Voyez comment ce couple marié a perdu 91 livres* au total

Le succès de ces amours de jeunesse démontre que WW est #MieuxEnsemble.

 

Emily D., âgée de 31 ans, a perdu 26 lb* depuis qu’elle s’est jointe à WW en 2016. Josh D., âgé de 31 ans, a perdu 65 lb* depuis qu’il s’est joint à WW en 2018.

 

 

Amoureux depuis le secondaire, Emily et Josh D., de Longview, dans l’État de Washington, ont commencé à se fréquenter à l’âge de 16 ans. Tous deux enseignants et parents de trois filles (âgées de six ans, de quatre ans et d’un an), ces membres WW sont maintenant coachs WW. Ils ont récemment eu la surprise de recevoir un appel d’un autre membre, Oprah Winfrey, qui a décrit le duo comme étant un couple « irrésistible ». « Nous n’oublierons jamais ce moment! », s’est exclamé Emily.

 

WW s’est entretenue avec le couple pour savoir comment il avait atteint ses objectifs de perte de poids et de mieux-être, ayant perdu près de 100 livres au total.

 

WW : À quel moment le poids a-t-il commencé à poser problème à chacun de vous?

 

Emily : Après la naissance de notre deuxième enfant en 2014, j’avais de la difficulté à perdre les livres en trop accumulées pendant ma grossesse. C’était laborieux de m’asseoir par terre pour changer la couche de ma fille, sans compter la tâche difficile de prendre soin de deux enfants. J’ai aussi remarqué que j’étais à bout de souffle chaque fois que j’essayais de courir aux côtés de ma fille de trois ans. Je savais qu’il fallait que je réagisse.

 

Puis, à l’automne 2016, j’ai consulté un médecin pour une blessure à l’orteil et j’ai vu la mention « obèse » inscrite dans mon dossier. Cette mention m’a choquée, moi qui n’avais jamais connu de problèmes de poids. À peu près au même moment, j’ai vu une photo de moi lors du mariage d’un ami et je n’ai pas aimé mon apparence. Peu de temps après, j’assistais à mon premier atelier WW accompagnée d’un membre WW que je connaissais. Photo d’Emily à l’époque

 

Josh : Même si Emily était en train de changer, je n’étais pas prêt à me joindre à WW, au début à tout le moins. Je me disais que parce que je suis un gars, je suis censé être gros. N’empêche qu’en même temps je mangeais tout ce qu’elle cuisinait et je voulais la soutenir.

 

E. : Et je l’ai apprécié! Aux ateliers, on entend les membres dire de leur conjoint ou conjointe qu’il ou elle les soutient, mais qu’il rapporte ensuite des beignes à la maison. Heureusement, Josh n’a pas fait ça. Et j’ai été capable d’atteindre mon objectif en cinq mois. Quelques mois plus tard, je suis tombée enceinte de notre troisième enfant. C’était difficile de voir mon poids augmenter, mais je me répétais sans cesse que je me remettrais sur le droit chemin après avoir accouché du bébé.

 

J. : C’est à peu près à cette époque-là que notre fille aînée, qui était âgée de cinq ans, m’a dit : « Papa, tu n’es pas tellement droit, ton corps est rond. » Même si je savais que j’avais pris du poids, je n’avais pas réalisé que ça paraissait jusqu’à ce que ma fille m’en fasse la remarque. En plus, je ne me sentais pas à mon meilleur et j’étais essoufflé après avoir joué dehors avec les enfants. Je me suis promis d’accompagner Emily aux ateliers après la naissance du bébé. Et en mai 2018, nous avons franchi la porte du studio ensemble.

 

E. : Même si j’aime tout de cet homme, j’étais emballée quand Josh m’a dit qu’il voulait s’inscrire! Après ma dernière grossesse, j’étais déterminée à revenir à mon objectif de poids, et j’étais tellement contente de le faire avec lui.

 

J. : Heureusement, ma mère vient garder les enfants chaque samedi matin pour qu’Emily et moi puissions aller aux ateliers. Les filles passent du temps avec leur grand-mère, et nous pouvons faire le programme WW en équipe.

 

WW : Qu’avez-vous pensé de votre premier atelier WW?

 

E. : On trouve rarement une communauté de personnes ayant les mêmes intentions d’atteindre des objectifs similaires regroupées dans une salle. Dès le début, un membre a fondu en larmes en parlant d’une étape de perte de poids récemment franchie. Je me suis dit : « N’est-ce pas formidable qu’il existe un tel endroit sûr où c’est correct de se montrer vulnérable? » J’ai quitté le studio WW réellement optimiste à l’idée de commencer mon parcours.

 

J. : Au début, j’avais peur d’avoir à parler de mes émotions dans les discussions en groupe. Selon la société, ce n’est pas viril. Mais, lorsque j’ai rencontré ma guide WW et la coach WW, je me suis senti plus à l’aise. Même si j’étais timide à mon premier atelier et que je n’ai pas participé, ce qui est tout à fait correct, je savais que j’étais au bon endroit. Les encouragements d’Emily ont aussi aidé.

 

La semaine suivante, je me suis livré au groupe et j’ai demandé des idées de vinaigrettes de salade bonnes pour la santé à me conseiller. J’ai ainsi obtenu un conseil que j’ai adopté complètement : les choix les plus sains se trouvent dans la section des produits réfrigérés. J’y ai trouvé une vinaigrette ranch légère au jalapeno que j’utilise depuis!

 

WW : Quels ont été les premiers changements que chacun de vous a apportés pendant le programme?

 

E. : Avant de me joindre, je m’achetais un grand café moka blanc au caramel glacé garni de crème fouettée chaque matin. Lorsque j’ai vérifié dans l’application WW, j’ai découvert que cette boisson comptait 35 PointsFutésMD. Dès le déjeuner, je dépassais mon budget quotidien de PointsFutés.

 

Dans un atelier, j’ai demandé conseil aux autres membres. Lorsque l’un d’eux m’a suggéré de mélanger deux doses d’espresso à une boisson frappée protéinée qui comptait seulement deux PointsFutés, je l’ai essayé. C’était délicieux!

 

J. : Lorsque Emily s’est d’abord jointe au programme, j’ai commencé à faire plus attention aux sortes d’aliments que nous achetions; nous utilisions le code à barres de l’application WW à l’épicerie. J’avais gardé quelques habitudes loin d’être idéales : j’ingurgitais jusqu’à huit cannettes de boisson gazeuse chaque jour, en plus de manger deux sous-marins pour le dîner. Lorsque j’ai commencé à suivre le programme, j’ai réduit ma consommation de boissons gazeuses ordinaires et me suis tourné vers les aliments ZéroPoint pour rester rassasié. Alors, si j’ai envie d’une collation, je mange une pomme, une banane ou des lanières de poivron au lieu d’un sac de croustilles de pommes de terre.

 

E. : Nous avons aussi commencé à planifier nos repas et à cuisiner, à tour de rôle selon nos horaires, des soupers bons pour la santé.

 

WW : Avez-vous adopté d’autres habitudes pendant votre parcours?

 

E. : J’ai commencé à faire de l’exercice lorsque je me suis jointe au programme en 2016. J’ai décidé de m’entraîner pour participer à une course de 5 km, mais après une première journée à alterner entre 30 secondes de course et 2 minutes de marche, je me suis demandé comment j’arriverais un jour à courir 1,5 km au complet. J’y suis finalement arrivée et je me suis même inscrite à un demi-marathon quatre mois plus tard.

 

J. : J’étais déjà membre d’un centre de conditionnement physique lorsque je me suis joint à WW. J’ai donc commencé à faire de l’exercice plus souvent. Chaque matin, je m’entraînais aussi sur le tapis roulant pour participer à une course de 5 km. J’ai ensuite commencé à aller courir à l’extérieur comme Emily. Presque chaque jour, nous gardons maintenant les enfants à tour de rôle pour que chacun de nous puisse aller courir un 6,4 km autour d’un lac près de la maison.

 

WW : Qu’est-ce qui vous garde motivés?

 

J. : Nous nous rappelons sans cesse notre pourquoi et ça nous aide à persévérer : nos filles nous prennent pour modèle. Nous voulons leur enseigner un mode de vie sain pour qu’elles n’aient pas à se battre comme nous l’avons fait. Nous voulons aussi être là pour très longtemps.

 

E. : C’est une question d’équilibre difficile, car nous voulons leur apprendre à avoir une image positive de leur corps sans se préoccuper de leur poids. Nous parlons d’aliments à consommer en tout temps, comme les fruits et les légumes, et d’aliments à consommer à l’occasion, comme la pizza et les desserts. Elles commencent à remarquer nos habitudes saines, et elles aiment que leurs parents soient capables de suivre le rythme.

 

 

 

* Les personnes qui suivent le programme WW peuvent s’attendre à perdre de 1 à 2 lb par semaine. Emily a perdu du poids dans le cadre d’un programme antérieur et a continué sur le programme WW LibertéTM. Emily et Josh sont coachs WW.