Enseignez le bien-être à vos enfants

Aidez vos enfants à développer de saines habitudes afin qu’ils évitent la stigmatisation liée au poids. Voici cinq conseils qui peuvent réellement changer la situation.

Rebecca Puhl, Ph. D., directrice adjointe au Rudd Center for Food Policy and Obesity à l’Université du Connecticut, traite de la manière dont les parents peuvent favoriser la confiance en soi auprès de leurs enfants et leur apprendre comment prendre soin d’eux-mêmes. Voici ce qu’elle en dit :

Parlez des réalisations et non de l’apparence

Les femmes et les filles sont célébrées sur leur beauté. Lorsque vous parlez à votre fille, mettez l’accent sur ses talents plutôt que sur son apparence. Discutez des aspects de sa vie dans lesquels elle excelle, que ce soit dans ses études, au théâtre ou dans les sports (faire la même chose avec votre fils ne peut pas faire de tort non plus).

Mettez un frein à l’intimidation

Il faut comprendre que les intimidateurs ne sont pas propres à un sexe : votre fille ou votre fils pourrait être l’un d’eux. Tenez votre enfant responsable des commentaires désobligeants qu’il formulerait sur le poids d’une personne. Tentez de découvrir les raisons qui le poussent à faire de l’intimidation.

Surveillez votre propre discours​

Tant de femmes tiennent des propos au sujet de leur taille, comme « J’ai l’air grosse dans ces jeans ». Si vous parlez de cette façon devant vos enfants, vous renforcez l’idée que l’apparence physique est l’élément le plus important sur lequel juger une autre personne.

Faites preuve d’acceptation

Lorsque vous parlez devant vos enfants, essayez de faire preuve d’ouverture, de tolérance et d’appréciation de la diversité. Si vous tenez un discours négatif, ils le remarqueront très probablement et pourraient partager les mêmes opinions.

Donnez de l’espoir à votre enfant

Il est essentiel de dire aux enfants qu’ils peuvent accomplir tout ce qu’ils désirent s’ils y mettent les efforts, peu importe leur apparence. Nous entendons trop souvent : « Je pourrais réussir si j’étais mince ». Veillez à ce que votre enfant n’utilise jamais cette excuse.