit déjeuner (ou goûter) sans pour autant vous obliger à manger trois viennoiseries (en vrai, personne n'est obligé de quoi que se soit, rappelons-le). 

 

La galette des rois fait son apparition comme par magie sous votre nez ?

Fastoche ! Dites bien que « franchement la galette des rois ce n'est pas avant le 6 janvier, non mais, vraiment, si plus personne ne respecte les traditions, où va le monde ?! » ou quelque chose dans le genre.

 

Bon et si jamais vous craquez, n'oubliez pas deux choses importantes : la première est que vous avez vos SmartPoints hebdos pour compenser si besoin. Et que vous pouvez augmenter un peu votre activité physique... En effet, ça ne pourra pas vous faire de mal d'engranger plus de FitPoints® pendant cette période festive (dont on vous souhaite de profiter au maximum !).