Alimentation

Tacos 101

Petit retour en arrière sur ce plat des plus populaires.

Tacos, tacos, tacos. Sans aucun doute l’un des plats les plus populaires en Amérique du Nord, le taco est riche en histoire. Alors que de nos jours, les tacos sont un essentiel de la restauration rapide, les tacos traditionnels remontent à quelques centaines d’années, voire même à un millénaire.

Dans le cadre d’une entrevue pour le Smithsonian Magazine, le professeur d’histoire Jeffrey Pilcher a affirmé que la véritable origine du taco demeure inconnue, mais il a émis l’hypothèse selon laquelle elle remonterait au 18e siècle dans les mines d’argent du Mexique, où le mot « taco » renvoyait à des charges explosives utilisées pour excaver le minerai.
 

Que signifie le nom?
 

Il existe différentes théories sur l’origine du mot taco. Selon How Stuff Works, l’une d’elles voudrait qu’il provienne du mot nahuatl tlahco, qui signifie « moitié » ou « au milieu ». Une autre théorie nous ramène dans les mines d’argent du Mexique. En effet, selon M. Pilcher, l’une des premières références consignées des tacos décrit ces derniers comme des tacos de minero, ou tacos de miniers.

En 1520, le soldat espagnol Bernal Diaz del Castillo a consigné plusieurs festins somptueux avec le conquistador espagnol Hernán Cortés en Nouvelle-Espagne (devenue plus tard le Mexique). Il y décrivait les tacos, dont l’origine remonterait à plus loin encore. Toutefois, d’autres affirment que le taco – une garniture enveloppée dans une tortilla souple de maïs ou de farine – existe depuis l’invention de la tortilla de maïs (qui remonterait à environ 10 000 av. J.-C.), même s’il n’était pas appelé ainsi à l’époque. 

  • Fait sur les tacos : Selon How Stuff Works, vous ne pouvez pas manger de tacos le midi au Mexique. Il s’agit d’un plat de rue offert le matin ou tard en soirée, mais pas entre midi et 18 h.

Selon M. Pilcher, les tacos ont été mentionnés pour la première fois aux États-Unis dans un journal en 1905. Des immigrants mexicains avaient apporté des tacos aux États-Unis au début des années 1900, et leur popularité n’a cessé de croître.

Glen Bell a fondé Taco Bell dans les années 1960, empruntant le concept du taco pour l’américaniser et créer des franchises. Et même si M. Bell affirme avoir inventé le taco rigide préalablement frit dans les années 1950, M. Pilcher a expliqué que les brevets d’origine des coquilles à taco rigides ont été accordés à des restaurateurs mexicains dans les années 40.

  • Fait sur les tacos : Le premier camion-restaurant était probablement un camion de tacos, selon How Stuff Works. Raul Martinez aurait été le premier à ouvrir un camion-restaurant de tacos aux États-Unis en 1974. Son camion (un camion de crème glacée reconverti) a connu un si grand succès que M. Martinez a pu ouvrir un restaurant appelé King Taco, qui compte désormais plusieurs établissements en Californie.

 

Les deux types de tacos mexicains traditionnels les plus populaires sont, selon What’s Cooking America, le taco al pastor et le taco de poisson – des morceaux de poisson frit enroulés dans une tortilla. Le taco al pastor, littéralement « taco du berger », est garni de viande tranchée cuite sur une broche verticale, une adaptation mexicaine de la viande libanaise sur la broche.

De nos jours, vous trouverez des versions américanisées des tacos dans les chaînes de restauration rapide autant que dans des restaurants de tacos traditionnels et des restaurants fusion plus tendance – pensez aux tacos de bœuf coréen de type bulgogi garnis de kimchi, ou aux tacos de poulet Jerk accompagnés d’une salsa de mangue. Il existe même une Journée nationale du taco – le 4 octobre –, si vous voulez l’inscrire à votre calendrier.