8 recettes pour cuisiner l'ail des ours

L'ail des ours : une petite odeur de printemps !

Au printemps, l’ail des ours parfume les sous-bois d’une légère odeur piquante similaire à celle de sa cousine l’ail cultivée. Aussi appelée ail sauvage ou ail des bois, cette plante vivace doit son appellation commune au fait que les ours s’en régalent à la sortie de leur hibernation. La saison de l’ail des ours est très courte, c’est ce qui le rend tellement exquis dans nos mets au sortir de l’hiver.

Ail des ours : comment le cuisiner et le conserver ?

  • Frais, on peut l’utiliser pour pimenter salades, omelettes, dips et sauces. Si tu veux agrémenter un risotto, une soupe ou une purée, ajoute-le en fin de cuisson, pour conserver tout son arôme.
  • Pour prolonger le plaisir, ses feuilles se congèlent facilement (entières ou hachées). Prends soin de les mettre dans un sachet hermétique pour éviter de parfumer tout ton congélateur.
  • Pour te régaler encore tout l'été, tu peux aussi le conserver sous forme de pesto à l’ail des ours.

Ail des ours : précautions à prendre

Attention : les feuilles de l'ail des ours ressemblent à s'y méprendre aux feuilles de muguet, qui sont toxiques. Comme on les récolte avant la floraison, le meilleur moyen de les différencier est l'odeur : il suffit de les frotter délicatement entre tes doigts pour en dégager son parfum caractéristique d'ail. Si tu as des doutes, laisse-les seulement fleurir !

Avant d'utiliser ta récolte pour de délicieuses recettes, n'oublie pas de laver soigneusement ses feuilles.