Alimentation

Devriez-vous essayer une cure de jus? Tout ce qu’il vous faut savoir sur les régimes à base de jus

Entreprendre une cure de jus pour perdre du poids est une idée qui suscite un fort intérêt chez certains. Or, avant de renoncer aux aliments solides, laissez des experts en santé et en nutrition vous renseigner à ce sujet.

Que vous espériez perdre du poids, refaire le plein d’énergie ou « revigorer » votre système, les cures de jus et les régimes détox à base de jus promettent des résultats impressionnants en un rien de temps! 

Une recherche rapide sur Internet mène à une panoplie étourdissante d’approches relatives aux cures de jus commerciales et autogérées. Parfois, celles-ci donnent pour instructions de boire des mélanges précis de jus de fruits et légume pendant quelques jours. Parfois, elles préconisent l’ajout d’épices et d’autres ingrédients solubles pour améliorer les résultats. Le célèbre régime Master Cleanse élimine tous les aliments solides pendant plus d’une semaine et les remplace essentiellement par de l’eau avec une combinaison distinctive de jus de citron, de poivre de Cayenne et de sirop d’érable. 

Mais les cures de jus sont-elles efficaces — ou même sécuritaires? Étant donné le manque d’études crédibles sur les régimes à base de jus, nous nous sommes tournés vers l’équipe scientifique de WW et une experte indépendante en nutrition pour nous aider à décortiquer les exagérations, déchiffrer les allégations et comprendre quand la prudence pourrait être de mise. 

Avant de décider de cesser de manger, apprenez-en plus sur les cures de jus. 

 

Qu’est-ce qu’une cure de jus?

 

Les cures de jus font l’objet de nuances et d’arguments de vente variés, mais ont généralement un aspect en commun : le remplacement d’un ou de tous les repas pendant une période particulière par du jus. Certaines cures vous demandent de préparer vos propres jus à partir d’un assortiment de fruits et légumes, tandis que d’autres livrent à votre porte des mélanges en bouteille. Selon la cure, vous pourriez délaisser les aliments solides pendant une semaine ou plus — la durée la plus courante des cures de jus étant de 3 à 10 jours. 

 

Les bienfaits d’une cure de jus : mythe ou réalité?

 

Malgré les promesses d’une perte de poids facile et d’une santé renouvelée que font les adeptes des régimes à base de jus, de telles allégations sont peu fondées. « Les preuves cliniques quant aux réels bienfaits pour le corps des cures de jus (et de tous les régimes détox d’ailleurs) sont minces ou inexistantes », explique Alicia Romano, MS, RD, LDN, diététiste clinicienne au Frances Stern Nutrition Center du Tufts Medical Center.

Certains partisans des cures de jus font état d’une étude de 2017 publiée dans Scientific Reports selon laquelle s’adonner à un régime entièrement constitué de jus pendant trois jours pourrait faciliter la perte de poids en modifiant l’équilibre des bactéries saines dans l’intestin. Cependant, l’étude ne portait que sur 20 personnes et les chercheurs n’ont suivi le bien-être et les résultats de perte de poids des volontaires que pendant deux semaines. Des études additionnelles sont requises pour valider les résultats et tirer des conclusions utiles sur le lien entre le jus, la santé intestinale et la perte de poids, dit Mme Romano.

Au-delà des cures, les chercheurs effectuent encore des travaux pour bien comprendre comment le jus en général — et le jus de fruits en particulier — peut influer sur la santé. Jusqu’à présent, les résultats ont été mitigés. Par exemple, une étude contre placebo à court terme publiée dans The American Journal of Clinical Nutrition a constaté une diminution des marqueurs d’inflammation chez les participants qui buvaient du jus d’orange sanguine tous les jours. Cependant, une analyse de trois études à long terme menées en 2013 auprès de plus de 187 000 personnes a révélé que boire plus de jus de fruits était associé à un risque accru de développer le diabète de type 2. En 2019, une revue d’études dans Nutrients n’a pu déterminer si les jus étaient meilleurs que les boissons gazeuses et les chercheurs ont conclu que « Plus d’essais contrôlés randomisés comparant les effets métaboliques de la consommation de jus de fruits et de boissons contenant du sucre sont requis pour formuler des directives de santé publique judicieuses[.] »

Et pourtant, les allégations quant à l’incidence positive sur la santé des cures de jus continuent de proliférer. Examinons de plus près la réalité. 

 

Allégation 1 : les cures de jus éliminent les toxines

 

Les fournisseurs de cures de jus laissent souvent entendre que leurs programmes peuvent débarrasser le corps de déchets métaboliques, de polluants et de produits chimiques (comme les plastiques aux phtalates ou le BPA). Par contre, selon une analyse de huit régimes « détox » commerciaux en 2014 — dont des programmes à base de jus — publiée dans le Journal of Human Nutrition and Dietetics rien n’indique que de tels régimes sont efficaces.

Il est important de noter que le corps humain est muni de moyens de gérer les déchets. « Pourvu que vous ayez un intestin, un foie et des reins qui fonctionnent, votre corps évacue constamment tout ce qui ne peut être utilisé ou entreposé », précise Jaclyn London, MS, RD, CDN, directrice de la nutrition et du mieux-être à WW. Sinon, une intervention médicale — plutôt qu’une cure de jus — serait requise. Il n’a pas été prouvé que le jus améliore les processus naturels du corps.

 

Allégation 2 : les cures de jus rehaussent l’énergie

 


Des cures de jus affirment peut-être pouvoir vous redonner de l’entrain et améliorer votre clarté mentale et votre concentration — le tout sans caféine ni sucre ajouté. Cependant, Mme London indique qu’il manque des études de qualité à l’appui de cette promesse de vous offrir un coup de pouce naturel. Elle note aussi que certaines personnes qui suivent une cure de jus pourraient éprouver une énergie accrue en raison d’une meilleure hydratation — des études associent une légère déshydratation à des sentiments de fatigue. Or, un régime entièrement liquide n’est pas requis pour étancher votre soif. Son conseil : assurez-vous de boire suffisamment d’eau pour votre âge et votre style de vie et cherchez à avoir une alimentation comportant beaucoup de fruits et de légumes entiers. De tels aliments riches en eau sont une partie importante de l’apport total de liquides. 


Allégation 3 : les cures de jus améliorent la digestion

 

Certains adeptes des cures de jus déclarent que celles-ci permettent au système digestif de faire une pause afin que tout se réinitialise et prenne un nouveau départ — un peu comme ce qui se passe lors du redémarrage d’un ordinateur. Après tout, les régimes à base de jus sont généralement très faibles en protéines dont la digestion nécessite considérablement d’énergie et faibles en matières grasses, un macronutriment souvent lié à l’indigestion. Toutefois, Mme London souligne que rien n’indique que les régimes à base de jus soulagent de manière durable les troubles digestifs. 

En fait, ajoute Mme London, plusieurs cures de jus privent le corps d’un nutriment clé requis pour une digestion saine : les fibres. Durant le processus standard d’extraction de jus, la pulpe comestible des fruits et légumes est éliminée. Ainsi, les fibres qui favorisent la régularité sont perdues. Pour cette raison (et bien d’autres encore!), il est préférable, selon Mme London, de déguster simplement ces aliments en entier.

 

Allégation 4 : les cures de jus aident la voie gastro-intestinale

 

Plus tôt, nous avons parlé d’une petite étude qui suggérait que des cures de jus à court terme pourraient avoir une incidence positive sur l’équilibre de certaines bactéries saines dans l’intestin. Mme London insiste sur le fait que cette étude est insuffisante pour appuyer des allégations généralisées selon lesquelles les cures de jus sont bénéfiques pour la santé intestinale. Des billions de bactéries jouent un rôle dans la digestion, les fonctions immunitaires et d’autres aspects de la santé, explique-t-elle et cet équilibre fluctue constamment

Plutôt que d’essayer de cibler certaines bactéries au moyen d’un régime douteux à base de jus, Mme London vous recommande de vous concentrer sur la consommation d’aliments qui appuient le microbiome de votre intestin. Les probiotiques —les bactéries saines présentes dans des aliments comme les légumes fermentés et le yogourt — augmentent directement les quantités de bons microbes dans l’intestin tandis que les prébiotiques — les fibres de plante présentes dans des aliments comme les asperges et l’ail — aident à nourrir les bactéries bénéfiques déjà dans votre système.

 

Cures de jus et perte de poids

 

Plusieurs cures de jus promettent une perte de poids rapide et sans effort. Par contre, Mme London soutient qu’un tour de taille réduit n’est pas garanti — et que tout changement affiché sur la balance pourrait être l’effet temporaire de la perte du poids de l’eau.

« Nos corps entreposent des glucides sous forme de gras ou de glycogène au sein de notre tissu musculaire, lequel entrepose aussi du liquide », indique-t-elle. « Si vous limitez beaucoup votre apport calorique en buvant seulement du jus, votre corps commencera à avoir recours à ces réserves de glycogène en les décomposant et en les utilisant en tant que glucose. Le poids de l’eau sera évacué durant la diurèse. » Autrement dit, vous urinerez beaucoup plus. 

Or, même perdre le poids de l’eau n’est pas une certitude, fait remarquer Mme London. Le moment où ce processus est enclenché dépend de la quantité de nutrition que vous obtenez du jus comme tel ainsi que de votre métabolisme individuel. 

Une restriction considérable des calories est une autre raison pour laquelle certaines personnes perdent du poids en suivant un jeûne à base de jus, dit Mme Romano. Bien que le nombre de calories diffère d’un régime à l’autre, une marque populaire conseille à ses clients de boire six portions de jus au cours d’une journée pour un total de seulement 1 100 calories — un nombre bien inférieur aux 1 600 à 2 400 calories dont la plupart des femmes adultes ont besoin par jour afin de fonctionner correctement. Pour leur part, la plupart des hommes adultes ont besoin de 2 000 à 3 000 calories. 

Ceux qui perdent du poids en suivant une cure de jus ne devraient pas s’attendre à ce que ce soit durable. « La perte de poids résulte sans doute d’une restriction calorique et de la perte du poids de l’eau — le poids sera probablement repris lorsque l’alimentation habituelle sera rétablie », explique Mme Romano en faisant écho à une analyse d’études publiée en 2017 dans Current Gastroenterology Reports.

Comme pour la plupart des approches accélérées de perte de poids exigeant des changements extrêmes et soudains de style de vie, les jeûnes à base de jus ne peuvent généralement pas être suivis de manière durable. Des stratégies de perte de poids fondées sur la science sont un bon point de départ si vous cherchez à créer des habitudes plus saines pour la vie. 

 

Risques possibles d’une cure de jus

 

Les études sur les risques possibles à long terme des régimes à base de jus sont aussi limitées que les études sur les bienfaits de ces régimes. Cependant, les experts de WW disent que les effets nuisibles plus immédiats de ne pas consommer d’aliments solides sont mieux compris. 

« En raison de la très faible teneur en calories, de l’apport possiblement très faible en glucides et de l’absence de protéines essentielles, de minéraux et de fibres, une cure de jus pourrait causer des étourdissements, de l’hypoglycémie, de fréquents allers-retours aux toilettes et une nutrition généralement peu convenable », ajoute Mme Romano.

Une faim vorace est une autre forte possibilité. Des études ont montré que les liquides ne favorisent pas la même sensation de satiété que les aliments solides. (C’est pourquoi les fruits et légumes à ZéroPoint ont des valeurs en PointsFutés lorsqu’ils sont réduits en purée dans des boissons fouettées.) De plus, les fibres sont essentielles pour se sentir rassasié après un repas et, comme susmentionné, le processus d’extraction de jus élimine généralement la plupart des fibres.

Plus longtemps un jeûne à base de jus dure, plus les effets peuvent être considérables, précise Mme Romano. « Quand le jeûne à base de jus se prolonge pendant 10 jours, nous nous préoccupons davantage d’un apport nutritionnel inadéquat. » 

 

Y a-t-il un moyen sécuritaire de suivre une cure de jus?

 

Étant donné l’absence répandue d’études sur les régimes à base de jus, il est impossible de déterminer pour l’instant si les cures liquides sont réellement sécuritaires pour qui que ce soit, indique Mme London.

Les gens devraient aussi savoir que certains jus peuvent interagir de façon négative avec des médicaments courants. Par exemple, le jus de pamplemousse peut entraver le bon fonctionnement des médicaments utilisés fréquemment pour soigner l’hypertension, l’arythmie cardiaque, l’anxiété et le cholestérol élevé. Des études additionnelles examinent les interactions possibles des médicaments avec le jus d’orange, le jus de pomme, etc. Si vous prenez des médicaments, consultez votre médecin avant d’essayer un nouveau jus ou d’augmenter la quantité de jus que vous buvez. 

La contamination est une autre préoccupation possible, affirme Mme Romano. Les jus non pasteurisés — souvent commercialisés en tant que jus « crus » par des fournisseurs à la mode — peuvent poser des risques pour les personnes enceintes ou immunodéprimées parce qu’ils n’ont pas été traités à la chaleur pour tuer les bactéries nuisibles. La même prudence est de mise pour les jus préparés à la maison. Avant de presser votre propre jus, prenez connaissance de ces directives de manipulation alimentaire sécuritaire de l’U.S. Food & Drug Administration. 

 

En bref : devriez-vous essayer une cure de jus?

 


Rien n’indique qu’une cure de jus peut améliorer votre santé ou appuyer la gestion du poids à long terme. Bien que boire du jus puisse faire partie d’un modèle d’alimentation saine — il n’y a pas de mal à savourer un verre de jus d’orange au déjeuner! — le jus n’est pas un agent de guérison miracle. Les régimes à base de jus font de grandes promesses quant à la façon dont ils peuvent transformer votre santé sur une courte période, mais de telles allégations ne sont, en réalité, que des stratagèmes de marketing. Prioriser de vrais aliments nourrissants est une des clés requises pour bâtir des habitudes plus saines qui dureront bien plus longtemps qu’un engouement pour une tendance de « mieux-être ». 

--

Nicole Saporita est gestionnaire principale du contenu sur le mieux-être des consommateurs à WW. Auteure, rédactrice et stratège en matière de contenu à New York, elle se spécialise dans la santé et le mieux-être, le style de vie, les produits grand public et plus encore. Ses textes ont été publiés dans les magazines Good Housekeeping, Prevention et REDBOOK.