Le hygge: l'art du bien-être danois

Le hygge, bien plus qu’une tendance d’hiver!

Le ʿhyggeʾ, c’est quoi?

 

«Une longue table en bois au milieu de la pièce autour de laquelle sont rassemblés amis, famille et enfants. La cheminée est allumée. On rit, on bavarde et on trinque. On fait passer du pain chaud, des gratins et des ragoûts; en fond sonore, une petite musique douce!»

Depuis longtemps déjà, le ‹hygge› est plus qu’une tendance que nous suivons volontiers, en particulier pendant les longs mois d’hiver. Le hygge est un art de vivre. Un art de vivre qui invite à profiter pleinement de la vie. Le ‹hygge› (prononcerʿhu-gueuhʾ) peut – au mieux – être comparé avec le terme ‹chaleurosité› en français. Toutefois, c’est bien plus que cela! Le ‹hygge› signifie avant tout, profiter de la vie et de la compagnie des personnes que l’on aime dans une ambiance chaleureuse et conviviale. Au menu d’un moment hygge, on trouve généralement des bougies, de la bonne nourriture et des boissons, de la musique et de grandes conversations.

 

D’où vient le ‹hygge›?

 

Le terme ‹hygge› signifie littéralement ‹bien-être› et est originaire de Norvège. Les Danois l’ont adopté vers la fin du 18e siècle et sont parvenus depuis lors, non seulement à l’instaurer durablement dans le quotidien, mais également à en faire une philosophie de vie. Cela a valu au Danemark de remporter trois fois de suite le titre de pays le plus heureux au monde!

 

Pourquoi les Danois sont-ils si heureux? – Top 5 des raisons:

  • Aucun lieu au Danemark ne se trouve à plus de 52 kilomètres de la mer!
  • LEGO a été inventé par un Danois!
  • Les Danois mangent en moyenne 42 saucisses par an. Le ‹hot dog›, connu sous le nom de ‹Pølser›, y est particulièrement populaire.
  • Avec une consommation de 4,3 kg par habitant, les Danois sont champions d’Europe de la consommation de bougies.
  • 9 Danois sur 10 ont un vélo. Pas étonnant que Copenhague soit considérée comme la ville la plus accueillante pour les vélos.

 

Le hygge, c’est aussi se tourner les pouces!

 

Par ‹hygge›, on entend avant tout, se rendre la vie aussi belle et agréable que possible, et en faire autant pour les gens qu’on aime. L’objectif est de se faire du bien et faire du bien aux autres, de se détendre, d’ignorer les éléments perturbateurs du quotidien et d’être à 100 % dans la contemplation. Au diable le smartphone, fini les entretiens d’embauche stressants ou les discussions politiques sans fin. Le hygge implique de se concentrer sur le moment présent et célébrer la beauté de la vie.

 

Le top 5 des moments hygge de la rédaction:

 

Le dimanche, j’aime inviter mes deux meilleures amies à manger un gâteau. Mais on fait le gâteau ensemble! Chacune apporte des ingrédients, on réfléchit ensemble à ce qu’on a envie de faire, et on cuisine toute l’après-midi. L’une coupe les pommes, l’autre fait la pâte et la dernière, le glaçage. Entre-temps, on papote, on bois du café et on rit! À la fin, on déguste un délicieux morceau de notre gâteau! Ce sont mes dimanches préférés!

Joanna, 35

 

Mon moment hygge par excellence: le petit-déjeûner le week-end! Ma copine et moi, on peut petit-déjeûner pendant des heures. Parfois, il arrive même que nous restions assis à la table du petit-déjeûner jusqu’à l’heure du dîner. Et tout cela, en pyjama bien sûr! Pendant que ma copine couvre la table avec tout ce dont elle a envie, je prépare du café frais! On lit le journal ou un livre, on bavarde et on se réglae!

Fred, 36

 

Les après-midis bricolage avec mes enfants sont vraiment hyggelig! En pyjama, on s’assoit pendant des heures à la table de la salle à manger, on coupe, on colle, on peint. Le tout généralement accompagné de biscuits ou de chocolat chaud. Il n’y a rien de plus hyggelig. 

Val, 38

 

J’aime aussi les moments hygge en solo! Les vêtements confort sont obligatoires, le reste varie. En ce moment par exemple, je me suis dégoté un puzzle. Un 1000 pièces supers héros Marvel m’attend chaque soir! Super relaxant, super hyggelig! 

Stefan, 34

 

Mon moment hygge préféré a lieu le matin! Je me lève tous les jours à 6h00, je fais un peu de musique et je bois mon premier café détendue et en toute sérénité! À partir de 7h00, je m’occupe de tout le reste. Mais la première heure de la journée n’appartient qu’à moi! Je m’installe confortablement et je me laisse aller à mes pensées.

Carina, 30