État d'esprit

Connaissez-vous votre ikigaï ?

Raison d'être et joie de vivre

Ikigaï ? Il s'agit d'un terme japonais qui désigne notre rôle, voire notre mission dans la vie. Rien de moins. Plus prosaïquement, on peut dire aussi que c'est ce qui nous fait nous lever le matin.

"Ce qui me fait me lever le matin ? Le réveil. Les enfants. Le boulot." Des obligations, en somme. C'est la réponse que peuvent faire beaucoup de personnes. Certes. Mais il est possible de voir un peu plus loin, et de trouver un peu plus de sens à la vie que la simple course à travers la trivialité du quotidien. Et pour cela, l'ikigaï vous offre un excellent support.

Comment ça marche ?

 

Avec un peu d'introspection, pour commencer. Il va vous falloir essayer de réfléchir aux quatre points cardinaux représentés dans le schéma ci-dessous :

  • Ce que vous aimez
  • Ce pourquoi vous êtes doué
  • Ce pourquoi vous êtes payé
  • Ce dont le monde a besoin (oui, rien que ça...)

Essayez de réfléchir le plus honnêtement possible à ces quatre points. Demandez-vous aussi ce que les autres en pensent (par exemple pour savoir ce pourquoi vous êtes doué, essayez de penser à ce pourquoi vos proches vous complimentent le plus souvent). Vous pouvez partir de votre situation du moment et donc de ce que vous faites réellement à l'heure actuelle, ou au contraire réfléchir à ce que vous pourriez répondre dans l'absolu. Essayez de lister une dizaine de choses dans chacune des catégories. 

 

Si la vie est bien faite, vous devriez pouvoir reporter une partie des réponses dans les sous-ensemble créés à l'intersection des catégories principales : la passion, la mission, la vocation ou la profession. Par exemple, si vous avez inscrit "voyager" dans ce que vous aimez et que, dans "ce pourquoi vous êtes doué" vous avez indiqué "l'organisation", l'organisation de voyage peut être inclus dans vos passions. Vous voyez l'idée ?

 

 

Téléchargez ce document au format PDF si vous souhaitez le remplir vous-même.

 

Pour quoi faire ?

 

Pour être plus épanoui tout en exploitant pleinement vos capacités. Vaste programme, c'est vrai. 

Evidemment, ça ne va pas se faire en quelques minutes. Il faut du temps pour trouver ce qui vous correspond vraiment, et ce qui vous anime, cet ikigaï, va varier à travers le temps (pour le dire vite, on a pas forcément les mêmes aspirations à 15 ans qu'à quarante...). Mais ça peut quand même valoir la peine d'y réfléchir, non ?

 

Et côté WW ?

 

Au delà de son but très noble (trouver notre mission de vie), cette méthode est également utilisée de façon plus pragmatique, en entreprise, pour de la gestion de projet, par exemple. Appliquée à votre programme WW, cette grille de lecture peut également vous aider à vous fixer des objectifs à court ou plus long terme. Vous pouvez par exemple vous demander :

  • Ce que vous souhaitez atteindre (perdre 10 kilos, rentrer dans CE pantalon, monter des marches plus facilement...)
  • Les qualités qui vont vous aider et/ou les efforts que vous êtes prêt à faire (persévérance, limitation à un seul carré de chocolat chaque jour...) 
  • Les bénéfices que vous pouvez tirer (santé, image de soi, bien-être au quotidien...)
  • Ce que cela apportera à vos proches (pouvoir jouer avec les enfants sans sans être essouflé...)

Ce n'est bien sûr qu'un exemple. Libre à vous d'adapter cet exercice pour faire ressortir VOTRE ikigaï !

 

 

 

 

 

Pour aller plus loin, vous pouvez consulter "Le Petit livre de l'Ikigaï" de Ken Mogi ou "Le Livre de l'Ikigaï" de Caroline Vanbremeersch, par exemple.