Kati, -12 kg

Kati, -12 kg*

*Avec WW, tu peux perdre jusqu’à 1 kg par semaine. Les résultats de perte de poids peuvent varier d’une personne à l’autre et ne peuvent être garantis.

«Je fais confiance à mon instinct.»

Près de 700 000 followers sur Instagram et une chaîne YouTube (en allemand) suivie par plus de 800 000 abonnés en sont la preuve : à seulement 24 ans, Kati est déjà l’une des créatrices de contenus les plus populaires d’Allemagne. Elle s’affiche généralement confiante, joyeuse et créative. Et pourtant elle a connu des moments moins heureux. C’est durant l’un d’eux que WW est entré dans sa vie.

En 2013, tu mettais en ligne ta première vidéo YouTube — qu’est ce qui t’avait incitée à le faire ?

Quand j’avais 12 ans, je m’amusais à faire des vidéos et à les monter. À l’époque, il n’était pas si courant de se filmer soi-même. Mais j’avais une bonne caméra et je faisais des essais. À 16 ans, j’ai mis ma première vidéo en ligne sur ma chaîne YouTube. Mon sujet à l’époque : trois coiffures de tous les jours en cinq à dix minutes. On me demandait toujours comment je m’y prenais pour me coiffer alors j’ai commencé à montrer comment faire.

Tes vidéos enregistrent chaque jour des centaines de milliers de clics — comment en es-tu arrivée là ?

Les vidéos ont commencé à circuler dans la famille et mon cercle d’amis. Puis, elles ont été partagées sur Facebook. J’ai mis de nouvelles vidéos sur d’autres sujets de beauté, et ça s’est fait comme ça. Je partageais ce qui me touchait et des personnes s’y intéressaient. Bien sûr, la beauté est principalement une question de façade, mais parfois j’aime être ridicule et ne pas me prendre trop au sérieux - c’est ce que les gens aiment.

Tu as l’air très confiante dans tes vidéos – as-tu une bonne estime de toi ?

Aujourd’hui oui, la plupart du temps – en partie grâce à mon changement de régime alimentaire. J’ai cependant eu des moments où je n’étais pas bien dans ma peau mais je le gardais pour moi. À l’époque, je pensais que c’était lié à mon poids et que je devais juste perdre des kilos.

Puis, il s’est avéré que je souffrais d’un lipœdème. C’est un trouble chronique de la répartition des graisses, dont le sport et l’alimentation ne parviennent pas à venir à bout à certains endroits, par exemple sur les cuisses. Les régimes classiques n’ont aucun effet.

VIDEO

Comment as-tu eu connaissance de ta maladie ?

Des personnes m’avaient déjà écrit en ligne pour me dire que cela pouvait aussi me concerner. Je ne voulais pas l’admettre, mais j’ai fait des recherches et je suis finalement allée voir une spécialiste avec ma maman à la fin de l’été 2019. Le diagnostic était tout à fait clair.

Nous avons discuté des possibilités d’intervention, car il s’agit actuellement de la méthode de traitement la plus efficace. Le médecin m’a fait comprendre qu’après l’opération, je devrais adopter une alimentation saine sur le long terme si je voulais rester en bonne santé. Il était évident que je devais changer les choses en profondeur — le médecin m’avait alors recommandé le programme WW.

Tu as alors décidé de partager ton diagnostic avec tes abonnés. Pourquoi ?

Cette problématique concerne une femme sur dix et beaucoup l’ignorent. Elles font comme j’ai pu le faire, des régimes classiques, pèsent chaque gramme de fruit ou boivent trois shakes par jour. Et, comme moi, elles s’étonnent d’avoir faim sans résultat durable. Il me semblait important d’informer et de montrer que j’avais moi aussi des chantiers auxquels m’attaquer activement.

Comment WW t’a-t-il aidée dans cette aventure ?

Je suis membre depuis début 2020, et je ne suis pas la première de ma famille. Mon papa a lui aussi suivi le programme. Ma coach WW m’a d’abord expliqué en quoi consiste WW : je peux continuer à profiter de tout et tendre vers un style de vie plus sain et plus de bien-être et pas seulement perdre du poids. J’ai téléchargé l’app et c’est parti ! Au début, c’était inhabituel de noter tous les aliments, mais c’est rapidement devenu amusant.

À quoi ressemble ton quotidien avec WW ?

Je me suis assez vite habituée à savoir ce que je pouvais préparer chaque jour, quels étaient les meilleurs aliments pour moi et comment les intégrer à ma semaine. Aujourd’hui, je vais au supermarché et je sais exactement les 10 - 15 aliments que je vais acheter.

Ensuite, j’aime bien vérifier directement sur place leur valeur SmartPoints® avec le scanner de code-barres de l’app. La nouvelle fonction « Recettes vide-frigo » de l’app permet de voir ce que l’on peut encore cuisiner avec les aliments restés au fond du réfrigérateur. Je vais sûrement l’utiliser plus souvent.

Je suis flexitarienne mais aussi souvent que possible végétarienne et végétalienne. Je ne mange pas de poisson mais consomme de la viande de temps à autre. Mon plan WW bleu me permet de trouver ce qui me convient en filtrant et en triant les recettes selon mes goûts. J’adore les légumes tex-mex au four avec du maïs et des haricots rouges, par exemple. Les lasagnes au potiron au four sont super aussi.

Comment manges-tu avec WW ?

J’apprécie de prendre trois fois par jour des repas qui me rassasient réellement. Pour que la portion me convienne, les aliments ZeroPointTM jouent un rôle important sans influencer mon budget.

J’aime aussi les nouilles. J’aime bien mélanger des pâtes de légumes avec des nouilles complètes et me faire plaisir avec du parmesan. Quant aux amandes, riches mais parfaitement saines, je les consomme surtout au petit-déjeuner. Avec WW, tout est possible — c’est ce qui est vraiment génial.

Et pour les snacks ?

Les en-cas entre les repas n’ont pas grande importance pour moi. Et même les desserts, ce n’est pas trop mon truc. Le chocolat, par contre, oui - mais il me suffit d’un morceau de chocolat noir extra-fin. Mais si j’en ai envie, pourquoi pas ?

Le sport est-il un problème pour toi ?

Je ne suis certainement pas une addict au sport - mais le sport n’est jamais très loin non plus – par exemple, j’ai pratiqué l’équitation pendant des années et j’ai été dans un club de danse. J’ai recommencé à aller danser au moins deux fois par semaine si je peux me le permettre.

Au début, je suivais les FitPoints® que je gagnais ainsi. Aujourd’hui, j’y vais plutôt au feeling pour l’alimentation, et j’utilise mon journal pour m’y remettre, par exemple après les vacances.

Qu’est-ce qui a changé avec WW ?

Mon objectif était de faire du bien à mon corps, surtout dans le contexte de ma maladie. Au début, le fait que j’aie perdu du poids n’était qu’un bel effet secondaire. Entre temps, j’ai perdu 12 kilos. En ce moment, je suis stressée par la rédaction mon mémoire de fin d’étude et mon poids stagne. Mais je ne vais pas me laisser abattre. Je vais y aller pas à pas et je vais de nouveau progresser.

Comment tes abonnés ont-ils réagi en réponse à ta perte de poids ?

Beaucoup m’ont dit que mon look avait beaucoup changé — que j’étais encore plus positive parce que je me sentais manifestement plus à l’aise.

Ce qui est intéressant, c’est que le tournant est arrivé au moment même où je me livrais émotionnellement en ligne. C’était juste avant ma première opération du lipœdème. Ce soutien m’a fait du bien. Je me sens maintenant plus stable et prête pour de nouveaux projets.

Sur quoi travailles-tu ?

Pour l’instant, je m’occupe en priorité de mes études. J’étudie la communication en ligne à l’université des sciences appliquées de Darmstadt et je suis en train de rédiger mon mémoire sur le thème « Influenceurs et durabilité ». Je me consacrerai ensuite à plein temps à mes projets actuels et nouveaux, en particulier ma marque durable de produits pour cheveux « Haarliebe by DominoKati ».

As-tu des conseils à partager avec nos lecteurs ?

J’ai moi-même dû l’apprendre : les variations de poids sont normales ! Il suffit donc de se peser une fois par semaine. Et si la balance indique plus, c’est normal. Il faut juste continuer.

En outre, il est également normal de se laisser aller, par exemple pendant les vacances. Je ne pense pas qu’il faille se sentir coupable. Ceux qui suivent vraiment le programme ont intégré les notions importantes. Tu reviens et tu te remets vite en selle. Le suivi est toutefois vraiment important !