Mise en forme

Mise en forme printanière

Comment adapter votre routine d’entraînement à la saison.

Enfin, l’hiver est terminé et a cédé sa place au printemps. L’air est maintenant plus doux, les températures sont plus clémentes et un sentiment généralisé de renouveau est au rendez-vous.

Alors que le printemps est en pleine éclosion, le moment est bien choisi pour modifier votre routine d’entraînement afin d’y intégrer des activités, nouvelles ou non, convenant davantage à des journées plus chaudes (surtout si vous aimez moins être à l’extérieur en hiver).

« Nous pouvons tirer parti de l’énergie du printemps », explique Ellen Barrett, fondatrice de l’entreprise Ellen Barrett Mindful Movement. « Sortir dehors nous aide à accéder à cette énergie, nous inspire et nous motive à bouger. »

Selon Mme Barrett, la mise en forme printanière comporte trois volets :

  • Sortir dehors
  • Revigorer, sans irriter : « Ne vous poussez pas trop à participer à des activités d’une intensité excessive », dit-elle. « Adoptez plutôt une approche graduelle. »
  • Prendre conscience de la beauté des paysages, des odeurs et des sons du printemps

Un excellent moyen d’amorcer progressivement votre routine d’entraînement du printemps est de faire une promenade.

 

« Marcher, tout simplement, est une des choses les plus importantes que vous pouvez faire pour votre corps », déclare Rachel MacPherson, entraîneuse personnelle à Montréal. « Des études ont montré que marcher, surtout dehors, réduit le stress et que les personnes qui marchent davantage obtiennent de bien meilleurs résultats de perte de poids. La marche atténue aussi les facteurs de risque associés à des troubles médicaux comme le diabète et les maladies cardiaques. »

 

Si vous voulez augmenter d’un cran vos efforts, profitez des températures plus chaudes pour faire un entraînement par intervalles à haute intensité en plein air.

 

« Si vous êtes un adepte aguerri de l’exercice, essayez de faire des sprints sur des collines ou des surfaces plates », propose Mme MacPherson.

 

En particulier, Mme MacPherson vous conseille de commencer par des sprints de 10 à 20 secondes (vous pouvez passer graduellement à des sprints de 30 secondes), puis de marcher pendant deux ou trois minutes et de répéter ce cycle.

 

En général, les entraînements par intervalles à haute intensité durent de 20 à 45 minutes, ou 4 minutes s’il s’agit d’un entraînement Tabata.

 

« Les entraînements par intervalles à haute intensité sont formidables pour perdre la graisse corporelle et améliorer la santé cardiovasculaire », ajoute Mme MacPherson.

 

S’équiper pour le printemps

 

Comme vous le savez, les écarts de température sont fréquents au printemps. Certains jours, l’été semble être à nos portes tandis que d’autres jours, nous nous croirions plutôt en février. Si vous sortez dehors vous entraîner, assurez-vous d’appliquer de l’écran solaire, que le ciel soit ensoleillé ou couvert. Des blousons imperméables sont toujours une idée judicieuse en cas de pluie.

« Optez pour des tenues superposées, car l’air peut encore être frisquet », précise Mme MacPherson. « Portez à même la peau une couche qui évacue la transpiration, puis une couche en molleton ou en laine et enfin, une couche à l’épreuve du vent et de l’eau. Un bandeau qui protège les oreilles du froid et des gants légers pourraient aussi être utiles, selon ce qu’indique le thermomètre. »

Mme Barrett recommande une veste à poches afin que vous puissiez garder sous la main des articles essentiels comme vos clés et votre téléphone lorsque vous êtes dehors. Elle suggère aussi d’essayer l’huile essentielle de citron pour un peu d’aromathérapie printanière. « Je dépose une goutte de citron sur chaque poignet », dit-elle. « Je trouve l’odeur rafraîchissante. »

Si, en sortant de votre torpeur hivernale, vous êtes un peu désemparé par toute cette information, pas de soucis – vous n’êtes pas seul.

« Ne vous en voulez pas parce que vous avez “paressé” cet hiver », indique Mme Barrett. « Pensez-y! La faune a aussi, en grande partie, vécu un hiver tranquille. Tout se réveille au printemps. Les animaux qui hibernaient recommencent [maintenant] à bouger. Les arbres qui étaient en dormance se mettent à bourgeonner. Nous sommes comme ces animaux et arbres! »

Comme le souligne Mme MacPherson, « La mélancolie qui accompagne souvent l’hiver peut vraiment miner notre motivation en ce qui a trait à l’activité physique... La météo qui s’améliore et les jours plus longs et radieux rehaussent fréquemment l’humeur et les niveaux d’énergie et les gens sortent plus volontiers dehors afin de raviver leur passion pour la mise en forme! »

 

Et rappelez-vous, dit-elle, « qu’il nous arrive tous de délaisser nos entraînements, surtout lorsque les journées longues et sombres de l’hiver nous donnent envie de nous installer confortablement sur le sofa et de ne rien faire d’autre que de regarder Netflix. (Même les entraîneurs personnels éprouvent de telles envies!) Utilisez cette saison propice aux nouveaux départs pour stimuler un changement dans vos niveaux d’activité! »