Alimentation

La rhubarbe, reine du potager

Avec ses longues tiges vertes et rouges, la rhubarbe est une merveille pour les papilles et pour la santé. Apprenez à connaître ce légume fantastique !

Eh oui, vous avez bien lu, la rhubarbe est un légume ! Acidulé et plein de saveurs, il pointe le bout de sa tige en avril, pour disparaître des étals déjà à la fin juin… Alors profitez-en tant qu’il est temps !


Un légume tout en finesse


La rhubarbe, qui était déjà connue en Asie il y a plus de 2700 ans, vit chez nous une véritable renaissance. Avec sa saveur douce-acide et ses couleurs vives, elle pousse dans les potagers d’avril à juin. Sa longue tige fine recèle une grande richesse en Potassium, excellent contre l’hypertension, et en vitamine C. De plus, la rhubarbe est aussi une excellente source de fibres alors laissez-vous tenter !


Quelques conseils pour la choisir


Pour bien choisir sa rhubarbe, il faut veiller à ce que les tiges soient bien fermes et fraîches. Pour ce qui est de sa saveurs, rien de bien sorcier : plus la rhubarbe est rouge, plus elle est sucrée et tendre. Plus les tiges sont épaisses plus elles ont tendance à être filandreuses et dures alors privilégiez les tiges fines. Si vous voulez conserver votre rhubarbe, prenez soin de vérifier que les extrémités coupées soient bien sèches. Entourez-les ensuite d’un linge humide et mettez-les dans le bas de votre réfrigérateur.


Astuces pour préparer la rhubarbe


Coupez les feuilles et l’extrémité pour ne garder que la tige, qui est la seule partie comestible de la rhubarbe. Vous devrez ensuite déshabiller les tiges de leur manteau de couleur. Pour cela, utilisez un petit couteau pointu et glissez la lame sous la peau à l’extrémité de la tige. Essayez d’attraper uniquement la première couche bien fine et tirez sur toute la longueur de la tige pour enlever la bandelette de peau. Réitérez l’opération sur tout le pourtour de la tige en partant aussi de l’autre extrémité si les bandelettes se détachent mieux. Une fois votre rhubarbe toute nue, vous pouvez la couper en tronçons d’1-2 cm et l’utiliser pour vos diverses préparations.


La rhubarbe rend beaucoup d’eau à la cuisson. Si vous décider d’en faire une tarte, faites la dégorger pendant quelques heures pour lui faire perdre de son jus. Pour cela, mettez vos tronçons de rhubarbes dans un bol en plastique ou en verre et saupoudrez-les de sucre. Laissez-les rendre leur jus pendant 1h au minimum et égouttez-les ensuite. Les enfants raffolent du jus sucré alors ne le jetez pas ! Vous pouvez aussi le mélanger avec du lait et des œufs et en faire une liaison pour vos tartes ou une glace !


Toujours dans le cas de la tarte, penchons-nous un instant sur la pâte.

  • Privilégiez une pâte épaisse qui résistera mieux au jus rendu lors de la cuisson. Pour cela deux options s’offrent à vous : 1) vous faites votre pâte sablée vous-même 2) vous optez pour une pâte industrielle à étaler vous-même car les pâtes déjà étalées sont trop fines.
  • Vous pouvez ensuite cuire votre pâte à blanc pendant 10 minutes avant de rajouter la rhubarbe.
  • Vous pouvez aussi saupoudrez votre fond de pâte d’un peu de semoule de blé ou de farine pour absorber le jus


Quelques idées pour cuisiner la rhubarbe

  • En tarte, avec ou sans liaison
  • En tronçons dans un quatre quarts ou un cake au citron pour lui donner une touche acidulée et légère
  • En compote avec un peu de sucre ou une banane à manger nature ou à mélanger avec un yaourt 0%
  • Dans un strudel avec des pommes et des raisins secs
  • En crème glacée ou en sorbet
  • En crumble, avec des fraises par exemple.
  • En confiture pour vos tartines du matin
  • En compote avec la viande
  • Dans un flan ou une crème brûlée car le lait adoucit l’acidité de la rhubarbe