Témoignages

Bérangère a perdu 27 kilos

Bérengère,  26 ans

 

C'est au collège que j’ai commencé à prendre beaucoup de poids. Plus les années passaient, plus les gens me faisaient des réflexions en me disant que j’étais grosse. Je me sentais de plus en plus mal et pour compenser mon mal-être, je mangeais encore plus. C'est devenu un véritable cercle vicieux. Naturellement ça ne résolvait rien et les kilos ont continué à s’accumuler petit à petit. J'en étais arrivée à un point où je refusais de monter sur ma balance de peur de voir les chiffres qui allaient s’inscrire. 

Mais un jour, je n’ai plus eu le choix. Lors de la visite médicale obligatoire de fin de lycée, j’ai bien été contrainte de me peser. Le drame : j’étais passée de 45 kilos (de mes années collège) à 75 kilos en fin de terminale. Voyant à quel point je le vivais mal, l’infirmière a pris le temps de me parler et de m’expliquer qu’il fallait manger raisonnablement, en équilibrant mes repas et en faisant plus attention aux portions. C’est la première qui m’a parlé de Weight Watchers.

Quand je suis rentrée à la maison, j’en ai discuté avec ma famille et ma cousine, qui avait suivi le programme, m’a tout de suite dit qu’il n’y avait aucun interdit, aucune frustration et qu’il fallait le prendre comme un jeu.

Il fallait vraiment que je prenne les choses en mains, alors aussitôt dit, aussitôt fait, je me suis inscrite à Weight Watchers Online.

 

Des copines toujours présentes

La première semaine, j’ai perdu 1,5 kilo sans privation. C'était génial, je me faisais plaisir en maigrissant, que demander de plus ? Pour avoir la silhouette de mes rêves, je me suis mise au sport. C'est grâce à ma copine France, qui voulait faire du cardio training, que j'ai franchi le pas. À deux on était plus motivées et surtout, on rigolait beaucoup plus. Et puis comme j'avais envie de faire une activité plus ludique, je me suis aussi inscrite à un club omnisport pour faire de la zumba avec mes copines Sophie et Adeline. Ça permet de se défouler, de danser et de passer du temps avec mes amies. Ce sont elles, grâce à leurs encouragements et à leur présence bienveillante, qui m’ont aidée tout au long du chemin. Elles qui m'ont permis de révéler la nouvelle Bérengère, celle que j'étais vraiment au fond de moi. 

Bérengère, avant et après

 

Un palier dégommé ! 

À la maison, je me suis mise à faire la cuisine et à préparer des petits plats simples trouvés sur le site. Au restaurant, mes amis savent que je ne me prive pas et que je me fais plaisir avec un menu savoureux mais léger. Comme tout le monde, parfois je peux craquer sur un burger ou un cheesecake mais ensuite je fais attention à mes SmartPoints® journaliers pendant 48 heures et hop, c’est réglé. J’ai aussi appris que manger un carré de chocolat noir par jour ne faisait pas grossir. On a le droit de se faire plaisir de temps en temps.

Question alimentation j’ai compris que manger quand on est frustré ne sert à rien et qu’on peut manger équilibré tout en se faisant plaisir !

Les chiffres sur la balance ont continué de descendre régulièrement mais quand ils ont affiché 60 kilos, ça s'est arrêté. J’étais arrivée à un palier bien tenace. Du coup, j'ai décidé d'essayer la stabilisation pour chambouler ma routine. Remanger des aliments non lights m’a permis de décoller du palier et de continuer ma perte de poids. Les chiffres ont continué de descendre et, au final, j’ai perdu 25 kilos.

La roue tourne

Trois ans après avoir arrêté le programme, je n’ai toujours rien repris. Ma nouvelle passion c'est le shopping. C’était tellement difficile de m’habiller avec des vêtements que je trouvais jolis quand je faisais du 48 ! Terminés les tee-shirts sans forme et les vêtements achetés par dépit parce que je ne m'aimais pas. Aujourd'hui, avec mon 36, je peux mettre toutes les tenues qui me font envie sans craindre le qu'en dira-t-on. Je revis et une chose est sûre, je ne veux plus jamais revenir en arrière. 

Parfois je croise d'anciens camarades de classe qui me critiquaient. J’adore voir leur tête quand ils réalisent que c’est bien moi qui suis en face d’eux.

La roue finit toujours par tourner. Alors mon conseil c’est de toujours y croire et même si la route est longue, ça vaut vraiment la peine. J’ai enfin repris confiance en moi, ma personnalité s’est affirmée. Je revis !

 

Si vous aussi, vous souhaitez témoigner, envoyez-nous un message à l’adresse suivante : temoignages@weightwatchers.fr, avec vos photos (avant et après). N'hésitez pas à nous indiquer comment vous avez connu Weight Watchers, quelle type de méthode vous avez suivi (Nouvelles réunions + Online ou simplement Online), les bénéfices apportées par votre perte de poids et pourquoi pas, quelques mots sur votre nouvelle vie ?