Voici comment les ateliers sur l’heure du midi ont aidé cette pharmacienne à perdre 45 kg (101 lb)*

De grandes choses peuvent se produire lorsque des collègues deviennent une communauté.

* Les personnes qui suivent le programme WW peuvent s’attendre à perdre de 0,5 à 1 kg (1 à 2 lb) par semaine. Brigid a perdu du poids dans le cadre d’un programme antérieur et participe maintenant à monWW.

Comme raconté à Katerina Gkionis

C’est en novembre 2018 que mon médecin m’a annoncé la nouvelle et m’a poussé à l’action : j’ai appris que j’étais sur le point de devenir diabétique, de développer de l’hypertension artérielle et d’avoir également un taux élevé de cholestérol. En tant que pharmacienne travaillant dans un hôpital pour enfants, j’étais consciente des effets à long terme que représentaient ces chiffres. Et ils n’étaient pas bons.

Au secondaire et à l’université, j’avais été un modèle de santé et je faisais fièrement partie de l’équipe de natation. Mon niveau d’activité intense compensait les grandes portions d’aliments que je mangeais à cette époque. Cela a changé après avoir obtenu mon diplôme. Je suis devenue moins active et j’ai pris l’habitude de manger devant la télévision sans y porter attention. Je mangeais constamment au restaurant avec mon copain (qui est mon mari maintenant) et mon poids continuait à augmenter. Ma mère est décédée d’un cancer en 2015 et le stress émotionnel m’a poussé à chercher du réconfort en mangeant avec excès.

Mortifiée par l’avertissement de mon médecin, je savais que je devais passer à l’action. Depuis des mois, je lisais sur le site Intranet de mon hôpital des renseignements sur les ateliers WW offerts à mon lieu de travail. Alors le 8 janvier 2019 – oui, je me souviens de la date exacte – j’ai assisté à ma première séance. Ce fut un moment déterminant, ma vie n’a plus jamais été la même.

Utiliser la science pour atteindre mes objectifs

Puisque je travaille dans le domaine médical, je voulais trouver un programme qui soit appuyé par la science et par la recherche. Je ne recherchais pas un remède miracle. C’était une méthode que j’avais déjà essayée auparavant et la perte de poids n’a pas duré.

Je me suis sentie nerveuse lorsque j’ai assisté à mon premier atelier WW. Le simple fait de m’y présenter me rendait mal à l’aise, comme si je disais : « Salut, je sais que je ne suis pas en bonne santé. Oui, j’ai besoin d’aide. » Ce fut difficile, d’autant plus que j’entrais dans une salle remplie de collègues que je connaissais à peine. Mais tout le monde s’est avéré très chaleureux et accueillant à cet atelier de l’heure du dîner. Une fois la séance terminée, je me suis demandé : « Pourquoi ai-je attendu si longtemps avant de m’inscrire? »

Un des éléments importants que j’ai appris lors de mon premier atelier est que je ne pouvais pas garder les mêmes habitudes si je voulais aller de l’avant. J’ai donc intégré quelques changements dans les jours qui ont suivi. Auparavant, mon mari et moi commandions habituellement une pizza ou allions manger à un restaurant mexicain pour le souper. Cette semaine-là, nous avons nous-mêmes préparé des tacos au tilapia à la maison, ce qui est un changement important pour quelqu’un comme moi qui n’a pas l’habitude de cuisiner. Un autre changement rapide : j’ai commencé à apporter des collations de fruits, de légumes et de bâtonnets de fromage mozzarella au travail. Cela a immédiatement réduit ma consommation habituelle de friandises.

L’alimentation de Brigid : hier et aujourd’hui

Déjeuner

Autrefois

Un bagel au bacon, aux œufs et au fromage de restauration rapide et un café garni de crème fouettée et de sauce au chocolat

Maintenant

Deux œufs légèrement frits avec de la salsa ou du fromage léger sur un muffin anglais léger de blé entier grillé; une frittata faite de combinaisons différentes d’asperges, de poivrons rouges rôtis, de feta, de saucisse de poulet, de chou frisé, d’épinards et de pommes de terre

Maintenant

Autrefois

Un grand sous-marin à la dinde avec fromage, légumes et mayonnaise, un sac de croustilles et un biscuit; un restant de pâtes avec sauce à la crème riche

Maintenant

Du poulet cuit dans une friteuse à convection et une salade d’accompagnement aux tomates et champignons; une salade de poulet, de quinoa, de mangue et de poivrons rouges avec vinaigrette au vin rouge

Autrefois

Autrefois

Un poulet Alfredo avec pâtes; un pain de viande fait de bœuf haché et de chapelure; la moitié d’une grande pizza

Maintenant

Des tacos de poisson avec des tortillas de maïs, une salade de chou, du yogourt grec et des haricots frits maison sans matières grasses; une courge poivrée farcie de pois chiches à la marocaine

Collations

Autrefois

Des friandises, des baies trempées dans du chocolat, des biscuits, des petits gâteaux, de la crème glacée

Maintenant

Des framboises, des raisins, une pomme avec une trempette de yogourt grec sans matières grasses et de beurre d’arachide en poudre

Je suis engagée dans ma communauté professionnelle et je voyage beaucoup dans le cadre de mon travail. J’ai donc commencé à apporter des collations partout où je vais. Par exemple, maintenant, j’emporte toujours quelques clémentines. Elles se conservent longtemps, sont faciles à peler et n’ont pas besoin d’être réfrigérées. Les amandes sont également une bonne option – j’aime bien en emporter un paquet pour avoir une collation rapide sur le pouce.

Améliorer mes talents culinaires

Avant WW, ma cuisine se résumait à du macaroni au fromage en boîte. Je savais dès le départ que cuisiner était meilleur pour la santé et coûtait moins cher que de consommer des aliments préparés ou de manger au restaurant. Mais WW m’a permis de voir que la cuisine n’était pas si difficile. J’ai appris à consulter la circulaire de l’épicerie chaque semaine pour voir ce qui était offert en solde. Ensuite, je planifiais mes repas en fonction de ces ingrédients, en cherchant des idées de recettes sur l’application WW ou sur Instagram.

J’ai retenu plusieurs petites leçons en cours de route. J’ai appris à quel point les épices et les assaisonnements peuvent apporter une saveur incroyable aux repas. Lorsque j’ajoute des sachets de mélanges d’assaisonnement à une poitrine de poulet dans la friteuse à convection, je suis surprise de constater à quel point c’est délicieux! J’ai également appris à faire une frittata de base que je peux varier en ajoutant différents aliments. Je peux également la diviser en portions pour la semaine. J’ai commencé à publier certains de mes plats sur Instagram (@brigeybidsbyetolbs). Je n’arrive pas à croire tout le chemin que j’ai parcouru.

Constater la différence après un an

En été 2019, j’avais perdu environ 22 kg* lorsque le faible taux de participation risquait d’entraîner la fermeture des ateliers. Je savais que je ne pouvais pas perdre ces ateliers – ils me convenaient parfaitement, en grande partie parce qu’ils s’intégraient à mon emploi du temps chargé et m’offraient une structure dans ma semaine.

J’ai lancé une mini campagne au sein de mon hôpital pour demander de sauver les ateliers, en envoyant une lettre à plusieurs services pour faire part de mon expérience personnelle positive que m’a offerte le programme. Plus de 15 nouveaux membres ont répondu et se sont inscrits, puis les présences ont grimpé.

Environ un mois et demi plus tard, mon lieu de travail m’a nommé « Employée du mois pour la santé et le mieux-être ». Oui, moi! Moins d’un an auparavant, je me trouvais chez mon médecin et recevais des nouvelles bouleversantes. Et voilà qu’en août 2019 – après avoir perdu 27 kg* – on me reconnaissait comme une influence positive pour les autres.

Devenir active pour appuyer une cause

J’ai passé mon enfance à m’entraîner comme athlète, alors j’ai eu du plaisir à redevenir active. Puisque j’ai toujours aimé nager, j’ai décidé d’essayer quelque chose que je n’avais jamais fait auparavant : la course. J’ai commencé par des promenades, puis j’ai ajouté de courts intervalles de course petit à petit. Le cyclisme est également devenu une de mes passions : pour honorer ma mère, je me suis inscrite à un événement de cyclisme en Ohio appelé Pelotonia, visant à amasser des fonds et à sensibiliser les gens à la recherche sur le cancer. Ayant un poids plus léger, j’ai facilement terminé le parcours de 72 km.

Maintenant que je fais de la course, du vélo et de la natation, je me suis fixé comme objectif de participer à un triathlon intégrant ces trois activités. L’événement a lieu en septembre, alors je me prépare à y participer!

Retrouver la joie

Quand je regarde d’anciennes photos de moi, je ne me dis pas : « J’étais si peu attrayante » ou « J’ai l’air terrible ». Je me souviens juste de la façon dont je me sentais : toujours fatiguée, essayant de profiter de moments à contrecœur et de manière exaspérée. Aujourd’hui, j’aime être active, j’aime être en bonne santé. Je profite bien de ma vie.

Plus d’un an après m’être jointe à WW, j’ai perdu 45 kg*. J’ai plusieurs autres objectifs à atteindre, que ce soit de terminer le triathlon ou de devenir un jour coach ou guide de WW. Il n’y a aucune limite.