Vivre sainement

Les écrans peuvent-ils te rendre triste ?

Les écrans affectent notre humeur. Voici ce qu’il faut savoir pour ne pas se laisser déprimer.

La dernière chose dont on a besoin est d’un effet pervers et inattendu qui nous empêche de garder une attitude positive pendant que l’on tente de perdre du poids ou de prendre des décisions saines. Je parle en effet des écrans.

Pour la plupart d’entre nous, passer du temps sur le smartphone, la tablette et autres appareils électroniques fait partie du quotidien. En revanche, passer trop de temps devant un écran peut avoir un impact sur notre bien-être émotionnel et peut entraîner de l’anxiété voire une dépression, d’après le Dr. Brian Primack, directeur du Centre de recherche sur les médias, les technologies et la santé à l’Université de Pittsburgh. Un phénomène désormais expliqué par les scientifiques.

 

Réseaux sociaux


Selon le Dr. Primack, dont les recherches se concentrent sur les adultes de 19 à 32 ans, les réseaux sociaux semblent être les principaux coupables de cet effet pervers, principalement parce qu’ils faussent notre perception de la réalité. « Les utilisateurs ne réalisent pas à quel point tout est calculé ni que seules les choses positives sont publiées en ligne. En comparaison, le commun des mortels peut se sentir dévalorisé. Ainsi, passer trop de temps dans cet environnement peut être associé à des problèmes de dépression et de mauvaise estime de soi. »

La dépression et l’anxiété augmentent d’ailleurs en fonction du temps passé sur les réseaux sociaux et de la fréquence à laquelle nous nous connectons à nos comptes. Autre problème : plus nous utilisons de réseaux sociaux différents (Facebook, Twitter, Instagram, Snapchat, Reddit, etc.), plus nous avons de chances de souffrir de dépression, d’anxiété et autres manifestations émotionnelles négatives.

« Par exemple, si une personne passe deux heures par jour sur une ou deux plateformes de réseaux sociaux, le risque de dépression sera plus faible que pour une personne qui passe ces deux mêmes heures par jour sur neuf plateformes différentes », déclare le Dr. Primack. « C’est un peu comme se retrouver au lycée et d’essayer d’être ami avec neuf groupes différents. Tandis que si l’on se concentre sur un ou deux groupes, on se sentira davantage soutenu. »

En parlant de soutien, le Dr. Primack, également professeur de médecine, pédiatrie et sciences cliniques et translationnelles à l’Université de médecine de Pittsburgh, a découvert que les personnes qui utilisent le plus les réseaux sociaux se sentent davantage isolés sur le plan social. « Les personnes isolées sur le plan social ont davantage de chances de déprimer et de ne pas réussir à régler leur problème de poids, par exemple », affirme-t-il. « Être connecté en permanence est ce qui nous empêche de nouer des relations solides et précieuses avec autrui. »

 

Troubles du sommeil


Smartphone, tablette, ordinateur ou télévision, utiliser un appareil électronique jusqu’à tard le soir peut favoriser la dépression, d’après le Dr. James Phelps, psychiatre chez Samaritan Health Services à Corvallis, Oregon, et fondateur de PsychEducation.org. Les écrans émettent de la lumière bleue, qui interfère avec le rythme circadien naturel de notre organisme et perturbe notre sommeil.

« Manipuler des appareils électroniques tard le soir affecte notre cycle de sommeil », déclare le Dr. Phelps. Chez certaines personnes, les troubles du sommeil ont un impact sur l’humeur et peuvent éventuellement entraîner ou exacerber les symptômes d'une dépression ou de l’anxiété.

Pour ne pas que les écrans ruinent ton sommeil, fais une pause avant d’aller te coucher. Selon le Dr. Phelps, « il est préférable d’être entouré de quelque chose qui ressemble davantage à l’obscurité naturelle pendant au moins deux heures avant de dormir ».

Sois tout particulièrement attentif au temps passé devant un écran si tu souffres de trouble bipolaire, maladie dont le Dr. Phelps a fait sa spécialité. « [Les personnes souffrant de trouble bipolaire] qui ne dorment pas assez sont plus exposées aux fluctuations de l’humeur », explique-t-il. « Elles alternent plus rapidement les phases maniaques et dépressives. Et le simple fait d’apprendre à ces personnes à adopter des heures de sommeil régulières a prouvé son efficacité contre le trouble bipolaire. »

Si l’utilisation d’écrans est cependant indispensable avant le coucher, le Dr. Phelps suggère d’utiliser des lunettes spéciales aux verres ambrés. Ces lunettes filtrent la lumière bleue responsable d’une diminution de la production de mélatonine, une hormone sécrétée par notre organisme et associée à l’endormissement ainsi qu’au sommeil. Malheureusement, elles ne fonctionnent que pour environ 50 % des gens. Pour les autres, il peut être envisagé de bloquer la lumière bleue directement sur les appareils, à l’aide d'une application telle que Night Filter, ou d’un logiciel comme f.lux ou Twilight.

« Si tu fais partie de ceux qui constatent qu’un manque de sommeil affecte ton humeur, c’est un bon moyen de trouver le sommeil sans faire entièrement l’impasse sur tes appareils électroniques. Toutefois, cette solution reste la plus efficace », affirme le Dr. Phelps.

Si tu es inquiet vis-à-vis de ton humeur, te sevrer des écrans peut être un bon moyen de chasser la déprime.