« Je peux y arriver! »

Comment Patvera a changé son mode de vie et a dépassé ses objectifs

Patvera a essayé toutes sortes de méthodes pour perdre du poids, mais aucune n’avait donné des résultats durables. Elle a commencé à essayer différentes stratégies en 2014, mais après quatre ans d’efforts et de régimes yoyo, elle n’avait toujours pas atteint ses objectifs de mise en forme.

Une conversation avec une collègue de travail, qui était aussi sa copine d’entraînement à ce moment-là, lui a fait découvrir WW. Patvera avait remarqué que son amie réussissait à perdre du poids et a voulu savoir ce que son amie faisait pour y parvenir. Cette conversation a amené Patvera, qui s’est jointe à WW en février 2018, à prendre rapidement la décision de faire le saut et de s’inscrire. Depuis, elle a complètement revu son mode de vie et a perdu plus de 22 kg (50 lb). Les douleurs récurrentes au dos sont désormais choses du passé et elle dit dormir beaucoup mieux aussi.

« Deux ans plus tard, je suis toujours là », a déclaré Patvera, et beaucoup de choses ont changé.

Parfois, lorsqu’elle va magasiner, elle se surprend encore à regarder les très grandes tailles de vêtements. Puis, elle se rappelle : « C’est vrai, maintenant, je porte des vêtements de taille moyenne. »

« Lorsque vous perdez du poids, vous vous dites : “Je peux vraiment y arriver. Je me sens différente. Je peux marcher en talons hauts et être à l’aise.” »

Patvera, qui est originaire du Ghana, a eu à prendre quelques nouvelles habitudes en cuisine lorsqu’elle a commencé son parcours à WW, sans toutefois sacrifier les saveurs ou la sensation de satiété.

« Je suis Africaine, donc, on ne pèse pas les aliments, on ne les mesure pas », explique-t-elle en riant. « Nous évaluons les choses à l’œil, puis nous ingérons beaucoup de glucides et beaucoup d’aliments élevés en gras. »

« Dans notre culture, lorsque nous faisons la cuisine, il faut voir l’huile flotter sur le dessus des aliments », poursuit-elle toujours en riant.

« J’ai commencé à changer ma façon de cuisiner », a-t-elle ajouté.

Désormais, au lieu de faire frire les aliments, elle les cuit au four ou sous forme de sauté et elle a remplacé l’huile végétale par l’huile d’olive.

Le contrôle des portions a également été un élément clé de sa réussite. Au lieu d’utiliser une louche pour définir les portions de riz au moment du repas, elle utilise une tasse à mesurer. De même, au lieu de prendre deux tranches de pain, elle en prend une seule et se sent malgré tout rassasiée après le repas.

« J’ai perdu du poids dès la première semaine », raconte-t-elle.

Patvera a entamé le programme monWW avec le plan bleu et a depuis passé au plan vert qui, selon elle, est plus équilibré et adapté à sa situation.

« Le plan vert me convient mieux », affirme-t-elle, car le système PointsFutés lié à ce plan correspond à son mode de vie. Lorsqu’elle suivait le plan bleu, elle trouvait qu’elle mangeait beaucoup plus d’aliments ZéroPoint et accumulait plus de PointsFutés pour les collations.

La réussite de Patvera avec le programme WW fait partie des raisons qui l’incitent à continuer de suivre le programme. Ayant de l’expérience en tant qu’infirmière, elle aime l’approche holistique de WW parce que non seulement le programme accorde une grande importance à l’alimentation, mais il tient compte aussi des effets du stress, du sommeil et de l’exercice sur le corps.

Même dans les périodes difficiles, elle trouve le moyen de continuer.

« C’est très exigeant, pour être honnête », confie-t-elle. Toutefois, lorsque les choses deviennent difficiles, elle se rappelle tout le chemin qu’elle a parcouru.

« J’ai juste à me revoir au début et à penser à toutes les choses que je suis capable de faire désormais… surtout en ce qui concerne l’activité physique. Avant, je n’arrivais pas à faire de l’exercice… J’avais beaucoup mal au dos, ça m’empêchait de faire beaucoup de choses. Alors, quand je regarde en arrière… quand je vois les choses que je suis capable de faire maintenant, c’est ce qui m’incite à continuer. »

L’été d’avant fait partie de ses périodes difficiles.

« Je trouve l’été très difficile à cause des pique-niques et de ce genre de choses », dit-elle.

L’année dernière, le chiffre sur la balance ne changeait pas et Patvera n’avait pas encore atteint son objectif de perdre 22 kg (50 lb). Elle a donc arrêté de suivre le programme pendant un temps. Patvera est revenue au programme en septembre de l’an passé, mais quelques mois plus tard, la pandémie de COVID-19 frappait le monde, venant compliquer les choses. Elle a réservé une croisière en mars, mais n’a pas pu la faire en raison de la fermeture des frontières internationales, ce qui l’a déprimée.

Elle a participé à quelques ateliers WW qui l’ont aidée à retrouver la motivation de revenir sur la bonne voie. « Je vais sortir forte [de cette pandémie]. Je peux y arriver », s’est-elle alors dit.

Non seulement elle est arrivée à atteindre son objectif, mais elle l’a aussi dépassé.

« Je suis dans une bien meilleure position que celle de l’an dernier. »

Lorsqu’on lui a demandé quel conseil elle donnerait à tout membre de WW rencontrant des difficultés, Patvera en a donné trois.

1. Le but est de faire des progrès, pas d’atteindre la perfection

« Le programme mise sur les progrès et non sur la perfection parce que nous sommes humains, nous ne serons jamais parfaits », déclare-t-elle.

2. Mettez l’accent sur votre état d’esprit

« Tâchez d’être toujours dans un bon état d’esprit, c’est-à-dire que vous êtes là pour réussir, que vous suivez un parcours. C’est un long parcours, un parcours de vie, et c’est un changement de mode de vie. Vous n’arrivez pas en disant “Je vais perdre du poids et quand ce sera fait, je vais revenir à mes anciennes habitudes.” Non. Graduellement, à mesure que vous commencez à manger sainement, vous commencez à faire de l’activité physique et ça finit par faire partie de vous », affirme Patvera. « Par exemple, je fais de l’exercice du lundi au samedi. Parfois, je n’ai pas envie de me lever pour en faire, mais je me dis alors : “Après avoir fait mes exercices le matin, je me sens toujours bien, donc, je vais me lever et en faire.” »

Un bon état d’esprit peut vous aider à rester sur la bonne voie, même quand vous avez envie de tout abandonner.

« Si vous voulez abandonner, assistez à un atelier et écoutez les histoires des autres parce que tout le monde fait face à des difficultés, votre situation n’est pas unique. […] Peu importe ce qui arrive, continuez d’aller à vos ateliers », ajoute-t-elle.

« Vous rencontrez peut-être un écueil, mais gardez malgré tout le cap. »

3. La planification est essentielle

Pour Patvera, la planification est fondamentale à sa réussite et qui dit planification, dit planification des repas.

Elle fait son épicerie et prépare les repas la fin de semaine; le poulet, les légumes et les soupes sont ses plats de base.

« Si vous échouez à planifier, vous planifiez votre échec. Si je ne fais pas l’épicerie, si je ne planifie pas mes repas, ma semaine n’est pas bonne! », déclare-t-elle en riant. « C’est une chose que j’ai apprise à propos du programme. Planifiez vos repas. Planifiez vos repas. Planifiez vos repas! »