Épanouissement

J’ai essayé le céto, puis le programme WW. Voici ce qui a fonctionné. Un seul plan était facile à suivre.

Natasha L. a perdu 14 kg (31 lb) depuis son abonnement à WW en octobre 2018.

Quand mon partenaire m’a demandée en mariage en 2017, je détestais mon apparence sur mes photos de fiançailles. J’avais pris 9 kg (20 lb) au cours d’une année de problèmes de santé, dont une angine à streptocoque chronique, une tonsillectomie, une ablation de la vésicule biliaire, une endométriose et une exposition aux moisissures et un autre 9 kg (20 lb) après avoir éliminé les médicaments qui avaient compliqué ma digestion des aliments.

 

Je voulais désespérément perdre le surplus de poids avant le mariage. Je ne reconnaissais pas la personne que j’étais devenue. Je n’aimais pas la personne que je voyais dans le miroir.
 

 

Essai d’un régime restrictif

 

 

Vers le mois de janvier 2018, j’ai entendu mon directeur parler avec enthousiasme du régime céto, qui consiste à manger des aliments riches en matières grasses, faibles en glucides et modérément protéinés. Alors après m’être engagée à éliminer les pâtes, les pommes de terre, les céréales ainsi que les fruits - mes préférés! - j’ai fait provision de viandes grasses et de beurre.

 

Pour atteindre la « cétose », c’est-à-dire l’état de brûler les graisses corporelles plutôt que les glucides pour obtenir de l’énergie, j’ai commencé à faire le suivi de mes « macros » ou macronutriments (c’est-à-dire les grammes de lipides, de glucides et de protéines) et à tester mon urine pour détecter les cétones, le signe indiquant qu’on est en cétose. Au début ça fonctionnait, sauf que j’ai développé quelques effets secondaires courants du régime : mon haleine commençait à sentir aigre, ma bouche était toujours sèche et mon urine avait une odeur forte et sucrée.

 

Mon régime alimentaire était sans aucun doute bizarre : les jours où je ne consommais pas assez de matières grasses, je mangeais une « bombe de matières grasses » avec des ingrédients comme du fromage à la crème et du beurre d’arachide. Je n’ai dérapé qu’une seule fois lors d’un voyage en voiture parce que c’était trop difficile de poursuivre ma routine à l’extérieur. Ce n’est pas comme si vous pouviez toujours obtenir un bifteck gras et du beurre dans votre café à une halte sur l’autoroute. Par la suite, lorsque j’ai essayé de revenir sur le droit chemin, une série de symptômes affaiblissants sont apparus : je n’avais tellement pas d’énergie que j’avais de la difficulté à rester éveillée durant la journée. Tout ce que je voulais était faire une sieste, mais quand je dormais, je transpirais. Bien que je n’aie pas manqué une journée de travail, j’ai détesté comment je me suis sentie pendant deux semaines entières.

 

Après avoir suivi le régime céto pendant environ huit mois, j’ai commencé à être obsédée par la cétose et à uriner sur une bandelette de test chaque fois que j’allais aux toilettes. Quand je n’obtenais pas les résultats que j’espérais, je remettais en question tous mes efforts : bien que je savais que je devais répartir mes calories avec une précision rigoureuse pour que le régime céto fonctionne correctement, le test n’indiquait pas si j’avais mangé trop de protéines ou trop peu de matières grasses. Je me sentais perdue et j’avais l’impression de suivre un régime très strict pour rien. De plus, ma perte de poids avait stagné.

 

 

 

Rupture des liens avec le céto

 

 

Environ au même moment, j’ai décidé de prendre une autre pause du céto avant de partir en voyage avec mon fiancé en été. Puisque je n’avais pas à m’inquiéter de savoir si je trouverais les aliments précis qui sont autorisés dans mon régime, j’ai été beaucoup moins stressée. C’était amusant de partager des repas et des expériences sans me soucier de rester en cétose.

 

De retour à la maison, je n’avais pas envie de continuer le régime car c’était beaucoup trop difficile. Toutefois, certaines de mes habitudes de céto sont restées les mêmes, comme ajouter du beurre à mon café du matin.

 

Au cours d’une période de quelques mois, j’ai repris environ 4,5 kg (10 lb) et j’ai commencé à chercher un autre programme de perte de poids.

 

 

Recherche de l’équilibre

 

 

À l’automne 2018, je me suis joint à WW avec une amie qui était déjà inscrite au programme. Je savais que WW proposerait une alimentation complètement différente de celle à laquelle je m’étais habituée. Cela étant dit, après un an à me dire : « Ne mange pas ceci, ne mange pas cela », il m’a été difficile de changer de ma façon de penser. Bien que WW nous donne la flexibilité de manger tous les aliments que nous voulons, chaque fois que je mangeais une patate douce ou un morceau de fruit, j’avais un sentiment de culpabilité suscité par mon ancien régime céto. Pour compliquer les choses, mon fiancé avait pleinement adopté la flexibilité de ma nouvelle alimentation en cuisinant d’énormes assiettes de pâtes pour le souper et en faisant des biscuits aux pépites de chocolat pour le dessert. Il me fallait toute ma volonté pour dire « non », alors j’en prenais quelques-uns et je le regrettais instantanément.

 

Alors pendant mes trois premiers mois de participation au programme, j’ai pris et perdu les mêmes 2,3 kg (5 lb). Mais contrairement à mon expérience du régime céto où je n’avais aucune ressource offerte pour résoudre les problèmes par moi-même, j’ai été en mesure cette fois-ci de parler à mon coach WW. Elle m’a suggéré de faire le suivi des aliments, d’utiliser le défi des points bleus comme motivateur quotidien et de planifier les repas afin que je puisse laisser de la place dans mon budget de PointsFutésMD pour des aliments comme la pizza.

 

Après cet atelier, mon fiancé a accepté d’arrêter de cuisiner des gâteries tous les jours et nous avons commencé à faire l’épicerie ensemble en utilisant le lecteur de codes à barres de l’application WW pour évaluer rapidement la valeur en PointsFutés d’un aliment. Nous avons planifié nos repas hebdomadaires, y compris des plats comme des tacos au poulet ou au bifteck grillé faits avec des tortillas de maïs, qui contiennent moins de PointsFutés que ceux à la farine.

 

J’avais l’impression d’être sur la bonne voie, puis les Fêtes sont arrivées. Mes plans de voyage m’ont empêché d’assister à quelques-uns de mes ateliers hebdomadaires et je m’attendais au pire puisque le fait d’être en vacances est ce qui avait causé mon problème quand je suivais le régime céto. Par contre cette fois-ci, lorsque je suis rentrée à la maison pour la nouvelle année, j’avais perdu 2,7 kg (6 lb), ce qui démontre que le programme non seulement fonctionnait, mais était assez flexible pour convenir à mon style de vie.
 

Ce que Natasha a mangé pendant le régime céto par rapport au programme WW
 

Déjeuner

Avant : céto : café avec du beurre et de l’huile de coco

Maintenant : WW : bagel mince tout garni avec œuf frit et café noir avec édulcorant naturel.

 

Dîner

Avant : céto : soupe épaisse au brocoli et au cheddar faite avec de la crème à fouetter épaisse et une salade avec vinaigrette au jus de citron

Maintenant : WW : salade de poulet grillé, œufs durs, poivrons verts et rouges et vinaigrette légère ou salade de thon à la mayonnaise légère avec craquelins de blé entier.

 

Souper

Avant : céto : bifteck gras avec légumes verts comme des asperges ou des épinards sautés avec oignons et champignons, le tout arrosé de beurre.

Maintenant : WW : pâtes aux lentilles et aux courgettes avec poulet et sauce Alfredo ou poisson grillé avec légumes comme des carottes, des asperges ou du brocoli et une patate douce cuite au four.

 

Collations

Avant : céto : « bombes de matières grasses » contenant du fromage à la crème non allégé, du beurre, de la poudre de cacao et du beurre d’arachide

Maintenant : WW : boisson frappée protéinée, carottes et bâtonnets de céleri trempés dans une vinaigrette ranch faite de yogourt grec sans matières grasses et d’épices.

 

 

Résultats sans restriction

 

 

Tandis que le céto était un régime, ma nouvelle approche en ce qui concerne l’alimentation ressemble davantage à un choix de style de vie. Non seulement j’ai une multitude d’options alimentaires que je sois à la maison, au restaurant ou en voyage, mais j’ai également beaucoup d’énergie et j’adore mon apparence. J’ai perdu 14 kg (31 lb) jusqu’à présent et je désire en perdre environ dix de plus.

 

En y repensant, il est devenu évident que mon ancien régime céto n’était pas une solution durable pour la gestion du poids à vie. Mais WW? Je me vois bien respecter le programme à vie. Ayant récemment découvert de nouvelles fonctionnalités de l’application WW comme Connecter, le réseau social réservé aux membres que j’utilise pour obtenir du soutien, de la motivation et des idées de recettes, le programme me semble encore tout nouveau.

Mon fiancé et moi avons décidé de nous marier en cachette, alors quand nous aurons envie de nous marier, nous le ferons! Et le plus beau dans tout ça : je sais que je vais paraître et me sentir à mon meilleur lorsque nous dirons « oui, je le veux ».