Se fixer des objectifs pour réussir

Quatre astuces pour que cela fonctionne

Où veux-tu te situer par rapport à ton poids ou à ton bien-être dans six mois ou un an ? Ton objectif à long terme est peut-être de perdre 10 ou 20 kilos, de courir 5 km ou de cuisiner plus souvent au lieu de commander des plats à emporter. Comme expliqué dans ton Hebdo, ce sont des objectifs finals, des résultats ou des étapes que nous voulons atteindre en cours de route.

 

Mets-les en place

Tu as besoin d’un chemin pour atteindre un objectif à long terme. Les étapes qui jalonnent ce chemin sont des objectifs concrets ou comportementaux.

 

Les objectifs comportementaux nous aident de trois manières. Ils…

  • nous orientent.
  • nous montrent ce que nous devons changer ou faire.
  • nous permettent de suivre nos progrès tout au long de notre parcours.

 

Considère-les comme le partenaire « comment » qui accompagne le « quoi » de ton objectif final. Tu peux par exemple définir comme objectif comportemental de remplacer ta glace du soir par un fruit frais, de courir deux ou trois matins par semaine, ou encore d’aller faire les courses tous les dimanches, ce sont de petits objectifs qui t’indiquent « comment » poursuivre ta route vers ton « quoi », qu’il soit lié au poids, à l’activité ou au bien-être

 

Fixe-toi des objectifs intelligents

Il vaut mieux que les débutants se fixent seulement un ou deux objectifs à la fois. Plus ton attention est divisée, moins tu as de chances d’atteindre tous tes objectifs. Donne-toi le temps d’atteindre et de maintenir tes premiers objectifs comportementaux—et ensuite fixe-toi de nouveaux objectifs.

 

Rend chaque objectif….

Spécifique. Sois précis sur le quoi, le quand, le où et même le qui (le cas échéant). « Le dimanche, après le petit-déjeuner, je ferai une liste de course puis j’irai au magasin à 10 heures. » et non pas « J’irai faire les courses le dimanche. » Plus tu seras précis dans ton objectif, plus il y aura de chance que tu t’y tiennes.

Positif. Nous avons tous des comportements dont nous voulons nous débarrasser—et nous savons tous à quel point cela peut être difficile sans une meilleure alternative. Essaye de voir cela sous un autre angle : remplace-le par un nouveau comportement, ne le supprime pas. Par exemple, va marcher après le dîner et tu auras moins tendance à allumer la télé.

 

Raisonnable. Ton objectif doit être cohérent avec ta vie et comment tu es maintenant. Si tu n’as pas couru plus d’une minute ou deux depuis ton enfance, fais de la marche ton premier objectif. Un objectif trop difficile à atteindre a tendance à rester un objectif hors d’atteinte.

 

À court terme. Ainsi, tu peux observer tes progrès chaque semaine et t’adapter rapidement si tu te heurtes à un obstacle. Tu seras également satisfait plus rapidement—ce qui peut aider à t’inspirer pour continuer.

 

Oui, toi !

Félicite-toi pour chaque objectif atteint, même s’il est petit ! Ce n’est pas seulement pour se sentir bien, c’est scientifique : reconnaître et célébrer à la fois les petites et les grandes réussites peut non seulement renforcer notre confiance en l’idée que nous pouvons changer, mais également rendre plus probable le fait que nous continuerons sur cette voie.