Qu'est-ce que la grippe cétogène ?

Les symptômes grippaux sont un effet secondaire très fréquent du régime cétogène. Voici un aperçu du phénomène et comment l’éviter.

Personne n’aime être malade. Si tu envisages de commencer un régime cétogène, alors tu dois savoir que tu ne te sentiras pas forcément très bien au cours des premiers jours ou semaines. Ce phénomène très fréquent est également appelé la grippe cétogène.

Tandis que la véritable grippe est déclenchée par un virus, les symptômes de la grippe cétogène sont principalement liés au fait que ce régime n’autorise la consommation que d’une quantité très faible de glucides. 70 à 80 % des calories proviennent des lipides, 10 à 20 % des protéines et seulement 5 à 10 % des glucides.

Ce que l’on peut manger et en quelle quantité varie d’une personne à l’autre et dépend des besoins journaliers en énergie de chacun. Généralement, il s’agit de ne pas dépasser plus de 20 à 50 grammes de glucides par jour. C’est très peu et cela correspond à peu près à l’équivalent d’une demi-tranche de pain complet. Les aliments riches en glucides apportent à l’organisme sa principale source d’énergie : le glucose. Si le corps ne reçoit presque pas de glucides, il est normal qu’un temps d’adaptation lui soit nécessaire… et parfois même qu’il commence par se rebeller.

Les symptômes de la grippe cétogène

La liste des effets secondaires pouvant apparaître au début d’un régime cétogène est longue et variée. Voici les principaux symptômes :

Maux de tête

Les maux de tête peuvent être causés par la perte de liquides et un déficit en électrolytes, mais aussi par la réduction drastique de l’apport en glucides et plus particulièrement en sucres.

Fatigue

Au début, le régime cétogène peut occasionner de la fatigue, une faiblesse, de l’apathie, voire de l’irritabilité. Cela est dû au fait que le corps est brutalement forcé à puiser son énergie dans les lipides plutôt que dans les glucides.

Vertiges

De légers vertiges peuvent apparaître dans le cadre d’un régime hypoglucidique. Cela est dû à la perte de liquides de l’organisme. La tension artérielle chute et moins d’oxygène est acheminé jusqu’au cerveau.

Étourdissements

La confusion, les troubles de la concentration et de la mémoire ou des pertes d’équilibre font également partie des effets secondaires éventuels. Cela n’est pas une surprise, puisque les glucides sont la principale source d’énergie du cerveau.

Nausées

En plus de ne pas se sentir en pleine forme, certaines personnes souffrent également de nausées ou de troubles digestifs comme la constipation.

Troubles du sommeil

Au début du régime, des troubles du sommeil ou de l’endormissement peuvent survenir. La raison à cela pourrait être que les glucides influencent le sommeil, comme l’a découvert l’université de Sydney. Certains aliments riches en glucides pourraient libérer des substances messagères dans le cerveau, lesquelles jouent un rôle essentiel dans la régulation du cycle du sommeil.

Comment éviter la grippe cétogène ?

Chez la plupart des personnes, les symptômes de la grippe cétogène disparaissent ou s’atténuent d’eux-mêmes, mais il peut falloir plusieurs semaines pour se sentir mieux. Outre ses règles très strictes, c’est la raison pour laquelle beaucoup de personnes le trouvent difficile à suivre, même sur une courte période. Contrairement à une véritable grippe, la grippe cétogène ne cause pas de fièvre ni de troubles respiratoires. Il est donc inutile d’essayer de lutter contre les symptômes à l’aide de médicaments sans ordonnance comme le paracétamol ou les sprays nasaux. Cependant, les mêmes stratégies qu’avec une vraie grippe pourront vous aider.

De nombreux symptômes de la grippe cétogène sont dus à la perte de liquides de l’organisme, causée par le faible apport en glucides. Des recherches démontrent que boire de grandes quantités d’eau peut avoir un effet positif sur la survenue et la gravité des effets secondaires.

La perte d’électrolytes est également un facteur majeur de la grippe cétogène. Par conséquent, il convient de prendre certaines précautions pour garantir un apport adéquat en minéraux tels que le sodium, le potassium et le magnésium.

Le phénomène peut également forcer à se limiter temporairement aux promenades tranquilles et à éviter les activités physiques plus intenses. Cela peut être assez frustrant, mais une activité physique intense décuplerait la perte de liquides et provoquerait de nombreux symptômes de la grippe cétogène.