Voyez comment ce duo père-fille a perdu 82 livres en tout

Le succès, c’est de famille!

Cassie D., âgée de 30 ans, a perdu 31 lb* depuis qu’elle s’est jointe à WW en 2017. Son père, Peter D., âgé de 61 ans, s’est joint en 2018 et a perdu 51 lb*.

 

Même si Cassie et son père, Peter, ont toujours été très proches, leur relation va mieux que jamais maintenant qu’ils se sont tous les deux joints à WW : après avoir perdu collectivement 82 livres, ils jouent maintenant au golf et participent à des courses ensemble. Ils partagent aussi des recettes et se textent chaque jour. Pour savoir comment le duo père-fille est devenu une équipe inarrêtable, WW s’est entretenue avec Cassie et Peter au sujet de leur parcours :

 

WW : Alors, qui s’est joint à WW en premier?

 

Cassie : C’est moi! Mon poids a toujours été un problème. Quand j’étais jeune, j’évitais de penser à mon sentiment d’insécurité en faisant des activités comme jouer du piano, jouer dans des pièces de théâtre musicales et faire de la claque.

 

Ce n’est qu’en novembre 2017 que j’ai décidé de changer. Cet automne-là, je commençais à enseigner dans un nouvel arrondissement scolaire. Même si j’étais enthousiaste à l’idée de me déguiser pour l’Halloween, le seul costume qui m’allait était un chandail à capuchon de très grande taille pour homme des Devils du New Jersey.

 

Lorsque j’ai vu une photo de moi avec ce déguisement, je me suis sentie humiliée. Je ne reconnaissais pas la personne que j’étais devenue. Je savais qu’il fallait que je réagisse. Alors, je me suis jointe à WW quelques jours plus tard, soit au début de novembre 2017.

 

Peter : J’ai moi aussi eu à composer avec des problèmes de poids toute ma vie : vers l’âge de 10 ans, j’ai commencé à me sentir plus gros que les autres enfants. Je me souviens de mes camarades de collège qui me taquinaient sur ma taille. Je détestais ce sentiment de gêne que je ressentais. Au fil des ans, j’ai essayé de perdre du poids par moi-même, mais rien ne durait; je me remettais toujours à manger des plats de restauration rapide, du poulet frit, des burgers, de gros sandwichs. Et je mettais du fromage sur tout.

 

En 2017, on m’a diagnostiqué un diabète de type 2, puis prescrit des médicaments. Et quand je suis retourné faire un bilan de santé au début de 2018, mon taux de glycémie était extrêmement élevé. Mon poids affectait ma santé, et c’était inquiétant. Lorsque mon médecin m’a dit qu’une perte de poids pourrait aider à faire baisser mon taux, j’ai pensé à Cassie et à ma conjointe qui, toutes deux, ont connu beaucoup de succès avec WW. J’ai donc décidé d’essayer le programme moi aussi.

 

WW : Mais vous ne l’avez pas dit à Cassie lorsque vous vous êtes inscrit, n’est-ce pas?

 

P. : Ça me rendait nerveux! Je ne voulais pas qu’elle me voie échouer à un programme auquel elle croyait dur comme fer.

 

C. : Lorsque ma mère me l’a dit, j’étais tellement emballée! Je savais que mon père était sur la bonne voie.

 

WW : À quoi a ressemblé votre premier atelier WW?

 

C. : Lorsque j’ai franchi la porte du Studio WW, j’ai reconnu la guide WW; c’était une enseignante de mon arrondissement scolaire. Elle est rapidement devenue une alliée pendant mon parcours, une personne qui ne m’a jamais jugée et qui m’a encouragée avec enthousiasme à chaque étape.

 

Après mon premier atelier, la coach WW qui avait animé la séance m’a demandé mes raisons, ou ma motivation, de me joindre à WW. En premier, j’ai dit : « Pour entretenir une relation saine avec la nourriture. » Mais elle m’a poussée à gratter plus loin. Notre conversation m’a permis de réaliser que je mangeais pour dissimuler les sentiments de solitude et de peur que je ressentais à cause de mon nouvel emploi et du fait de vivre seule dans une nouvelle ville. J’ai quitté l’atelier, motivée à apporter des changements sur-le-champ et de rester responsable.

 

P. : Lors de mon premier atelier WW, j’ai entendu la coach WW et les membres dire de manger davantage d’aliments entiers. Lorsque j’ai quitté le studio, j’ai décidé de me lancer dans le programme. J’ai très vite suivi l’exemple de Cassie en rapportant ma perte de poids hebdomadaire à mon groupe familial par messagerie texte.

 

 

 

WW : C’est fantastique! Quels types de changements avez-vous apportés à votre mode de vie au cours de cette première semaine?

 

P. : Avant mon inscription à WW, le fromage constituait l’ingrédient principal de tous mes repas. Le premier changement que j’ai apporté fut celui d’opter à la place pour du mozzarella sans matières grasses et de commencer à mesurer mes portions. J’ai aussi commencé à intégrer quotidiennement davantage de fruits et de légumes, qui m’aidaient à me sentir rassasié plus longtemps. Si j’avais faim, je mangeais des lanières de poivron vert et rouge au lieu de croustilles de pommes de terre.

 

 

 

L’alimentation de Peter : autrefois et maintenant 

 

Déjeuner

Autrefois : Un bagel aux œufs, au bacon et au fromage d’un restaurant à service rapide; un café avec de la crème    

Maintenant : Un bol de gruau avec des bananes, des bleuets, de la cannelle et de l’édulcorant au fruit des moines et un café avec du colorant sans matières grasses

 

Dîner

Autrefois : Un sandwich au jambon et au fromage, sur un petit pain ou du pain de seigle, avec de la laitue, des tomates et de la mayonnaise et un sac de croustilles de pommes de terre              

Maintenant : Une tortilla faible en glucides garnie de jambon, de fromage sans matières grasses, de laitue et de cornichons avec du maïs soufflé et des lanières de poivron vert et rouge, ou une salade verte garnie de poivrons, d’oignons déshydratés, de thon ou de goberge

 

Souper

Autrefois : Des repas de restaurants à service rapide, comme du poulet frit ou des burgers et des frites, une pizza surgelée ou une pizza à emporter avec la moitié d’un sous-marin au poulet parmesan      

Maintenant : Des filets de plie ou de morue cuits au four avec des haricots verts et du maïs; un bol mexicain chaud aux haricots garni d’oignons, de poivrons, de salsa, de poulet et de fromage râpé avec des languettes de quinoa à saveur de piment et de lime WW écrasées

 

Collations

Autrefois : Des croustilles de pommes de terre et des biscuits           

Maintenant : Des pommes, des poires et des bananes; du Jello avec une garniture fouettée; des minibarres chocolat caramel WW; et un gâteau à saveur de brownie fondant dans une tasse WW

 

 

WW : Et vous, Cassie, quels changements avez-vous apportés au cours de votre première semaine?

 

C. : J’ai commencé à penser à la façon dont je pourrais quand même consommer ce que j’aimais! J’ai trouvé une recette de brownies faits de yogourt grec qui étaient délicieux. Et j’ai commencé à boire du vin ayant une valeur moins élevée en PointsFutés.

 

Pour combattre ma faim émotionnelle, je m’assoyais au piano au lieu de me diriger vers le garde-manger. C’est tellement thérapeutique de jouer une sonate de Beethoven avec brio!

 

 

L’alimentation de Cassie : autrefois et maintenant

 

Déjeuner

Autrefois : Des sandwichs déjeuner de restaurants à service rapide, comme un croissant à la dinde et à la saucisse et un café avec beaucoup de crème et d’édulcorant       

Maintenant : Un bol de gruau instantané aux graines de lin avec du beurre d’arachide en poudre, des brisures de chocolat et des petits fruits, accompagné d’un œuf dur, et un café noir

 

Dîner

Autrefois : Une pizza sicilienne garnie de pepperoni ou de saucisse et des croustilles, ou des restants comme du chili fait maison               

Maintenant : Une salade avec des épinards, du fromage à effilocher WW en cubes et du thon (dans l’eau) ou un restant de poulet grillé avec une vinaigrette à la moutarde au miel, ou un sandwich avec des tranches de dinde ou de poulet, des épinards et de la mayonnaise chipotle épicée avec un sac de languettes de quinoa à saveur de piment et de lime WW, des croustilles soufflées au chocolat et à la guimauve ou glacées à la cannelle WW, ou une banane

 

Souper

Autrefois : Des repas de restaurants à service rapide, comme des tacos, deux hamburgers au fromage et des frites, ou des pâtes gratinées            

Maintenant : Une poitrine de poulet avec des pâtes de blé entier protéinées garnies de mozzarella sans matières grasses et de tomates broyées; une pizza maison faite de pâte à deux ingrédients garnie d’épinards, de poulet, de saucisse, de fromage sans matières grasses, et un œuf; ou une omelette avec du poulet, des épinards, des oignons, du mozzarella sans matières grasses et du yogourt grec

 

Collations

Autrefois : Des croustilles, des bonbons gélifiés, n’importe quelle sucrerie de la pharmacie  

Maintenant : Des fraises, des mûres et des bananes ou un gâteau à saveur de brownie fondant dans une tasse WW préparé avec un œuf supplémentaire et garni de pouding, de morceaux de banane et de brisures de chocolat

 

 

WW : Quels sont les meilleurs conseils de WW que vous vous êtes mutuellement donnés?

 

P. : Cassie m’a fait adopter le yogourt grec ZéroPoint. Elle n’arrêtait pas de vanter ses qualités de substitut et son excellent goût. Alors, je me suis dit : « Je vais l’essayer. »

 

C. : J’en suis presque une ambassadrice! J’en mets même dans mes omelettes. Le yogourt prend la texture du ricotta pendant la cuisson.

 

P. : Nous avons tous les deux la dent terriblement sucrée. Nous utilisons donc maintenant le yogourt grec comme ingrédient de base des desserts. Cassie aime mélanger du yogourt grec à une préparation pour pouding et le garnir de minibarres croustillantes biscuits menthe WW hachées. Moi, j’aime y incorporer de la confiture de fruits. C’est si savoureux.

 

 

 

WW : Cassie, est-ce que votre père a partagé de bons trucs?

 

C. : Mon père a réellement adopté le concept des aliments ZéroPoint et il m’a inspirée à continuer à faire la même chose. Il concocte au micro-ondes ce délicieux bol mexicain composé essentiellement d’aliments ZéroPoint et garni d’un peu de fromage mozzarella sans matières grasses. Maintenant, j’en fais moi aussi!

 

 

 

WW : Miam! Et nous avons entendu dire que vous étiez tous les deux très actifs. À quel moment de votre parcours avez-vous commencé à faire de l’exercice?

 

C. : J’ai toujours été compétitive. Alors, lorsque j’ai entendu un membre parler de faire une course de 5 km à l’un de mes premiers ateliers, je voulais y participer moi aussi! Quelques semaines après m’être jointe à WW, j’ai commencé à marcher et à courir, en augmentant doucement l’intensité, jusqu’à courir 4,8 km sans arrêt. En 2018, je me suis décidée à courir un 5 km chaque mois de l’année, et j’ai partagé l’objectif dans un atelier pour me responsabiliser.

 

P. : Ma conjointe et moi allions l’encourager à chaque course. Lorsque je me suis joint à WW, je me suis dit : « Un jour, je serai capable de faire ça moi aussi. » Et, effectivement, à 60 ans, j’ai commencé à courir pour la première fois. En quatre mois, je suis passé de sédentaire à joggeur capable de courir pendant une heure sans arrêt. C’est incroyable. Et je remercie Cassie de m’avoir inspiré : j’ai remarqué ses bons résultats et son engagement envers WW. Cassie est encore plus rapide que moi. Nous avons néanmoins fait récemment notre première course de 6,4 km ensemble.

 

C. : Franchir la ligne d’arrivée ensemble a été une expérience incroyable. Nous avons couru en tandem et atteint l’objectif ensemble.

 

P. : C’était fantastique! Nous jouons aussi au golf ensemble. Mon objectif, c’est de marcher pendant tout le parcours à chaque partie. Mon ventre ne me gêne déjà plus quand je frappe la balle. C’est beaucoup plus amusant comme ça!

 

C. : Je suis d’accord. Le fait de perdre du poids m’a permis de sentir d’où provenait ma force. J’aime ce sentiment, même si la voiturette de golf va me manquer!

 

WW : Vous avez tous les deux accompli de si grands progrès!

 

C. : Voir mon père complètement transformer sa vie a été tellement motivant. Je suis fière de mon père et très contente pour lui. Nous voulons que tu restes avec nous pendant longtemps, papa.

 

P. : À 61 ans, bien des gens perçoivent la vie comme étant en déclin. Je la vois différemment : je rajeunis de semaine en semaine. Je parais mieux, je me sens mieux et je peux faire plus d’activités que jamais auparavant.

 

C. : Et tu as vaincu le diabète de type 2!

 

P. : Je ne prends plus de médicaments, et mon médecin m’a dit que je ne faisais plus de diabète.

 

WW : Peter, comment était-ce de voir votre fille travailler pour atteindre ses objectifs?

 

P. : Depuis son tout jeune âge, Cassie a toujours montré beaucoup de force de caractère. Tout ce qu’elle décide de faire, elle le fait.

 

C. : Merci papa. Mais je me sens différente maintenant. Avant, mon poids était comme un nuage gris. J’ai toujours eu l’impression que quelque chose clochait chez moi. Maintenant, je me sens forte, jolie, fière et en confiance. Beaucoup de gens disent : « WW m’a redonné ma vie. » Mais moi, je dis : « WW m’a donné une toute nouvelle vie. »

 

* Les personnes qui suivent le programme WW peuvent s’attendre à perdre de 1 à 2 lb par semaine. Cassie a perdu du poids dans le cadre d’un programme antérieur et a continué sur le programme WW LibertéTM.