Témoignages

Sandra, -22 kg

« Après deux ou trois mois, j’avais déjà perdu huit kilos. »

Sandra, 23 ans, -22 kg**

*Avec WW, tu peux perdre jusqu’à 1 kg par semaine. Les résultats peuvent varier d’une personne à l’autre et ne peuvent pas être garantis.

« Il est essentiel de se définir des objectifs réalistes. »

Avant de devenir jeune fille au pair à Tenerife, Sandra pratiquait le patinage artistique sur roulettes. Le manque d’activité physique sur cette île paradisiaque a très vite fait prendre 16 kilos à la jeune femme de 23 ans. Cependant, l’étudiante a désormais réussi à les perdre (ainsi que quelques autres), en deux étapes, grâce à des objectifs réalistes et une motivation à toute épreuve. Elle nous raconte son histoire.

 

« On n’imagine pas pouvoir prendre 16 kilos en quatre mois, n’est-ce pas? Mais la mère de ma famille d’accueil espagnole cuisinait comme un chef et nous servait des portions énormes, que j’ai toujours mis un point d’honneur à dévorer intégralement. Comme je n’avais pas de balance sur place, je n’ai pas tout de suite remarqué que je prenais du poids. Bien sûr, mes vêtements me serraient mais j’avais encore de la place dans mes tee-shirts larges et dans mes robes flottantes. C’est lorsque je suis revenue chez moi après mon séjour au pair que j’en ai pris conscience. Toutes mes affaires d’automne-hiver ne m’allaient plus, que ce soient les pantalons, les vestes ou les manteaux. Ma maman étant une ancienne membre WW, je connaissais le programme et je me suis donc inscrite à un atelier WW. Après deux ou trois mois, j’avais déjà perdu huit kilos. Ayant opté pour un double cursus à l’université, je n’avais ensuite plus trop le temps d’aller aux ateliers et j’ai résilié mon abonnement. Pendant environ un an, j’ai continué seule et ai perdu cinq kilos. Mais au début de l’année, j’ai décidé de m’y remettre et j’ai perdu neuf kilos de plus grâce à WW Digital. Soit 22 kilos de moins en deux ans!

 

Mes difficultés - oui, il y en a eu...
 

Bien entendu, mon parcours ne s’est pas fait sans heurts: au début, j’avais du mal à évaluer la taille d’une portion normale. Mais j’ai persévéré, car j’adore essayer de nouvelles choses. Au petit-déjeuner, j’ai découvert le porridge, que j’adore avec de la banane, des flocons et du lait d’avoine. J’ai surtout appris à planifier à l’avance et à réfléchir à ce que je veux manger et quand. Le plus difficile, c’était de gérer les imprévus. Le temps est mon grand ennemi: lorsque je manque de temps, je suis vite tentée d’acheter n’importe quoi à manger. Mais j’ai le contrôle de la situation 90 pour cent du temps. Si j’ai deux repas de fête le même weekend, le samedi et le dimanche, je me contente d’un plat principal à base de viande et de légumes, et je fais l’impasse sur tout le reste. Je m’accorde tout de même une part de gâteau. La bonne nouvelle, c’est que, de toute façon, je ne pourrais plus manger autant qu’avant...

 

... mais c’est comme cela que je suis restée motivée!
 

Au début, je m’étais fixé des objectifs ambitieux. J’aurais voulu redevenir mince en un clin d’œil. Mais j’ai bientôt compris que c’était totalement irréaliste! C’est pourquoi j’ai préféré maigrir par étapes. Pour perdre les derniers kilos, j’avais dessiné une affiche représentant mon parcours (beaucoup de petits cœurs et deux flèches) et je l’avais aimantée sur le réfrigérateur. Chaque petit cœur représentait un kilo. Une flèche indiquait où j’allais et l’autre où j’en étais. Le but étant de déplacer la flèche petit à petit jusqu’au cœur suivant.

La communauté sur l’app WW a joué un grand rôle dans mon succès. Dès le début, j’ai pris contact avec quelques filles et je leur ai demandé si elles voulaient former un groupe WhatsApp avec moi. Bientôt, nous fûmes une dizaine, âgées de 20 à 40 ans. Sur ce groupe WhatsApp, nous postons régulièrement ce que nous mangeons. C’est étrange, mais cela m’aide de savoir comment les autres utilisent leurs points, ce qu’elles mangent ou non.

 

Je me sens bien
 

En quoi avoir perdu ces 22 kilos a-t-il changé ma vie? Je suis beaucoup plus motivée, disciplinée (dans le bon sens du terme!) et optimiste. En cas de coup dur, je me dis: tu vas y arriver! C’est génial de pouvoir à nouveau porter du 38. Mais ce qui est encore mieux, c’est tout simplement de me sentir bien.

 

Les astuces de Sandra pour réussir
  • Le sport m’accompagne chaque jour, comme lorsque je faisais de la compétition. Je cours régulièrement et ces jours-là, je ne mange et ne bois rien de sucré. C’est une habitude que j’ai reprise du temps où je faisais du patin à roulettes.
  • Lorsque je me réveille avant l’heure prévue, je vais courir un peu avant d’aller à l’université. Juste parce que j’en ai envie.
  • Si mon bus pour aller à l’université a la moindre petite minute de retard (ce qui arrive régulièrement), je parcours les 2,5 kilomètres à pied.

 

Sandra a perdu du poids grâce aux ateliers WW puis grâce à WW Digital.