La vérité sur le Clean Eating Challenge

Le Clean Eating Challenge est la nouvelle tendance pour ceux qui veulent manger sainement et perdre quelques kilos. Mais que se cache-t-il derrière le terme « Clean Eating » et quels en sont les avantages et les inconvénients ?

Clean Eating

 

Qu’est-ce que cela cache ?

 

Si l’on cherche ce terme sur Google, on trouve une multitude de définitions qui ont toutes plus ou moins la même signification : il s’agit avant tout de consommer des aliments non transformés. L’idée de base est simple : mange une banane et quelques noix, plutôt que des chips de banane et du pain aux noix. En bref, il s’agit de consommer les aliments les plus naturels possibles et de renoncer totalement aux sucres ajoutés, aux additifs et aux aliments industriels transformés.

 

Quels sont les avantages ?

 

Les études montrent qu’une alimentation à base d’aliments transformés et de « calories vides » (calories issues d’aliments hypercaloriques mais contenant peu d’éléments essentiels) peut entraîner une obésité et des problèmes de santé. Cela peut notamment accroître le risque de maladies cardio-vasculaires, de certains cancers, d’hypertension et de maladies inflammatoires. Une alimentation à base de fibres, de fruits, de légumes, de viande maigre, de produits laitiers allégés, de haricots, de légumineuses et de céréales complètes réduit en revanche ce risque, d’après les recherches. Il existe donc de bonnes raisons scientifiquement prouvées de se nourrir de cette façon.

 

Quels sont les inconvénients ?

 

Après tout, puisque manger sainement signifie adopter essentiellement une alimentation saine, il ne peut y avoir aucun inconvénient, si ? Pourtant, la principale critique de cette tendance du Clean Eating porte sur les principes qui l’accompagnent très souvent. De nombreux adeptes de ce régime ont tendance à appliquer des règles très strictes concernant ce qu’ils peuvent manger ou non : si un aliment ne rentre pas dans le concept du Clean Eating, alors ce n’est pas comestible. On peut aisément imaginer que cela peut conduire à une attitude très restrictive, stupide et, dans les cas les plus extrêmes, à une maladie appelée orthorexie : un trouble alimentaire caractérisé par des règles très strictes et par la nécessité de manger sainement.

Il est également conseillé de faire preuve de prudence si certains prétendent que les calories importent peu tant que l’alimentation est « clean » : c’est tout simplement faux. Pour faire simple, perdre du poids n’est possible que s’il y a un déficit énergétique et le corps ne se soucie pas de savoir si les calories ingérées proviennent d’aliments « clean » ou non. Le point positif de la tendance Clean Eating est que dans tous les cas, la qualité de l’alimentation augmente.

 

Comment adapter ce concept à mon propre cas ?

 

La règle d’or de la tendance Clean Eating est de ne consommer que des aliments de qualité, non transformés, et c’est sur cela que tu dois te concentrer. En suivant cette recommandation, il y a peu de probabilités que tu commettes des erreurs. Voici nos 3 astuces pour tirer le meilleur parti du Clean Eating, sans t’arrêter de vivre.

1. Mange avant tout des aliments de qualité, non transformés. Ceux-ci doivent constituer la plus grande part de ton alimentation.
2. Sois flexible : ce qui compte, c’est ton alimentation globale, pas les aliments individuels. Accorde-toi de temps en temps une petite douceur. Tu n’as pas besoin de suivre le principe du Clean Eating en permanence, principalement parce que ce n’est pas du tout pratique. Décide toi-même dans quelle mesure tu veux appliquer le principe du Clean Eating.
3. Prends conscience que tu dois préparer toi-même la plupart de tes repas. Si tu optes pour une alimentation principalement Clean, alors tu ne pourras pas suivre les indications des emballages. Tu dois donc en tenir compte lorsque tu fais tes courses et aussi dans la durée de préparation des repas.