Ann-Katrin, -29 kg

Ann-Katrin, 26 ans, -29 kg*

*Avec WW, tu peux perdre jusqu’à 1 kg par semaine. Les résultats de perte de poids peuvent varier d’une personne à l’autre et ne peuvent être garantis.

« Si ce n’est pas maintenant, ce sera quand ? »

Autrefois, Ann-Katrin, 26 ans, était rapidement à bout de souffle lorsqu’elle devait porter ses courses jusqu’à son appartement au dernier étage – alors qu’elle était encore jeune ! Elle vous raconte aujourd’hui comment elle a réussi à relever le défi des escaliers. L’atelier WW a d’ailleurs joué un rôle important...

Au départ, je voulais m’inscrire à WW Digital. Mais ma maman, qui voulait également perdre quelques kilos, m’a convaincue d’aller à l’atelier WW. Je suis ravie d’avoir pris cette décision car l’atelier WW est l’occasion de m’offrir un peu de temps pour moi. J’y fait le plein de motivation et je réussi. Cela me fait du bien de savoir que je ne suis pas la seule à vouloir changer ma silhouette. J’y reçois également des conseils géniaux pour manger plus sainement et bouger davantage.

Chaque semaine, mon Coach vérifie où j’en suis, me pose des questions et me donne des conseils lorsque j’ai du mal à perdre du poids. Echanger avec les autres membres m’aide aussi à rester motivée. Cela vaut aussi pour la communauté de l’app WW : je me retrouve dans certaines publications des membres, comme si quelqu’un avait lu dans mes pensées. Cela me donne de la force. Je suis vraiment heureuse d’avoir réussi à changer les choses avant que d’autres kilos ne se soient ajoutés !

Se faire plaisir sans se priver

Au début de mon parcours WW, j’étais très sérieuse : lorsque mes amis sortaient manger, je restais chez moi et je cuisinais mon propre repas. Mais j’ai vite compris que je n’avais pas besoin de me priver avec WW. Aujourd’hui, quand je vais au restaurant le soir, je mange mon petit-déjeuner habituel et je me contente d’aliments ZeroPoint™ le reste de la journée. Comme ça, il reste de la place le soir pour une portion de spaghetti bolognaise : les pâtes sont mon plat préféré. En revanche, je n’ai plus envie de fritures ni d’aliments panés, car cela me pèse trop sur l’estomac. Autrefois, je mangeais beaucoup par ennui et ignorais tout simplement la sensation de satiété. Par exemple, je ne pouvais pas du tout passer devant des gâteaux sans en manger. Aujourd’hui, j’en mange une part de temps en temps, en pleine conscience. Et seulement une.

Ce qui m’a aidée :

  • Bien petit-déjeuner. Au lieu de me contenter d’un muffin ou d’un donut sur le chemin du travail, je m’installe confortablement à table à la maison : après avoir mangé mon petit pain avec un œuf ou de la confiture, je prends du skyr avec des fruits et je suis rassasiée jusqu’à midi.
  • Manger de manière régulière. Je me concentre sur les trois repas principaux. Je ne grignote plus entre les repas car je n’en ai plus besoin.
  • Manger en pleine conscience. Autrefois, je me mettais beaucoup de pression lors des repas. Je pensais souvent à ce que les autres pensaient de moi, surtout en face d’un buffet. Aujourd’hui, je suis plus détendue et j’apprécie mieux mes repas.

Aujourd’hui, tout le monde me complimente : mes beaux-parents ne cessent de me dire combien je suis belle. Ma maman est ravie que je ne passe plus ma vie à raser les murs et que je m’épanouisse. Je me sens tout simplement mieux et je bouge beaucoup : Pilates, balades avec mon petit chihuahua. Et je grimpe maintenant les escaliers jusqu’au dernier étage sans aucun problème, même avec les sacs de courses.

Ann-Katrin a perdu du poids avec le précédent programme et stabilise aujourd’hui son poids avec le programme monWW™.