Activités et fitness

Les meilleures méthodes pour aller au bout d'un entraînement difficile

Voici comment persévérer et ressortir grandi de cette expérience.

Certaines personnes adorent sentir leur rythme cardiaque s’accélérer et la transpiration couler le long de leur corps durant un entraînement. D’autres n’ont jamais apprécié cet aspect du sport et n’en font que pour rester en forme et en bonne santé. Que tu fasses partie de l’une ou l’autre catégorie, le sport va parfois te paraître difficile.

Surtout si tu débutes et que ton corps n’a pas l’habitude d’être actif, si tu te rétablis après une blessure, si tu manques de mobilité ou si tu n’es tout simplement pas à l’aise avec l’activité physique. « Le confort est quelque chose qui ne nous pose aucune difficulté physique ou mentale. Mais sans difficulté, pas d’évolution », affirme Adam Rosante, préparateur physique et fondateur de Strong(h)er. 

Lutter et se faire mal sont cependant deux choses différentes. Si un exercice fait vraiment mal, tu dois y mettre un terme immédiatement. « Par exemple, si tu fais des flexions et que tu ressens une douleur lancinante dans le genou, c'est qu’il y a un problème. » Cela peut être ta position ou quelque chose de plus grave, d’où l’intérêt d’arrêter.

« Si tu viens de débuter un programme sportif, il est important de te faire conseiller afin de garantir des mouvements sûrs sur le plan physiologique et une bonne position », ajoute Adam Rosante.

Voici quelques méthodes pour te dépasser sans souffrir. 

 

1. Concentre-toi sur ta respiration.


Soulever des poids lourds, maintenir une position de yoga difficile, marcher plus vite que d’habitude, sont des instants où tu sors de ta zone de confort et où tu retiens ta respiration pour te concentrer sur l’effort à déployer. Pense plutôt à respirer. Réfléchis : en période de stress, y compris lors d'une activité physique, nous avons tendance à perdre le contrôle de notre respiration. Elle peut devenir irrégulière et superficielle, et tout peut basculer. « Prends des respirations lentes et contrôlées, en partant de ton ventre et en soufflant régulièrement. Cela détendra ton système nerveux central et te permettra de garder le contrôle de ton esprit. » Et au final, de venir à bout de ton exercice.

 

2. Tu n’es pas seul.


Oui, certaines personnes semblent être nées dans une salle de sport ou avec la capacité de marcher vite, mais en réalité, chaque personne a débuté le sport à un moment ou un autre. « En tant que coach, j'essaie d'insister sur ce point auprès de mes clients et je leur rappelle que moi aussi, j’ai été à leur place un jour, comme tous les sportifs à un moment de leur vie », déclare Noam Tamir, préparateur physique certifié et fondateur de TS Fitness à New-York. « C’est quelque chose qu’il est bon de se répéter face à une difficulté. »

 

3. Parle-toi.


Tu peux penser que c’est idiot mais oublie les gens autour de toi et fais-le pour toi. « Te parler de manière positive peut t'aider à surmonter les doutes et à ignorer l’inconfort pour te dépasser », affirme Adam Rosante. « Répète une phrase motivante lorsque les choses se corsent. ‘Tu es plus fort que tu ne le crois’ est une phrase qui fonctionne bien. »

 

4. N’oublie pas pourquoi tu as commencé.


Pourquoi es-tu venu à l’entraînement ? Probablement pour améliorer ta santé et pour changer dans le bon sens. « Pense aux raisons qui t'amènent ici lorsque l’entraînement devient trop difficile », conseille Noam. « Les exercices difficiles donnent les meilleurs résultats et t'aident à atteindre tes objectifs. »

 

5. Adapte l’exercice pour le terminer.


Fais le point et vois si tu peux apporter quelques modifications à ton exercice. Parfois, il suffit de ralentir un peu, de marcher à reculons en montée ou même changer de position pour simplifier ce que tu fais sans t'arrêter d’un coup. L’essentiel, c’est simplement de terminer l’activité prévue. Et la prochaine fois, vois combien de temps tu peux tenir hors de ta zone de confort avant d’adapter le mouvement. À force, tu n’auras plus besoin d’adapter malgré la difficulté.

 

6. Agis.


Réfléchis à un obstacle que tu as surmonté par le passé, comme le suggère Noam. Ou pense à une chose que tu as faite pour la première fois. Tu n’étais certainement pas très doué au début. Ce n’est qu’en persévérant que l’on s’améliore, explique Adam. Et il en va de même pour l’exercice physique. « Plus on s’exerce, plus on prend l’habitude de dépasser sa zone de confort. Et pour gagner en confiance, il te faut commencer par faire quelque chose qui te fait peur. La confiance vient après, pas avant. »

Et si tu crées ce genre de sensation pendant que tu fais du sport, cela aura également un impact sur les autres aspects de ta vie. « J’ai vu des gens se dépasser lors de leurs entraînements, puis commencer à sortir de leur zone de confort au travail ou dans leur vie amoureuse », ajoute Adam. « C’est impressionnant ! »