Prudence au soleil 101

Comment s’amuser au soleil de manière sécuritaire.

L’été est enfin arrivé et qui dit été, dit soleil! Bien que nous raffolions du soleil et que nous ayons souvent une forte envie de passer le plus de temps possible en sa compagnie, nous devons garder à l’esprit qu’il peut causer des dommages et que certaines précautions s’imposent. Il est facile d’oublier d’appliquer de l’écran solaire – sans parler d’en réappliquer – ou de penser que nous n’avons pas besoin de porter un chapeau. Nous vous présentons donc ci-dessous les raisons pour lesquelles la prudence au soleil est de mise et les moyens de protection dont nous disposons à ce chapitre.

Selon le Dr Benjamin Barankin, dermatologue ainsi que directeur médical et fondateur du Toronto Dermatology Centre, le mieux pour prévenir le cancer (et le vieillissement prématuré) de la peau est de vous protéger du soleil.

« Les cancers de la peau sont en hausse », explique le Dr Barankin. Ceci inclut les mélanomes qui peuvent être mortels.

En effet, d’après la Société canadienne du cancer, l’incidence du cancer de la peau avec présence de mélanome a augmenté au cours des dernières décennies chez les femmes et les hommes. Entre 2001 et 2010, il y a eu une montée de 2,4 pour cent par an chez les hommes et entre 2004 et 2010, une montée de 2,8 pour cent par an chez les femmes a été constatée.

Le Dr Barankin explique que l’exposition au soleil est liée :

  • au cancer de la peau
  • aux coups de soleil
  • à une peau blafarde et déshydratée
  • à des taches brunes ou des taches de vieillesse
  • à un nombre accru de taches de rousseur
  • à des grains de beauté plus nombreux et plus larges
  • à un teint inégal de la peau
  • à des feux sauvages plus fréquents

Voici ce que vous devez savoir pour vous protéger :

Bonnes habitudes au soleil

  • Chaque matin, portez un écran solaire de qualité doté d’un FPS de 30, peu importe la météo, et réappliquez-le toutes les deux à trois heures lorsque vous vaquez à vos occupations.
  • Portez des chapeaux, de préférence à large bord. Une casquette de baseball, par exemple, ne couvre ni les oreilles ni le nez, deux zones qui présentent un risque élevé de cancer de la peau, affirme le Dr Barankin.
  • Portez des lunettes de soleil.
  • Portez des vêtements qui protègent du soleil.
  • Minimisez l’exposition au soleil en milieu de journée – le meilleur moment pour être au soleil est avant 10 h et après 16 h.
     

Parfois, malgré tout, les rayons puissants du soleil déjouent nos efforts et causent un coup de soleil. En pareil cas, voici les traitements que recommande le Dr Barankin :

  • Utilisez de la crème hydratante
  • Demeurez hydraté – buvez de l’eau, bien entendu, mais minimisez aussi votre consommation d’alcool et de caféine
  • Appliquez des compresses froides
  • Prenez, au besoin, de l’ibuprofène pour aider à soulager la douleur
  • Minimisez ou évitez, de préférence, l’exposition au soleil pendant au moins deux semaines après un coup de soleil

Le point sur les taches de rousseur et les grains de beauté

Lorsqu’il est question de prudence au soleil, les taches de rousseur et les grains de beauté sont souvent vus d’un mauvais d’œil et cela peut porter à confusion et provoquer une certaine angoisse. Nous avons donc demandé au Dr Barankin de nous préciser ce qui est normal et de nous dire quand nous devrions consulter un dermatologue.

« Plus vous avez de taches de rousseur, plus il est probable que vous avez la peau et les yeux de couleur pâle et plus vous êtes susceptibles à des coups de soleil et au cancer de la peau », indique-t-il. « Si vous avez plus de 50 ans ou si vous avez déjà eu un cancer de la peau ou s’il y a des antécédents de cancer de la peau dans votre famille ou si vous avez fréquenté des salons de bronzage, un examen annuel effectué par un dermatologue est une bonne idée », ajoute le Dr Barankin.

Pour ce qui est des grains de beauté, il est important de les surveiller.

« Suivez la règle de l’ABCDE », souligne le Dr Barankin.

  • Asymétrie
  • Bordure irrégulière
  • Couleurs variées (de multiples couleurs ou noir comme du charbon)
  • Diamètre de 6 mm ou plus
  • Évolution ou changement d’un grain de beauté

« Si vous avez n’importe laquelle de ces caractéristiques, et surtout si vous en avez deux ou plus, [il] est préférable de consulter un dermatologue qui pourra examiner le grain de beauté », précise le Dr Barankin. « Le concept du vilain petit canard est particulièrement utile », ajoute-t-il. « Si un grain de beauté ne ressemble pas aux autres, [par exemple s’il] est beaucoup plus foncé ou large que des grains de beauté à proximité, alors demandez à un dermatologue de l’examiner. Suivez le même principe pour les lésions. »

Et il est important de savoir que personne n’est à l’abri du cancer de la peau – nous devons tous nous protéger, peu importe nos origines ethniques.

« Les peaux de teinte plus foncée sont moins aptes à être atteintes du cancer de la peau », explique le Dr Barankin. « Par contre, parce qu’on ne s’y attend pas aussi souvent [chez les personnes au teint foncé], on détecte souvent le cancer beaucoup plus tard et les résultats ne sont pas aussi favorables. » De plus, bien que les personnes à la peau foncée risquent moins d’attraper des coups de soleil, elles peuvent quand même en subir. « Tout le monde devrait porter correctement de l’écran solaire et un chapeau et des lunettes de soleil », précise le Dr Barankin.

Tous ces conseils relatifs à la protection solaire vont-ils à l’encontre de ce qu’on nous dit au sujet du fait que nos corps doivent être exposés au soleil pour produire la très importante vitamine D? Le Dr Barankin nous donne sa réponse :

« En général, les Canadiens ont une carence en vitamine D… puisque la plupart des gens ne portent pas suffisamment d’écran solaire et ne le réappliquent pas à une fréquence suffisante, en été il n’est pas difficile d’obtenir assez de soleil et de vitamine D. » Il recommande également de prendre un supplément de vitamine D.

« Dans notre cabinet, nous notons sans aucun doute une hausse dans le nombre de cas de cancer de la peau », indique le Dr Barankin. « Heureusement, il y a aussi une sensibilisation accrue, alors souvent on le détecte plus tôt. »

Par ailleurs, le Dr Barankin fait remarquer que les femmes ont tendance à consulter pour des cancers de la peau plus petits ou à des stades plus précoces que les hommes – assurez-vous donc de continuer d’avoir des examens médicaux à intervalles réguliers. Protégez-vous et passez un été des plus agréables!