Noix tigrée : le nouveau superaliment de l’heure

De quoi s’agit-il et comment l’utiliser?

La plus récente tendance en alimentation est une noix qui n’en est pas une, dont l’apparence rappelle un pois chiche desséché et dont le goût est semblable à celui d’une amande : la noix tigrée.

 

« La noix tigrée est un tubercule comme les pommes de terre, les betteraves et les carottes », explique Bracha Kopstick, diététiste de Toronto. « Malgré son nom, elle est totalement sans noix. »

 

Le légume séché à l’allure ratatinée consiste en un tubercule du Cyperus esculentus, un type de laiche souvent considérée comme l’une des pires mauvaises herbes au monde.

 

L’existence des noix tigrées remonte jusqu’à l’Égypte de l’époque antique, où elles ont été découvertes dans les tombes et représentées sur les peintures murales. Également, des chercheurs de l’Université d’Oxford ont pu démontrer que nos lointains ancêtres de l’Afrique orientale avaient une alimentation composée principalement de noix tigrées il y a entre 1,4 million et 2,4 millions d’années environ (sites en anglais seulement).

 

Au cours des dernières années, les noix tigrées sont devenues le nouveau superaliment, reconnues pour ses bienfaits sur la santé. On les ajoute dans toutes les recettes.

 

Selon Prevention (en anglais seulement), une once, soit 28 g, de noix tigrées nature crues renferme 120 calories et 10 g de fibre.

 

« Elles sont une source de protéine, de fibre et sont naturellement sucrées. Riches en potassium, elles renferment du gras non saturé ainsi que d’autres nutriments importants comme le manganèse, le calcium et le fer », affirme Mme Kopstick.

 

C’est toutefois son apport en fibre qui rend la noix tigrée un aliment particulièrement intéressant du point de vue de la santé – surtout en ce qui a trait à l’amidon résistant –, pouvant contribuer à la perte de poids et stimuler la croissance de bactéries saines dans l’intestin (site en anglais seulement).

 

Également connues sous le nom de chufa en Espagne, les noix tigrées (broyées jusqu’à devenir du « lait ») constituent la base de l’horchata espagnole, une boisson sucrée et parfois parfumée à la cannelle (site en anglais seulement). À l’inverse, au Mexique, l’horchata est préparée à partir de riz.

 

« Consommées seules, les noix tigrées sont une collation rassasiante », affirme Mme Kopstick, mais elles peuvent être utilisées de différentes façons.

 

Elles sont habituellement vendues séchées et peuvent être consommées telles quelles ou être mises à tremper pour les ramollir. On peut les hacher pour les ajouter dans n’importe quel plat en remplacement des noix – salades, desserts, etc. De plus, vous pouvez essayer diverses sortes de cuisson, même si les faire bouillir et rôtir semblent être les plus courantes. L’huile de noix tigrée est également offerte sur le marché et peut remplacer l’huile d’olive, surtout dans la cuisson à température élevée (site en anglais seulement).

 

Il est possible de préparer une boisson de noix tigrées en les laissant tremper et en broyant les noix avec l’eau de trempage (comme l’horchata expliquée précédemment).

 

On retrouve également de la farine de noix tigrée que vous pouvez vous procurer séparément : Mme Kopstick affirme qu’elle est sans gluten et « s’intègre facilement aux recettes ».

 

« J’ai déjà préparé des biscuits aux brisures de chocolat tendres qui avaient un léger goût de noix. C’était délicieux! » dit-elle.

 

Vous trouverez probablement un assortiment de noix tigrées et de produits dérivés à votre magasin d’aliments naturels. Si vous désirez vous en procurer en ligne, Amazon et Well (en anglais seulement) offrent un vaste choix afin que vous puissiez commencer à l’intégrer à votre quotidien.