Questions et réponses : Sommeil et perte de poids

Vais-je perdre du poids plus efficacement si je dors bien ? Est-ce que je vais manger différemment ? L’activité physique va-t-elle m’aider à mieux dormir ? WW répond à tes questions !

1. En quoi le sommeil influence-t-il ma perte de poids ?

De plus en plus de preuves indiquent que ne pas assez dormir peut avoir un impact négatif sur le poids. Cela affecte l’humeur et la capacité de décision, rendant ainsi plus difficile la prise de décisions saines1 ; cela peut avoir une influence sur les hormones qui régulent l’appétit, la faim et le métabolisme2,3, ce qui peut amener à consommer plus souvent des snacks et des aliments riches en sucre qu’en temps normal.4 Tous ces facteurs peuvent compliquer le maintien d’une alimentation saine, d’une activité physique régulière et d’un état d’esprit positif afin d’atteindre les objectifs définis en matière de perte de poids et de bien-être. Bien dormir peut avoir une influence sur ta réussite avec WW. 

 

Remarque : Nous ne pouvons pas conclure qu’il existe un lien de causalité entre le sommeil et les variations du poids (dormir davantage = perdre plus de poids), mais nous pouvons parler du lien entre un « sommeil insuffisant » et un comportement alimentaire pouvant entraîner une prise de poids. De plus, dormir suffisamment améliore les fonctions cognitives, ce qui permet de prendre des décisions plus utiles pour atteindre tes objectifs. Jusqu’à présent, il n’existe pas de données claires et complètes sur les effets du sommeil sur la consommation d’énergie, le niveau d’activité et la probabilité d’être actif. Mais il est certain que l’on bouge moins lorsqu’on est fatigué.

 

2. En quoi le sommeil influence-t-il mes choix alimentaires ?

As-tu déjà constaté que tu te diriges vers des aliments différents lorsque tu n’as pas assez dormi ? Manges-tu plus souvent des snacks et des aliments riches en sucre que d’habitude4 ? Il y a une raison à cela ! Des études montrent que peu dormir (généralement moins de six heures) de manière régulière a une influence significative sur les hormones qui régulent la faim, l’appétit et le métabolisme2,3. Il peut alors devenir difficile de manger sainement, de tenir ton budget SmartPoints et d’atteindre les objectifs définis.

 

3. En quoi le sommeil influence-t-il mon activité physique ? 

Des études démontrent clairement que la pratique d’une activité physique régulière aide donc à s’endormir plus rapidement et améliore a qualité du sommeil.5 Cependant, des recherches supplémentaires sont nécessaires pour pleinement comprendre les effets du sommeil sur l’activité physique. Beaucoup de membres savent par expérience qu’ils sont moins motivés à faire du sport lorsqu’ils sont fatigués et qu’ils bougent par conséquent moins.6 

 

4. En quoi le sommeil influence-t-il ton bien-être ?

Des études ont déterminé que dormir peu ou mal (nuits perturbées) peut influencer ta capacité à résoudre des problèmes et à prendre des décisions, mais aussi ta concentration, ta créativité et ton humeur. Le niveau de stress et l’irritabilité augmentent alors et peuvent entraîner une dépression et des angoisses.1

 

5. Quelle influence a le sommeil sur la santé et le bien-être ?

En moyenne, l’être humain passe un tiers de sa vie à dormir. Le sommeil est important pour la santé et le bien-être en général et a des répercussions sur chaque partie du corps, notamment le cerveau, le cœur, les poumons, le système immunitaire et le métabolisme.7 Si tu ne dors pas assez, tu as plus de risques de développer une longue liste de maladies chroniques, dont l’hypertension, les maladies cardiovasculaires, le diabète de type II, la dépression et l’obésité.8 En outre, des enquêtes démontrent qu’un manque de sommeil influence la qualité de vie, la productivité au travail, les relations familiales, l’humeur et autres aspects de la vie.1 Bien dormir est donc décisif pour se sentir bien, faire de son mieux et profiter à fond de la vie.

 

6. Que se passe-t-il si tu ne dors pas suffisamment ?

Un sommeil insuffisant affecte la santé et le bien-être en général, ainsi que presque chaque partie du corps. Voici un aperçu des conséquences que peut avoir le manque de sommeil :

  • Santé et bien-être : Le risque de développer une maladie chronique augmente. Notamment l’hypertension, les maladies cardiaques, le diabète de type II, la dépression et l’obésité. Le manque de sommeil peut en outre affecter le système immunitaire.1
  • Poids : tes taux d’hormones changent, ce qui peut accroître la faim et l’appétit, et modifier ton métabolisme.3
  • Choix alimentaires : il est possible que tu manges davantage que d’habitude et que tu te diriges plus souvent vers des snacks et des aliments riches en sucre.4 
  • Activité physique : tu es moins motivé à bouger et donc tu bouges moins.6
  • État d’esprit : Tu es de mauvaise humeur, ce qui entraîne du stress, de l’irritabilité et de la déprime. Tes fonctions cognitives sont également touchées, notamment ta capacité à résoudre des problèmes et à prendre des décisions, ta concentration et ta créativité.1

Sources

1Medic G, Wille M, Hemels MEH. Short- and long-term health consequences of sleep disruption. Nature and Science of Sleep 2017;9:151–161. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5449130/

2Taheri S, Lin L, Austin D, et al. Short sleep duration is associated with reduced leptin, elevated ghrelin, and increased body mass index (BMI). Sleep. 2004;27:A146–A147

3Sharma S, Kavuru M. Sleep and Metabolism: An overview. Int J Endorcinol. 2010;2010:270832. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2929498/

4Markwald RR et al. Impact of insufficient sleep on total daily energy expenditure, food intake and weight gain. Proc Natl Acad Sci USA 2013;110:5695–700. https://www.pnas.org/content/pnas/110/14/5695.full.pdf

5U.S. Department of Health and Human Services. Physical Activity Guidelines for Americans. 2nd edition. Washington, DC: U.S. Department of Health and Human Services; 2018. https://health.gov/sites/default/files/2019-09/Physical_Activity_Guidelines_2nd_edition.pdf

6Chennaoui M, Arnal PF, Sauvet F, Leger D. Sleep and exercise: a reciprocal issue? Sleep Med Rev. 2015;20:59–72. https://drive.google.com/file/d/1_zpPSq1gyGZXQ95rL3noe2xwSiTsGGCV/view

7National Institute of Neurological Disorders and Stroke, National Institutes of Health. Brain Basics: Understanding Sleep. NIH Publication No.17-NS-3440-C. August 2017 Available at: https://catalog.ninds.nih.gov/pubstatic//17-NS-3440-C/17-NS-3440-C.pdf 

8National Sleep Foundation. 2013 International Bedroom Poll: Summary of Findings. Available at: https://www.sleepfoundation.org/sites/default/files/inline-files/RPT495a.pdf  Accessed on: March 2, 2020